FANDOM




Autoroute A56 Autoroute
Généralités · Projet · Ancien numéro ou projet · Homonymie


Autoroute A56 (Projet)
Localisation
PaysFrance
RégionProvence-Alpes-Côte d'Azur
Exploitation
ConcessionNon
GestionnaireDIR Méditerranée
Caractéristiques principales
ItinéraireSalon-de-Provence - Fos-sur-Mer
LongueurEnviron 30 km
Historique
Ancienne numérotationRN569 / RN1569
Premières étudesAnnées 1960
Ouverture prévue2025 ?
1ère section
ItinéraireDéviation de Miramas
Longueur3 km
Premières étudesAnnées 1960
Ouverture prévue2017
Coût estimé61 Millions €

Présentation

  • L’autoroute A56 est un projet de liaison entre Salon-de-Provence et Fos-sur-Mer.
  • Ce projet date des années 1960, au moment de l'aménagement du Port Autonome de Marseille. Dès 1974 est créé le contournement Sud de Salon-de-Provence, censé amorcer la nouvelle autoroute.
  • En 1976, une déclaration d'utilité publique prévoit un aménagement autoroutier entre Miramas et Fos-sur-Mer. Ce projet met une dizaine d'années à être concrétisé sous une forme dégradée avec une chaussée unique et des carrefours giratoires, l'actuelle RN569 (ex-RN1569).
  • Les rameaux de liaison depuis les autoroutes A54 au Nord et A55 au Sud semblent condamnés à l'oubli jusqu'à la relance économique de la région dans le cadre des projets Clésud et Fos XXL.
  • Avec un trafic actuel avoisinant les 20 000 véhicules par jour dont 7% de poids lourds, le projet autoroutier revient sur le devant de la scène, en même temps que la question du prolongement de l'autoroute A55.
  • L'aménagement d'une déviation complète de Miramas devient prioritaire même si ce projet ne présente désormais plus de caractéristiques autoroutières, en dépit du trafic soutenu que recevra cette infrastructure.
  • Sa construction a commencé en 2014 et s'est achevée au printemps 2017, pour un coût de 61 millions €. Une partie importante de ce budget est destinée à la construction d'un pont à 2x2 voies de 124 mètres au-dessus de la voie ferrée Avignon-Miramas. La déviation sera une 2x2 voies voies de 3 km, avec 2 ronds-points. Un trafic de 16 000 véhicules par jour dont 7 % de poids-lourds est attendu à l'horizon 2025.
  • La phase suivante entre Miramas et Istres est envisagée à un horizon 2020 pour se relier à la future A55 entre Nîmes et Marseille

Localisation

Chargement de la carte...
Légende de la carte
En bleu clair Tracé probable de la future autoroute A56.
Pour plus d'informations sur les sources cartographiques, consulter cet article.
La carte ne s'affiche pas ? Merci d'éditer l'article et de le sauvegarder sans aucune modification.

Aménagements

  • Le projet de liaison distingue 3 phases fonctionnelles :
    • Une section Sud comprise entre la RN568 à Fos-sur-Mer et le raccordement à l'ancienne RN1569 à Istres. La tracé définitif n'est pas encore fixé et deux options sont en lice : un contournement nord de Fos, commun avec l'A55, ou un aménagement sur place de la RN569 existante.
    • Une section centrale d'Istres à Miramas, mise en service dans des conditions dégradées. Les travaux consisteront en un doublement des voies de la RN569 (ex-RN1569) et une dénivellation des points d'échange.
    • Une section Nord comprenant la déviation de Miramas et le raccordement à l'A54. Pour ce dernier, plusieurs options sont en lice dont une liaison directe, en longeant la RN569 actuelle jusqu'à l'échangeur de Eyguières.

Historique

  • 02 11 1976 : Déclaration d’utilité publique (DUP) Fos-sur-Mer - Miramas Ouest
  • 31 10 1979 : Mise en service de Miramas au Nord-Ouest d'Istres.
  • xx xx 1983 : Mise en service à l'Ouest d'Istres.
  • xx xx 1988 : Mise en service au Sud-Ouest d'Istres.
  • 1990 : Renommée en RN1569.
  • Depuis 2000 : Relance du projet.
  • 2016 : Renommée en RN569.
  • 2014-2017 : Construction du contournement de Miramas.
  • 29 03 2017 : Mise en service de la déviation de Miramas.

Historique détaillé

  • L’idée de réaliser une autoroute reliant le port de Fos-sur-Mer à Salon-de-Provence date de 1964. Ce projet fut réaffirmé en 1969 lors de l’élaboration du programme général d’aménagement routier du département des Bouches-du-Rhône entrepris pour la préparation du Vème Plan.
  • Ce projet devait être jumelé à celui de la B56 devant permettre une liaison directe entre le port de Fos et Aix-en-Provence. Le tracé de la B56 se détachait de l’A56 au Nord d’Istres, traversait l’étang de Berre au moyen d’une digue dans son extrémité Nord-Ouest puis prenait une direction pleine Est pour rejoindre le nœud de Coudoux où se rejoignent l’A7 et l’A8. Ce projet annexe à celui de l’A56 fut finalement abandonné dans le courant des années 1970.
  • L’A56 faisant la liaison Fos – Salon devait quant à elle remplir deux fonctions : relier le port maritime à l’A7 et desservir les villes d’Istres, de Miramas et de Salon.
  • Les cinq tracés étudiés entre la fin des années 1960 et le début des années 1970 se détachaient de l’A55 qui à l’origine passait à seulement quelques kilomètres au Sud d’Istres.
    • Le tracé N°1 se détachait de l’A55 directement au Sud d’Istres, contournait la ville par l’Est en passant entre cette dernière et l’étang de Berre puis poursuivait en direction du Nord en passant à l’Est de Miramas. Le tracé rejoignait ensuite Salon-de-Provence en arrivant au niveau de l’actuel échangeur n°14 de l’A54, autoroute dont il utilisait le tracé actuel de l’échangeur n°14 jusqu’à l’A7.
    • Le tracé N°2 se détachait quant à lui de l’A55 légèrement au Sud-Ouest d’Istres, passait à l’Ouest de la localité, puis poursuivait son parcours en passant entre la ville de Miramas et le village d’Entressen qu’il devait frôler. Le tracé obliquait ensuite en suivant une direction Nord-Est et longeait la D72D et ce jusqu’au Nord de Salon-de-Provence où il devait se raccorder à l’A7.
    • Le tracé N°3 suivait le même parcours que le tracé précédent jusqu’à Entressen où, à partir de ce point, il prenait la direction de Salon. Ce tracé finissait sa course sur la rocade Ouest de la ville où le trafic aurait rejoint l’A7 par la dite rocade.
    • Le tracé N°4 reprenait parcours du tracé N°2 jusqu’au Nord d’Istres, puis se détachait de celui-ci pour aller rejoindre le tracé N°1 qu’il utilisait ensuite jusqu’à Salon en suivant le même parcours passant à l’Est de Miramas.
    • Le cinquième et dernier tracé reprenait quant à lui le tracé N°1 de l’A55 jusqu’au Nord d’Istres, puis traversait l’étang de Berre au moyen d’une digue au niveau de l’extrémité Nord-Ouest de l’étang. Puis poursuivait son chemin en longeant la D15 et le canal EDF. Une fois arrivait à la RN113, le tracé avait deux variantes. La première réutilisait la RN113 jusqu’à Salon puis obliquait plein Est pour rejoindre l’A7. La seconde, quant à elle, continuait de suivre le canal EDF et ce jusqu’à l’A7.
  • La solution privilégiée à l’époque était celle du tracé N°1 passant à l’Est d’Istres et de Miramas et rejoignant Salon-de-Provence de la manière la plus directe.
  • Plusieurs options d’aménagement étaient envisagées, soit un aménagement progressif avec une première phase à 2x1 voie puis une mise à 2x2 voies dans un second temps, soit une réalisation directe à 2x2 voies. La seconde option était à l’époque privilégiée.
  • Il fut, par la suite, décidé d’opter pour un tracé passant à l’Ouest d’Istres et de Miramas, mais passant cette fois beaucoup plus près de Miramas. Le tracé se poursuivait ensuite en se tenant au Sud de la D69 et de la voie ferrée, et ce, jusqu’à Salon-de-Provence où il reprenait le tracé de l’actuelle A54 de l’échangeur n°14 à l’A7.
  • Suite aux fortes contestations émanant sur ce tracé au niveau de Grans, il fut choisi de revoir le projet entre Miramas et l’A7. L’idée était désormais d’aménager la D69 de Miramas à Salon dans un premier temps puis de réaliser dans un second temps une liaison directe entre Miramas et l’A7 en suivant la RN569 et la D72D jusqu’à arrivait à l’A7 au Nord de Salon-de-Provence où il devait se raccorder à cette dernière.
  • Cette solution perdure jusqu’à aujourd’hui, mais a dû subir deux modifications majeures l’une à l’extrémité Nord où la section allant de l’A54 à l’A7 fut abandonnée et l’autre à extrémité Sud où le projet dut être prolongé suite à l’abandon du tracé de l’A55 passant aux proches abords Sud d’Istres.

Tracé des variantes étudiées

Chargement de la carte...
Légende de la carte
En bleu Section de l'A56 réalisée à 2 voies et carrefours à niveau, et renumérotée RN569.
En rouge Variante de tracé abandonnée.
En vert Section de l'A56 en construction ou en projet.
En gris foncé Autres autoroutes non réalisées partiellement ou en totalité.
Pour plus d'informations sur les sources cartographiques, consulter cet article.
La carte ne s'affiche pas ? Merci d'éditer l'article et de le sauvegarder sans aucune modification.

Documentation

Voir aussi

Sites SARA

Liens externes



Autoroute A56 Autoroute
Généralités · Projet · Ancien numéro ou projet · Homonymie

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard