Fandom

WikiSara

Autoroute française A16 (Projet)

9 712pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager


Autoroute A16 Autoroute
Généralités · Itinéraire · Historique · Projet · Ancien numéro ou projet · Aires · Trafic · Radio · Concessionnaire · Péage · Gestionnaire · Homonymie


Autoroute A16 (Projet)
A16 - Variante retenue.jpg
Variante retenue dans le cadre du prolongement de l'A16.
© DREIF
Localisation
PaysFrance
RégionÎle-de-France
Exploitation
ConcessionOui
ConcessionnaireSanef
Caractéristiques principales
ItinéraireL'Isle-Adam - Francilienne
Longueur8 km
Historique
Premières études1987
Ouverture prévue2019

Histoire et intérêt du projet

  • L'autoroute A16 est une nouvelle liaison en projet qui prolongera l'autoroute A16 actuelle entre l'Isle-Adam et la Francilienne à la hauteur d'Attainville.
  • L'autoroute actuelle relie le Nord de la France à la limite de la Région parisienne et trouve depuis 1994 son extrémité sud au droit de l’Isle-Adam. Elle est prolongée jusqu'à la Francilienne par la RN184 à l'Ouest et par la RN1 à l'Est qui traverse notamment Maffliers et Montsoult.
  • L'objectif du projet est d'améliorer le débouché pour les automobilistes qui empruntent cet axe en direction du nord et de l’est de l’Île-de-France et de réduire les nuisances des riverains de la RN1 appelée à être déclassée.
  • Les premières études datent officiellement de 1987 alors que se profilait un axe Paris - Tunnel sous la Manche via Amiens. En réalité, le projet a été étudié depuis les années 1960 sous diverses formes. A l'origine, l'idée était de créer une nouvelle radiale entre le centre de Paris (Porte d'Aubervilliers), La Courneuve, Villiers-le-Bel et L'Isle-Adam. Cet itinéraire dénommé B1, puis A16, a été progressivement réduit au très court tronçon L'Isle-Adam - Francilienne actuellement en projet suite à l'abandon en 1997 de la section entre La Courneuve et le Boulevard Intercommunal du Parisis et le transfert en 2006 des emprises entre le Boulevard Intercommunal du Parisis et la Francilienne.

Caractéristiques du projet

  • Le projet se décompose en 3 volets :
    • La construction d'une autoroute en site propre à 2x2 voies (élargissable à 2x3 voies) longue de 9 km déviant les agglomération de Maffliers et Montsoult et connectée à la fois à la Francilienne et à la D301 déjà aménagée en voie express. Dans sa section Nord, elle reprendra une partie du tracé de la RN1 actuelle.
    • Le réaménagement du carrefour de la Croix-Verte sur la Francilienne avec notamment la suppression du giratoire inadapté car générateur de graves encombrements au quotidiens.
    • La réhabilitation de la RN1, appelée à être déclassée dans la traversée des communes de Montsoult et Maffliers.
  • Les avantages attendus sont multiples :
    • Amélioration des conditions de circulation (sécurité, fluidité) et du cadre de vie dans les agglomérations déviées
    • Bouclage de la Francilienne (RN104) au Nord de l'Île-de-France et jonction performante avec l'axe Paris - Amiens - Boulogne - Calais.
  • Le coût prévisible est estimé à plus de 200 M€. Le tronçon est concédé et entièrement financé par la Sanef mais restera gratuit.
  • Le projet ne règle cependant pas la saturation sur la D301. En l'absence de la réalisation de son prolongement jusqu'au Boulevard Intercommunal du Parisis (qui lui-même ne verra pas le jour), les conditions de transport resteront durablement dégradées entre la Francilienne et l'autoroute A86.
  • Les variantes étudiées sont les suivantes :

Variantes étudiées dans le cadre du prolongement de l'A16. © DREIF

  • A l'issue du Débat Public de 2007, la variante retenue est celle marquée en jaune sur la carte (la solution de base est en rouge). Elle présente l'avantage de limiter le linéaire à construire et d'assurer une connexion convenable avec la Francilienne et la D301. En revanche, elle est peu compatible avec une réutilisation des emprises de l'ancien projet d'autoroute A16 jusqu'au Boulevard Intercommunal du Parisis.
  • Les différentes concertations très étalées dans le temps ont conduit à ce scénario de réaménagement du carrefour de la Croix-Verte :

Réaménagement du carrefour de la Croix-Verte dans le cadre du prolongement de l'A16. © DREIF

Historique

  • 1965 : Inscription du projet au SDAURP entre la limite de la région, au Nord de Chambly (Oise) et Paris (Porte d’Aubervilliers).
  • 1976 : Inscription du projet au SDAURIF entre Chambly et l’autoroute A86, à La Courneuve, son prolongement dans Paris étant abandonné.
  • 1984 : Confirmation de l'inscription de l'autoroute au SDAURIF avec aménagement sur place de la RN1 entre Chambly et Moisselles et tracé neuf entre Moisselles et l’autoroute A86 à La Courneuve.
  • 1986 : Confirmation du projet qui est inscrit au Plan routier Transmanche et dans le Schéma Directeur Routier National comme axe de liaison entre Paris, Amiens et le tunnel sous la Manche
  • 1986 à 1988 : Études pour finaliser le projet entre la RN184 et la RN16. Ce tracé diffère légèrement de celui inscrit au Schéma Directeur : il se sépare de la RN1 au Nord de Maffliers et s’éloigne vers l’Est en direction d’Attainville.
  • 13 avril 1987 : Le projet de nouveau Schéma Directeur Routier National reprend l’autoroute A16 en étendant la concession en Province et en Île-de-France.
  • 13 octobre 1989 : Inscription au programme d’actions immédiates pour l’Île-de-France.
  • 1990 : Consultations sur la partie urbaine du tracé dans le Val-d'Oise et dans la Seine-Saint-Denis.
  • 29 octobre 1990 : Décret qui confie à la Sanef la construction, l’entretien et l’exploitation de l’autoroute A16 entre Boulogne-sur-Mer et l’Île-de-France (La Courneuve).
  • 1992 : Mission conduite par Pierre Hervio sur la section Ecouen - La Courneuve qui portait à la fois sur les dispositions techniques à retenir pour le projet proprement dit et sur les opérations susceptibles de l'accompagner en matière d'urbanisme et de transport en commun sur les axes délestés.
  • 1994 : Inscription du projet au SDRIF tel qu'il résulte des consultations de 1988 à 1992.
  • 20 octobre 1994 : Mise en service de l'A16 entre Amiens et L’Isle-Adam.
  • Octobre 1994 à Mi-1997 : Études et consultations en vue de l’établissement d’un Avant-Projet Sommaire sur l’intégralité du tracé sur la base du rapport Hervio.
  • 5 mai 1995 : Décision ministérielle qui retient le principe de la réalisation par voie de concession de l’autoroute A16 entre la RN184 à L’Isle-Adam et l’autoroute A86 à La Courneuve, selon le tracé prévu au SDRIF de 1994.
  • 23 septembre 1997 : Arrêt des études de l’Avant-Projet Sommaire de l’autoroute A16 au Sud du Boulevard Intercommunal du Parisis faute d'accord sur le tracé et l'insertion de l'autoroute. / Maintien des emprises entre le Boulevard Intercommunal du Parisis et la Francilienne. / Engagement des études au Nord de la Francilienne.
  • 1998 : Étude de la DREIF qui montre que le prolongement de l’autoroute A16 jusqu’au BIP ne se justifie pas à l’horizon du SDRIF, soit à un horizon d'une vingtaine d'années, si la RN1 est aménagée en voie rapide urbaine. Au Sud du BIP, le développement des transports en commun est privilégié.
  • 2001 : Décision ministérielle qui confirme la poursuite des études du prolongement jusqu’à la Francilienne.
  • Février 2003 : Rapport d’audit sur les grandes infrastructures de transport estime prioritaire, en Île-de-France, l’achèvement au plus tôt des grandes rocades et des grandes radiales, dont la jonction entre l’A16 à L’Isle-Adam et la Francilienne.
  • 4 août 2004 : Demande du Ministre de l’Équipement au Préfet du Val-d’Oise que soit relancée la consultation locale sur la base des trois tracés envisageables (cf. carte ci-dessus).
  • 5 novembre 2004 : Décret qui confirme la Sanef comme concessionnaire de la section l’Isle-Adam - la Francilienne de l’autoroute A16, prévue libre de péage.
  • 17 décembre 2004 et 10 mars 2005 : Réunions de concertation avec les acteurs locaux qui déboucheront sur le choix d'une solution de base.
  • 17 mars 2006 : Demande par le Conseil Départemental du Val-d'Oise d'un transfert des emprises de l'autoroute entre le Boulevard Intercommunal du Parisis et la Francilienne, afin de préserver la possibilité d’une route départementale de desserte de la Plaine de France. Cette requête est acceptée par l’État qui renonce à ménager la possibilité de prolonger l’autoroute A16 au Sud de la Francilienne, dans son "porter à connaissance" pour la révision du SDRIF.
  • 11 septembre au 24 novembre 2007 : Débat Public.
  • 16 juillet 2008 : Décision ministérielle annonçant la poursuite des études et le choix de la variante.
  • 11 septembre au 26 septembre 2010 : Concertation publique.
  • 26 septembre 2012 : Avis de l'Autorité Environnementale.
  • 13 mai 2013 au 15 juin 2013 : Enquête publique.
  • 11 décembre 2014 : Déclaration d'Utilité Publique.
  • 18 juillet 2016 : Lancement des travaux.
  • 11 décembre 2019 : Ouverture prévue (au plus tard).

Localisation

Chargement de la carte...

Documentation

Ces documents qui présentent de façon détaillé le prolongement de l'autoroute A16 proviennent exclusivement de sources officielles.

Voir aussi

Sites SARA

Sites externes


Autoroute A16 Autoroute
Généralités · Itinéraire · Historique · Projet · Ancien numéro ou projet · Aires · Trafic · Radio · Concessionnaire · Péage · Gestionnaire · Homonymie


Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard