Wikia

WikiSara

Autoroute française A64

Discussion1
8 321pages sur
ce wiki


C207 A64 C207
Généralités · Itinéraire · Historique · Futur · Ancien numéro ou projet · Ancien tronçon · Aires · Trafic · Radio · Concessionnaire · Péage · Gestionnaire · Homonymie


Autoroute A64
DSCI0543
L'A64 au niveau de la sortie 13, en direction de Bayonne.
© RNDCRF
Localisation
PaysFrance
RégionsAquitaine
Midi-Pyrénées
Exploitation
ConcessionnaireASF
GestionnaireDIR Sud-Ouest
Caractéristiques
NomLa Pyrénéenne
ItinéraireD1 (64) - A620
(Briscous - Toulouse)
Longueur277 km
Historique
Première ouverture1977
Dernière ouverture1998
Sites Sara
SaratlasParcours
France AutoroutesPhotos
Autorout.free.frPanneaux

PrésentationModifier

  • L'autoroute A64, ou A64, est une autoroute française reliant Toulouse à Briscous.
  • L'A64 dessert aussi les principales villes du piémont pyrénéen (Tarbes et Pau ainsi que Lourdes via la RN21) et le pays Basque. Plus globalement, on peut l'inscrire dans une transversale "grand sud" qui traverse la France d'ouest en est, de Bayonne à Nice.
  • Elle fait partie de l'itinéraire E80 Lisbonne-Istanbul (-Iran)
  • À l'exception du tronçon gratuit Martres-Tolosane - Muret (sorties 22 à 35), repris de l'ancienne voie express RN117, l'A64 est concédée aux ASF. Comme pour les Autoroute française A61, Autoroute française A62 et A68, l'accès direct par autoroute au périphérique de Toulouse est à péage (système ouvert).
  • La section entre Tarbes et Capvern a également été reprise en partie de la RN117. Par conséquent, elle reste donc gratuite (entre les sorties 13 et 15), bien qu'elle ait été intégrée à la concession ASF et au système de péage fermé (il faut dans ce cas prendre quand même un ticket, mais le prix en gare de sortie est nul).

LocalisationModifier

Chargement de la carte...
Légende de la carte
En bleu Tracé actuel.
En bleu clair Tracé prolongé en voie express par la D1 en projet de mise aux normes autoroutières.


Description du tracéModifier

  • L'A64 commence par un échangeur complet avec le Boulevard Périphérique de Toulouse (A620). Elle suit la vallée de la Garonne pendant 100 km.
  • Durant les 15 premiers kilomètres, on est encore dans l'agglomération toulousaine. Après une section gratuite de 6 km, on arrive à une section payante de 7 km (1,80 euro) qui est parallèle à l'ex-N117 jusqu'à Muret. On peut trouver que c'est payer cher le fait d'éviter les nombreux ronds-points de la N117, mais beaucoup d'usagers sont prêts à payer ce surcoût (en moyenne 32.000 véhicules par jour en 2005)
  • À noter pour la petite histoire qu'initialement (en 1996) la section précédente, entre les sorties 37 et 36 (vers l'ex-N20, Foix) était aussi payante (5 F), mais devant les vives protestations des usagers, le conseil général a décidé de reprendre à sa charge le coût du péage. Les barrières de péage vers la N20 ont donc été détruites 2 ans après leur construction. Beau gaspillage !
  • Mais revenons à l'A64 : après cette section payante, elle est entièrement reprise sur les anciennes N117 et N127 pendant environ 55 km (et gratuite). Il reste encore des vestiges du caractère "national" de cette route : des arbres au milieu du terre-plein central (récemment abattus) ou des maisons très proches de la chaussée (heureusement séparées par une glissière). Ce tronçon est presque complètement rectiligne et assez monotone. Il suit la Garonne d'assez près et est orienté vers le sud-ouest. La vallée est assez large, ce qui fait que l'autoroute est assez plate.
  • À partir de St-Martory, la vallée se resserre et l'autoroute devient payante. On prend un ticket à la barrière de Lestelle (sous-dimensionnée pour les jours de fort trafic). L'autoroute devient plus sinueuse et vallonnée et oblique vers l'ouest. Il y a plusieurs séries de montées-descentes (avec 3 voies dans le sens montant).
  • Au niveau de Montréjeau part une antenne à 2x1 voies (A645, ouverte en 2004) qui permet de faciliter l'accès à Luchon et au val d'Aran (vers Lérida et Saragosse)
  • Le point culminant de l'A64 est atteint sur le plateau de Lannemezan, près de la sortie 16 (environ 630 m).
  • À noter : les week-ends d'hiver, le péage de la sortie 16 (Lannemezan) est très souvent saturé, car cette sortie dessert les principales stations de la vallée d'Aure (St-Lary-Soulan, Piau-Engaly, Loudenvielle, Peyragudes). On préfèrera prendre la sortie 15 (Capvern) moins chargée.
  • Le tronçon Capvern-Tarbes est lui aussi directement repris en partie sur l'ancienne N117 (et gratuit avec ticket). Après la descente de Capvern (assez longue), l'autoroute amorce un virage prononcé vers la gauche et chaque chaussée de l'autoroute passe sous une arche du viaduc de la voie ferrée Toulouse-Bayonne. Les vues sont remarquables, mais ce passage est assez dangereux et ne satisfait pas aux normes autoroutières (virage prononcé, rétrécissement, limitation à 90 km/h).
  • L'autoroute atteint l'agglomération de Tarbes. Il y a encore plusieurs séries de montées-descentes avec notamment le franchissement du plateau de Ger, entre Tarbes et Pau. On arrive ensuite à Pau. L'autoroute longe la rocade nord de Pau pendant plusieurs kilomètres (certains ponts sont même jumelés entre l'autoroute et la rocade)
  • L'autoroute est maintenant dans la vallée des Gaves (de Pau puis d'Oloron), sans pour autant devenir plate ni rectiligne. On passe la zone industrielle de Lacq (sur la gauche) en se bouchant le nez (l'odeur d'oeuf pourri peut gêner la première fois qu'on passe dans la région !)
  • Peu de choses à signaler ensuite, si ce n'est le franchissement à plusieurs reprises des Gaves de Pau et d'Oloron, et de la voie ferrée Toulouse-Bayonne.
  • Au niveau de Peyrehorade part une antenne autoroutière à 2x1 voies (A641) qui permet de rejoindre les stations balnéaires des Landes et surtout la 2x2 voies vers Bordeaux (N10 puis A63)
A 64-01

L'A 64 à la Barrière de Sames © Juju

  • On arrive ensuite au péage d'Hastingues (Barrière de Sames), et une quinzaine de km plus loin, à proximité de Briscous, l'A64 devient une voie express (D1) qui sera mise aux normes autoroutières par ASF. La D1 se termine aux portes de Bayonne par une nouvelle bifurcation avec l'A63 en direction de la Côte Basque et de Saint-Sébastien, bifurcation réalisée et mise en service le 17 juin 2011 par ASF dans le cadre de l'élargissement à deux fois trois voies de l'A63 entre Ondres (Landes) et la frontière Franco-Espagnole .

Autour de l'autorouteModifier

RégionsModifier

DépartementsModifier

Sites naturelsModifier

À compléter

Panneaux touristiquesModifier

Cette liste recense tous les panneaux d'informations touristiques (de couleur brune) situés au bord des autoroutes.

A venir

Autres sites touristiquesModifier

Liste des sites non répertoriés sur les panneaux touristiques mais d'intérêt notable.

  • Pau
  • Lourdes
  • Tarbes
  • Saint-Gaudens
  • Toulouse
  • Espelette : Magnifique village basque où sont produit les fameux piment d'Espelette, on peut observer également toutes les maisons qui sont recouvertes de piment.
  • Saint-Jean-Pied-de-Port : Petit village basque dans les Pyrénées, traversé par le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle.
  • Arcangues : La célèbre tombe de Luis Mariano

HistoriqueModifier

FuturModifier

  • Intégration de la D1 à l'A64 et mise aux normes autoroutières. Le rond-point avec les bretelles d'accès à l'A63 a été supprimé et remplacé par un échangeur dénivelé. L'autoroute sera intégrée à la concession ASF mais restera gratuite.

ItinéraireModifier

A64 Mauzac

L'autoroute A64 au niveau de la sortie 31, près de Mauzac, en direction de Toulouse. © France Autoroutes

AiresModifier

Ouvrages d'artModifier

TraficModifier

Voir aussiModifier

Sites SARAModifier

Sites externesModifier


C207 A64 C207
Généralités · Itinéraire · Historique · Futur · Ancien numéro ou projet · Ancien tronçon · Aires · Trafic · Radio · Concessionnaire · Péage · Gestionnaire · Homonymie

Wikis de Wikia à la une

Wiki au hasard