Fandom

WikiSara

Autoroute française A35

9 750pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager


Autoroute A35 Autoroute
Généralités · Itinéraire · Historique · Projet · Ancien tronçon · Aires · Gestionnaire · Homonymie



Présentation

  • L'autoroute A35, ou A35, est une autoroute française reliant l'Allemagne à la Suisse, à Bâle, par le territoire français. Elle dessert également les villes de Strasbourg, Colmar et Mulhouse.
  • L'A35 a été construite dans le but de décharger les RN83 (Strasbourg-Colmar), RN422 (Colmar-Mulhouse) et RN66 (Mulhouse-Bâle). Elle est appelée Autoroute des Cigognes ou L'Alsacienne bien que ces noms ne soient pas officiels. Le tronçon entre Sélestat et l'A352 est nommé VRPV (Voie Rapide du Piémont des Vosges) par les pouvoirs publics.
  • L'A35 sud (Strasbourg - Mulhouse - Bâle) est l'une des autoroutes les plus fréquentées de France, avec plus de 30 000 véhicules par jour pour la section la moins fréquentée et environ 45 000 en moyenne. Le contournement autoroutier de Strasbourg est d'ailleurs la deuxième autoroute ou voie express la plus fréquentée de France, juste derrière le BP de Paris, avec 163.800 véhicules par jour en moyenne 2011 dont 175.150 véhicules par jour ouvré. Le seuil des 200.000 véhicules a été dépassé trois fois en 2011. Notons qu'elle est intégralement à (seulement) 2x2 voies, sauf le contournement de Strasbourg (2x3 voies) et qu'elle n'a pas été calibrée pour 2x3 voies dès sa construction. La concession n'a pas été envisagée à l'époque notamment à cause de la RN83 (l'axe qu'elle a remplacé), presque intégralement à 2x2 voies et dénivelée, mais aussi à cause d'une volonté de la part de l'État et du conseil régional de permettre de meilleurs échanges plus rapides et économiques entre les deux métropoles alsaciennes que sont Strasbourg et Mulhouse.

Localisation

Chargement de la carte...

Description du tracé

A 35 Illkirch vers Strasbourg.JPG

L'autoroute A35 au sud de l'agglomération strasbourgeoise. (c) Occitandu34

  • L'autoroute A35 débute au sud dans Bâle (Suisse), à la frontière franco-suisse. Elle se poursuit sur le territoire helvète par une autoroute urbaine presque intégralement en tunnel numérotée A3 sur la Tangente Nord de Bâle ayant été inauguré le 8 mai 2007.
  • Tout de suite après le poste de douanes se trouve une première sortie desservant la troisième ville du Haut-Rhin, Saint-Louis, et permettant un raccord avec l'HaFraBa (axe Hambourg - Francfort - Bâle), l'autoroute allemande A5, qui est parallèle à l'A35 à plus ou moins grande distance.
  • Après avoir contourné l'aéroport de Bâle - Mulhouse (Euroairport), l'autoroute pénètre progressivement dans la vaste forêt de la Hardt. Il s'agit ici d'une des premières sections de l'A35, ouverte d'abord à 2x1 voies puis élargie ensuite à 2x2 voies. Notons que l'échangeur n°34 a été rajouté en 2003.
  • Mulhouse commence à apparaître au loin. L'A35 ne dessert pas cette ville, tâche réservée à l'A36, mais permet un accès aux villes attenantes, Sausheim, Rixheim et Habsheim. L'autoroute surplombe ensuite l'aérodrome d'Habsheim et le site industriel PSA Peugeot-Citroën de Sausheim, dont l'accès se fait par l'A36 direction Freiburg (sortie 21).
  • L'échangeur avec l'A36 est remarquable par sa taille mais aussi par sa configuration, ce qui en fait un des plus réussis de France. Les accès privilégiés sont Beaune (A36) - Strasbourg et Strasbourg - Beaune ainsi que Beaune - Bâle et Bâle - Beaune et se font par de larges bretelles de plus d'un kilomètre pour certaines.
  • Tout de suite après ce point d'échange se trouve une sortie, la sortie 32, qui présente une particularité : les automobilistes en provenance de Beaune (A36) ne peuvent y sortir ; la bretelle se trouvant sur la voie latérale d'où débouchent ceux venant de Bâle et Freiburg (A36).
  • L'A35 commence son long cheminement à travers la vaste plaine d'Alsace. Seuls quelques vieillots panneaux bruns nous rappellent la présence du vignoble et de tous les lieux touristiques locaux, dont la desserte a été laissée à la D83. D'ailleurs, toute la signalisation de ce tronçon jusqu'au sud de Colmar laisse à désirer. Les panneaux d'échangeurs notamment ne sont plus aux normes et indiquent le numéro de la route desservie au lieu du numéro de sortie et "sortie" est encore écrit en toutes lettres à la place su symbole. La seule aire rencontrée est une aire de service dans le sens Bâle - Strasbourg. Plusieurs sorties permettent des liens plus ou moins directs avec la D83.
  • Au sud de Colmar, l'autoroute replonge dans la forêt. Une aire de repos est rencontrée dans le sens Strasbourg - Bâle. La ville est contournée de très près malgré qu'on ne l'aperçoit pas un seul instant. Quatre sorties, dont deux partielles, permettent de la desservir.
  • Colmar passé, l'autoroute se termine provisoirement sur la RN83. Ici, les deux radiales alsaciennes font tronc commun sur une vingtaine de kilomètres avec un trafic estimé de l'ordre de plus de 50 000 véhicules par jour (40 000 entre Colmar et Bâle sur l'A35), sur 2x2 voies. La voie rapide, n'ayant pas le statut de voie express, sera prochainement mise aux normes autoroutières et intégrée à l'A35. Elle longe dans un premier temps la zone commerciale de Colmar-Houssen emprisonnée entre deux murs anti-bruit avant de pénétrer dans le Ried alsacien. Une station-service est rencontrée dans le sens Bâle - Strasbourg et sera certainement agrandie et transformée en aire de service lors de la mise aux normes autoroutières. Malgré l'absence de statut de voie express, cette voie rapide est pratiquement aux normes autoroutières ; seules quelques sections dont les bandes d'arrêt d'urgence semblent bien étroites laissent penser à un oeil attentif qu'il ne s'agit pas d'une autoroute, surtout que la signalisation, bien que verte, indique parfois A35.
  • L'autoroute reprend au sud de Sélestat. Une magnifique aire de service récente, l'aire du Haut-Koenigsbourg, permet de découvrir l'Alsace sans quitter l'autoroute grâce à des points de vue, un centre d'informations avec zone wifi et un magasin de produits régionaux, complétés par une station-service, une cafétéria et une aire de stockage et de régulation du trafic de poids-lourds. L'aire, très proche du vignoble, est accessible dans les deux sens par un passage routier inférieur. La majorité des équipements (station-service, cafétéria...) se trouvent dans le sens Strasbourg - Mulhouse, mais un petit parking avec aire de pique-nique et toilettes dans le sens Mulhouse - Strasbourg (l'ex-aire de Sélestat réhabilitée) permet de se reposer à l'écart des grandes installations commerciales et touristiques.
  • La ville de Sélestat est desservie par deux sorties assez éloignées les unes des autres. Sur ce contournement, le revêtement de la chaussée laisse à désirer. En effet, cette portion est constituée d'un revêtement en béton ne supportant pas le trafic dense de cette autoroute, ce qui a pour conséquence de créer de nombreux nids de poule. La sortie 16 est la plus touchée actuellement et un abaissement de la vitesse à 110 km/h a été pris comme précaution dans l'attente d'une réfection lourde de la chaussée.
  • La sortie 14, plus au nord, est une antenne permettant de rejoindre la D1083, qui constitue un autre itinéraire à 2x2 voies vers Strasbourg, plus prisé que l'autoroute par les locaux pour sa distance raccourcie vers la capitale alsacienne.
  • L'A35 continue sa lancée à travers la Plaine d'Alsace pour atteindre la D500 à l'Est d'Obernai. Cet axe a longtemps servi de continuité à l'autoroute lorsque celle-ci était inachevée. Ce n'est plus le cas depuis que l'A35 rejoint directement l'autoroute A352 à Duppigheim. Cette section ouverte à l'été 2010 supprime un gros point noir sur la RN422.
Echangeur A352-A35.JPG

Ancien raccordement provisoire nord de l'A35 sur la RN422 et échangeur avec l'A352, avant la mise en service du raccordement définitif des 2 sections de l'A35 en 2010. © Google Maps

  • Au niveau de la sortie 7, les deux axes rapides Nord-Alsace - Sud-Alsace (A35 et ex-RN83) se rejoignent à nouveau. Le cadre devient urbain et l'autoroute à 2x3 voies. C'est ici que commence la deuxième section autoroutière la plus chargée de France, avec en moyenne plus de 200 000 véhicules par jour. Les ralentissements sont très fréquents et sont signalés à l'avance par des panneaux à messages variables, malgré l'absence d'itinéraire alternatif fiable. Deux minables aires de service urbaines sont rencontrées au niveau d'Ostwald. La sortie 5 permet de rejoindre le centre-ville de Strasbourg par le tramway (parking-relais), ce qui est d'ailleurs très conseillé à cause de la circulation urbaine difficile et les parkings souvent complets.
  • À la sortie 4 se détache une petite antenne ayant statut de voie express, la D1004, qui rejoint le Pont de l'Europe, traverse le Rhin et rejoignant la ville allemande de Kehl. Cette même sortie dessert le centre-ville et la gare de Strasbourg. Peu après se détache deux autres antennes : l'A351 (lien A35 - D1004 vers Paris par RD) et l'A350 déclassée en 2015 en RN2350 (dessert le quartier des Institutions Européennes). La section sud de l'A35 se termine ici, sur l'A4.
  • Au niveau de Vendenheim, l'A35 redébute sur l'A4 par un échangeur complet en trompette. Comme le GCO se raccordera ici, cet échangeur sera complété de façon à former une croix autoroutière complète. L'autoroute continue à travers la Plaine d'Alsace, sans particularité vraiment notable, si ce n'est qu'il s'agit d'une ancienne route départementale à 2x2 voies mise aux normes autoroutières par endroits. Quelques aires de repos s'apparentant à de simples parkings de route nationale sont quelquefois rencontrées. L'A35 se termine sur la route B9 allemande, qui permet de la rallier à l'autoroute allemande la plus proche en attende d'un raccord autoroutier.

Autour de l'autoroute

Région

Départements

Sites naturels

  • Alsace bossue (nord de l'Alsace)
  • Plaine d'Alsace :
    • Ried
    • Est du Sundgau alsacien

Panneaux touristiques

Cette liste recense tous les panneaux d'informations touristiques (de couleur brune) situés au bord des autoroutes.

A venir

Autres sites touristiques

Liste des sites non répertoriés sur les panneaux touristiques mais d'intérêt notable.

  • Alsace bossue et Alsace du nord, avec ses nombreux châteaux
  • Strasbourg : patrimoine mondial de l'UNESCO. À voir : vieille ville, maisons à colombages, cathédrale, Petite France, marché de Noël (en décembre), musées, bateau-mouche sur l'Ill... sans oublier le tramway ! (élu plus beau d'Europe en 1994)
  • Colmar : ville typiquement alsacienne. Vieille ville, Petite Venise, marché de Noël, musées...
  • Mulhouse : Place de la Réunion avec le superbe hôtel de ville, musées nationaux (Cité de l'Automobile et Cité du Train), parc zoologique et botanique, marché de Noël
  • Riquewihr : classé parmi les plus beaux villages de France. Ville typique d'Alsace avec maisons à colombages et marché de Noël
  • Ribeauvillé : ville typique d'Alsace
  • Kaysersberg : ville typique d'Alsace, château
  • Thann : collégiale Saint-Thiébault
  • Haut-Koenigsbourg
  • vignoble (avec la Route des Vins d'Alsace de Thann à Marlenheim)
  • Sundgau : Altkirch, Ferrette etc...
  • Aire de service du Haut-Koenigsbourg : maison de pays, produits régionaux, informations touristiques, vue sur le château du Haut-Koenigsbourg...

Autoroute A35 et poids-lourds

  • Cette autoroute, à vocation régionale à la base, a vite vu son trafic exploser car elle constitue un axe alternatif à l'HaFraBa (axe Hamburg-Frankfurt-Basel ; A5 allemande) entre Karlsruhe et Bâle. Sa gratuité a d'ailleurs été un facteur important pour cette multiplication du trafic, en particulier depuis l'instauration du LKW-Maut en Allemagne (péage pour les poids-lourds). L'A35 est ainsi devenue un véritable couloir à poids-lourds ; la proportion de poids-lourds par rapport aux véhicules légers est une des plus élevées de France.
  • Il est prévu de faire payer cette catégorie d'usagers par un système de péage à badges (dont le fonctionnement serait similaire au système LKW Maut et qui s'appliquerait également aux A36 non concédée, D1083 (67), D83 (68) et D500). Il s'agirait d'une expérimentation qui pourrait à terme s'appliquer sur tous les axes du réseau national français.

Entretien et achèvement

A35-1.jpg

L'A35 à la sortie 32 en direction de Colmar et Strasbourg. © Julien vitry 94

  • L'A35 est une autoroute relativement vétuste. Certaines sections, comme le contournement ouest de Sélestat (dont les enrobés sont constitués de plaques de béton), n'ont jamais été rénovées depuis leur mise en service il y a plus de vingt ans. Dans le sens Mulhouse vers Bâle, l'autoroute a été refaite sur les voies de gauche et la Bande d'Arrêt d'Urgence entre la mi-août 2007 et la mi-janvier 2008.
  • Un autre problème est aussi existant : le manque d'aires et la quasi-absence d'entretien sur celles existantes. On ne dénombre aucune aire de service sur plus de 100 km, entre celle du Haut-Koenigsbourg et la frontière suisse, dans le sens Strasbourg-frontière, les station situées sur la RN83 ayant été récemment fermées. Les aires de repos sont rares, sous-dimensionnées et simplistes (parkings saturés, pas ou plus de bloc sanitaire, peu d'entretien...). Notons que deux aires de repos avaient été à l'origine prévues au niveau de Barr, mais n'ont jamais été construites.
  • Entre Sélestat (sortie 18) et Colmar (sortie 23), l'autoroute s'interrompt toujours pour laisser place à la RN83, à 2x2 voies et dénivelées mais ne répondant ni aux normes voie express ni aux normes autoroutières. Une intégration à l'A35 est cependant prévue, mais aucune échéance n'a à ce jour été avancée. Toutefois, des aménagements ont été progressivement réalisés, comme la fermeture des deux stations-service d'Ostheim (celle du sens nord-sud a été fermée en mars 2006, ses voies d'accès ayant été jugés non conformes et trop dangereuses, et celle du sens sud-nord en septembre 2008, faute de rentabilité suite à l'ouverture de l'aire du Haut-Koenigsbourg 10 km plus au nord), la suppression des parkings au bord des voies, l'aménagement de bandes d'arrêt d'urgence, etc... Cependant, certains échangeurs restent dangereux (en particulier la sortie 19 desservant Bergheim) et des virages au niveau d'Ostheim et surtout de Guémar ne répondent pas aux caractéristiques autoroutières actuelles. De plus, une mise à 2x3 voies de cette section reste imposée par l'important trafic (plus de 50 000 véhicules par jour avec une très forte proportion de poids-lourds).
  • Enfin, à la frontière allemande, il manque un raccordement avec l'A65. L'A35 nord se termine à la frontière sur la B9, une route non aménagée avec des carrefours à niveau.

Historique

Futur

Modernisation de l'axe

  • 2011 : mise en service définitive de la section Blaesheim - Geispolsheim (début des travaux : 18 décembre 2008).
  • Mise aux normes autoroutières de la RN83 entre Colmar et Sélestat et éventuel passage à 2x3 voies de cette section : voir ce document de présentation daté de 2003.
  • Construction des aires de repos dont les accès ont été déjà faits sur la section entre Sélestat et Strasbourg (?)
  • Mise en 2x3 voies de l'autoroute à Saint-Louis et création d'un pré-parking avant la ville pour lutter contre les problèmes de poids-lourds à la frontière.
  • Finition (réelle) des sorties 36 (Aéroport) et 37 (Saint-Louis). La sortie 36 serviera aussi de sortie pour l'autoroute A5 allemande.

Le Grand Contournement Ouest de Strasbourg

  • Un grand contournement ouest de l'agglomération strasbourgeoise (GCO) est prévu à l'horizon 2015 au plus tard. Afin d'éviter la périurbanisation autour de ce nouvel axe, le GCO sera concédé (l'appel d'offre n'ayant ne semble-t-il pas encore été réalisé) et à péage et devrait comporter un unique échangeur, desservant la RN4 (qui pourrait être doublée jusqu'au GCO et devenir A351).
  • Le GCO, qui aurait pour fonction de délester l'actuelle traversée urbaine de Strasbourg (l'autoroute actuelle passe à moins d'un kilomètre de la cathédrale) est numéroté A355. Cependant, il est fort probable que ce nouvel axe entre en service sous le numéro d'A35 et que l'actuelle traversée urbaine soit requalifiée.
  • Il s'embrancherait sur l'A35 et l'A352 au niveau de Duttlenheim (près de l'aéroport d'Entzheim) au sud et sur l'A35 et l'A4 au niveau de Vendenheim au nord.

Itinéraire

Aires

Ouvrages d'art

A venir

Diaporama

Voir aussi

Sites SARA

Sites externes


Autoroute A35 Autoroute
Généralités · Itinéraire · Historique · Projet · Ancien tronçon · Aires · Gestionnaire · Homonymie

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard