FANDOM




C207 A52 C207
Généralités · Itinéraire · Historique · Futur · Ancien numéro ou projet · Aires · Radio · Concessionnaire · Péage · Homonymie


Autoroute A52 (Ancien numéro)
A501 -7- wiki
Panneau de 1974 "témoin" de l'ancien projet d'A52 : Nice 171 correspond à la distance avec le projet réalisé
© Padawan53
Localisation
PaysFrance
RégionProvence-Alpes-Côte d'Azur
Caractéristiques principales
ItinéraireMarseille - Saint-Maximin
Longueur45 km
ConcessionEscota
Historique
Premières étudesAnnées 1930
RenumérotationA50, A501, A52, A53, N1560
1ère section
ItinéraireMarseille - Auriol
Longueur24 km
Ouverture1974
Reclassement1982
RenumérotationA50, A501, A52, A520

Caractéristiques du projet

  • L'A52 est un ancien projet autoroutier qui visait à relier Marseille à l'autoroute A8 au niveau de Saint-Maximin-la-Sainte-Baume, en passant par Aubagne, Auriol et Saint-Zacharie.
  • L'intérêt de ce projet était de rallier au plus court Marseille à Nice mais seule la liaison entre Marseille et Auriol, ainsi que la bretelle de Saint-Maximin, ont finalement vu le jour.

Histoire du projet

  • Le tronçon de Marseille à Aubagne a été mis en service dès 1962. A l'époque, les autoroutes ne recevaient pas de numéros et elle fut baptisée Autoroute Est par l'administration et ses utilisateurs. Ce surnom subsiste toujours aujourd'hui bien qu'en mars 1963 l'Autoroute Est reçoive le numéro A52. Conçue à la fin des années 1930 et remaniée dans les années 1950, cette autoroute devait se scinder en plusieurs branches en direction de Toulon et Nice, la branche principale étant orientée sur la Côte d'Azur. Ce schéma initial est remis en cause au cours des années 1960, au moment où sont lancés les grands équipements autoroutiers de l'aire métropolitaine marseillaise.
  • Au cours des années 1960, le parti est en effet pris de faire d'une pierre deux coups en réalisant en priorité l'autoroute B52 entre Châteauneuf-le-Rouge et Aubagne suivant une orientation Nord - Sud. Ce nouvel axe médian offrait ainsi la possibilité d'offrir à la fois des liaisons Marseille - Nice et Aix-en-Provence - Toulon via la nouvelle autoroute A8. Il est ouvert à la circulation en 1974. Certes plus long que le tracé direct prévu initialement par Saint-Zacharie, l'emprunt de l'autoroute B52 réduit le linéaire à construire et permet d'offrir rapidement une liaison autoroutière continue entre Marseille et Nice, ce qui était l'objectif initial.
  • Pour autant, le projet de liaison rapide entre Auriol et Saint-Maximin n'est pas abandonné comme en témoigne l'ouverture en 1974 de la bretelle autoroutière de Saint-Maximin sur l'A8, devenue par la suite la RN1560. Dans l'avant-projet sommaire d'avril 1972, il n'est plus question d'une autoroute mais plutôt d'une série d'aménagements à mener sur la RN560 qui pourrait éventuellement conduire à la formation d'un axe autoroutier au plus tôt à l'horizon 1990.
  • Cette grande prudence dans le choix des termes et du parti d'aménagement s'est révélée tout à fait justifiée. En effet, comme tant d'autres, le projet de voie nouvelle est rapidement passé aux oubliettes de l'Histoire et les archives n'en portent plus la trace après 1972. Pire, aucun des aménagements, mêmes sommaires, prévus pour la RN560 n'ont vu le jour au cours des 40 années suivantes. De rectifications abandonnées en déviations soigneusement occultées, cet axe est progressivement devenu le parent pauvre du réseau routier national au point d'être cité en 2000 dans un rapport de la Cour des Comptes sur l'entretien du réseau. On y lit : "s'agissant d'une autre RNO [route nationale ordinaire], reliant St Maximin à la limite des Bouches-du-Rhône (RN 560), la DDE a dû « prélever » sur la dotation globalisée des autres voies car la couche de roulement n'avait pas été renouvelée depuis 1974". Dans ces conditions, la RN560 est logiquement déclassée en 2006 mais ses nouveaux gestionnaires ne semblent guère empressés d'y réaliser des investissements.
  • Le projet d'autoroute A52 n'a donc jamais été officiellement abandonné mais les différentes décisions prises depuis 1972 ont progressivement démontré qu'il ne serait jamais réalisé. Parmi les différents indicateurs disponibles, notons la refonte de la nomenclature des autoroutes françaises en 1982 qui démantèle l'autoroute A52 entre Marseille et Auriol en pas moins de 4 nouveaux axes dont les numérotations actuelles sont les suivantes :
    • A50 entre Marseille et Aubagne.
    • A501 au Nord-Ouest d'Aubagne.
    • A52 entre Aubagne et Roquevaire.
    • A520 entre Roquevaire et Auriol.
  • De même, l'actuelle A520 entre Roquevaire et Auriol a porté plusieurs numéros entre 1982 et 1996 dont A53 et A521.

Liaison Auriol - Saint-Maximin

  • Bien que figurant comme axe structurant sur les différents plans d'urbanisme de Marseille depuis les années 1950, l'A52 n'est étudiée en détail entre Auriol et Saint-Maximin qu'à partir du moment où les autoroutes B52 et A8 sont en passe d'être réalisées.
  • L'avant-projet sommaire de 1972 démontre l'importance de la RN560 dans les liaisons de Marseille avec le Haut-Var et les Alpes-Maritimes. Desservant des villes de faible importance, tant sur le plan de la population que des activités économiques, le trafic est principalement de transit.
  • D'une largeur variable (entre 5 et 7 mètres), la route nationale présente deux faiblesses au niveau de la traversée de Saint-Zacharie et de la côte de la Sambuc (pente moyenne de 5 % sur 3 km). Les possibilités de dépassement sont de fait très restreintes. Il est par conséquent prévu un aménagement en 4 phases pour s'adapter en souplesse à la évolution du trafic :
    • 1re phase : Route nouvelle large de 10,50 mètres pour supprimer les points noirs de Saint-Zacharie et de la côte de la Sambuc + Calibrage de la chaussée à 7 mètres sur le restant de l'itinéraire. La mise en service "optimale" de ces aménagements est alors souhaitée pour 1977.
    • 2e phase : Route nouvelle large de 10,50 mètres sur les deux sections précédemment non déviées à un horizon de 1984-1986.
    • 3e phase : Doublement de l'ensemble de l'itinéraire avec maintient de carrefours plans, sauf avec la RN560 à Saint-Maximin. Cette réalisation est prévue dans le meilleur des cas pour 1990. Le trafic est alors estimé à 14.500 véhicules par jour en suivant la tendance linéaire constatée à l'époque. Par comparaison, il s'élevait à 9.500 véhicules par jour en 2005 à hauteur de Saint-Zacharie sur un axe non aménagé.
    • 4e phase : Suppression des carrefours plans et création d'une autoroute à un horizon non précisé.
  • Il est précisé qu'à l'issue de la réalisation de la première phase, une concession pourra être envisagée, ce qui suppose de préserver toutes les emprises nécessaires au passage en autoroute, notamment les futurs échangeurs et les zones non constructibles.
  • Compte-tenu du trafic prévu et des travaux à prévoir, il est prévu un construire un axe intégralement neuf qui longe globalement la RN560 et s'appuie sur le relief en évitant les habitations et les terres agricoles. Les variantes portant uniquement sur le fuseau de passage de la déviation de Saint-Zacharie qui est unanimement privilégié par le Sud.

Tracé

Chargement de la carte...
Légende de la carte
En bleu Projet d'A52 réalisé sous forme de voirie autoroutière (A50, A501, A52 et A520)
En rouge Projet d'A52 réalisé mais qui n'a jamais été classé en voirie autoroutière (RN1560).
En gris clair Projet d'A52 abandonné tel qu'il figure dans l'avant-projet sommaire de 1972.
Pour plus d'informations sur les sources cartographiques, consulter cet article.
La carte ne s'affiche pas ? Merci d'éditer l'article et de le sauvegarder sans aucune modification.

Ce qu'il en reste

  • Une partie du projet originel de l'A52 a finalement vu le jour mais il manque le tronçon central :
    • Le tronçon Marseille - Auriol est en service depuis 1974. Il s'agit des actuelles A50, A501, A52 et A520.
    • Le tronçon central Auriol - Saint-Maximin a un avenir très incertain en raison de son impact environnemental dans le massif de la Sainte-Baume et depuis l'aménagement en 2x3 voies de l'A8 entre Châteauneuf et Saint-Maximin qui continue de capter une partie du trafic Aubagne - Brignoles malgré le détour induit. Depuis 2006, la RN560 est devenue la D560 dans les Bouches-du-Rhône (13) et le Var (83). Les images satellites (cf. carte) semblent indiquer que les emprises du contournement sud de Saint-Zacharie sont toujours réservées dans le plan d'urbanisme de la commune.
    • Le tronçon terminal au niveau de Saint-Maximin (déviation du village et connexion à l'A8) est lui aussi en service depuis 1974. A l'origine numéroté en tant que RN1560, il n'a jamais été intégré à la voirie autoroutière. Il porte aujourd'hui le numéro D560A.

Documentation

  • Les documents ci-dessous sont extraits du dossier d'APS (1972) de la liaison Auriol - Saint-Maximin. Toutes les photos : (c) G.E.


C207 A52 C207
Généralités · Itinéraire · Historique · Futur · Ancien numéro ou projet · Aires · Radio · Concessionnaire · Péage · Homonymie