Wikia

WikiSara

Autoroute française A75

Discussion4
8 332pages sur
ce wiki


C207 A75 C207
Généralités · Itinéraire · Historique · Futur · Aires · Trafic · Concessionnaire · Péage · Gestionnaire


Autoroute A75
A75-Antrenas
L'Autoroute A75 à Antrenas.
© France Autoroutes
Localisation
PaysFrance
RégionsAuvergne
Languedoc-Roussillon
Midi-Pyrénées
Exploitation
ConcessionnairesASF, CEVM
GestionnaireDIR Massif-Central
Caractéristiques
NomLa Méridienne
ItinéraireA71 - A9
(Clermont-Ferrand - Béziers)
Longueur338 km
Historique
Première ouverture1988
Dernière ouverture2014
Sites Sara
SaratlasParcours
France AutoroutesPhotos
Autorout.free.frPanneaux

PrésentationModifier

  • L'autoroute A75, ou A75, est une autoroute française reliant Clermont-Ferrand à Béziers.
  • L'A75 débute à Clermont Ferrand. Elle est la continuité de l'A71 (Paris (A10) - Orléans - Clermont). Elle est gratuite en quasi-totalité. Seuls le viaduc de Millau, concédé à la Compagnie Eiffage du Viaduc de Millau (CEVM), et le raccord avec l'A9, concédé à ASF, sont à péage. L'A75 est un projet qui naquit dans les années 1970, et avait pour volonté d'assurer une liaison Bénélux/Royaume Uni - Espagne continue et directe mais surtout aussi d'avoir un lien entre Paris et Montpellier sans détour. Elle avait aussi comme objectif de délester les A6, A7 et l'A9 entre Orange et Béziers d'une partie de leur trafic, déjà très intense à cette époque.
  • L'A75 est achevée en totalité en 2014 par la mise aux normes autoroutières de la déviation de Pézenas.
  • C'est un itinéraire intéressant pour se rendre de Paris à la côte languedocienne ou en Espagne, grâce à son tracé plus direct vers ces destinations que les A6, A7 et A9 et de son tarif. En effet, pour un Paris - Montpellier, on ne paie que sur les autoroutes A10 et A71 jusqu'à Clermont-Ferrand puis sur le viaduc de Millau, ce qui représente au final plus de 300 kilomètres de portions gratuites.

LocalisationModifier

Chargement de la carte...

Description du tracéModifier

  • L'A75 débute en tant qu'autoroute urbaine à la suite de l'A71, dans la banlieue de Clermont-Ferrand. L'échangeur avec l'A711 marque ce changement de numéro.
  • La section entre Clermont et Issoire est l'une des premières a être mise en service sur l'A75. Elle paraît assez vétuste par endroits et ses caractéristiques ne semblent pas répondre aux actuels standards autoroutiers. Le nombre rapproché de sorties permet aux locaux d'accéder facilement à l'autoroute, ce qui en fait alors une rocade de Clermont où se mêle trafic local et trafic de transit sur seulement 2x2 voies. Un grand contournement de Clermont, reliant l'A71-A89 à l'A75 pourra éventuellement voir le jour à long voire très long terme. Il pourrait intégrer la future antenne de Saint-Beauzire et se raccorder éventuellement au sud d'Issoire, afin de dévier également le Val d'Allier, mais rien d'officiel n'est connu à ce jour.
  • Passé Clermont, l'A75 file plein sud dans un paysage totalement plat constituant l'extrémité ouest de la plaine de la Limagne, en longeant également la chaîne des Puys. Par temps clair et dégagé, on peut apercevoir le Puy de Sancy, le point culminant du Massif Central avec 1885m d'altitude, au loin. Les premières aires, des aires de service, sont rencontrées dans chaque sens de parts et d'autres de la sortie 6.
L'A75 au niveau de la sortie 10 vu de Saint-Yvoine

L'A75 au niveau de la sortie 10 vu de Saint-Yvoine © France Autoroutes

  • L'autoroute va ensuite se rapprocher de l'Allier, puis rentrer dans le val du même nom. Cette section, datant des années 70, a intégralement repris le tracé de l'ancienne RN9 ayant pris auparavant le statut de voie express. Les caractéristiques n'ont rien d'autoroutiers car on trouve plusieurs virages bien prononcés (dont le virage de Coudes, à 90°). Étant donné que l'autoroute reprend une ancienne route nationale, un grand nombre de sorties a dû être construit pour desservir les hameaux bordant la RN. On trouve une aire de repos dans le sens Clermont - Montpellier, l'aire du Val d'Allier, qui a la particularité d'être construite sur une ancienne courte section de la RN9 et qui est totalement interdite aux poids-lourds, faute de place, car cette aire est emprisonnée entre l'autoroute et la montagne, constituée de falaises presque verticales. Attention : sur cette section, à cause des caractéristiques, la vitesse est limitée à 90 km/h par endroits, et les radars automatiques y veillent !
  • Au débouché du Val d'Allier, sur le contournement d'Issoire, le relief commence à être marqué en se référant à l'inclinaison des chaussées, jusqu'ici assez aplani malgré le relief environnant. Le nombre de sorties est toujours aussi rapproché : tous les 5 km en moyenne. L'autoroute, ayant traversé jusqu'ici uniquement le département du Puy-de-Dôme (63) fait une brève incursion en Haute-Loire (43), où se trouve la première aire de l'A75 à vocation touristique : l'aire de La Fayette - Lorlanges, une aire de service accessible dans les deux sens permettant à travers diverses installations, de découvrir ce département. À la sortie 20 se détache une route nationale (RN102) permettant de desservir Brioude et Le Puy-en-Velay, et qui continue jusqu'à Aubenas puis Montélimar. Notons la présence des premiers viaducs et ponts, comme le pont sur l'Alagnon.
  • L'A75 passe ensuite dans le département du Cantal (15). À Massiac, classé village-étape de l'A75, une autre route nationale, la RN122 dessert Aurillac. Au même endroit, une chapelle érigée sur un éperon rocheux domine l'autoroute d'en haut et peut-être aperçue dans le sens sud - nord.
  • L'autoroute oblique ensuite légèrement vers l'est. La montée vers le col de la Fageole commence vraiment à se faire sentir, avec des dénivelés de plus en plus forts. C'est dans de magnifiques paysages montagnards qu'est enfin atteint ce fameux col faisant souvent parler de lui en période hivernale, avec 1.114 m d'altitude.
  • Ensuite, l'autoroute alterne entre montées et descentes. L'A75 passe à proximité du Viaduc de Garabit, érigé par Gustave Eiffel et franchissant la Truyère. Une aire de repos accessible dans les deux sens est dédiée à ce chef d'oeuvre architectural de la fin du XIXe siècle et propose un superbe panorama sur celui-ci. L'autoroute franchit également cette rivière par un autre ouvrage d'art remarquable, le pont sur la Truyère. Plus loin est rencontrée la deuxième des aires de service renommées de l'A75 à vocation touristique : l'aire de la Lozère. Elle est également accessible dans les deux sens.
A75 Issartets wiki

Col des Issartets enneigé © J. Deforges

A75 - Col des Issartets Avion

Vue aérienne du Col des Issartets en hiver. © G.E.

  • L'A75 continue toujours vers le sud, passant à proximité de Saint-Chély-d'Apcher et d'Aumont-Aubrac. Ce dernier village est également un village étape. Peu après débute une rampe montant vers le Col des Issartets, le plus haut col autoroutier de France avec 1.121 m d'altitude. D'ici reprend une première descente vers les plateaux. Passé Marvejols, plusieurs viaducs composent le tracé, comme le viaduc du Piou, le viaduc du Rioulong, le viaduc de la Planchette etc...
  • On aperçoit également en contrebas un autre ouvrage d'art autoroutier n'appartenant pas à l'A75 mais qui composera une antenne qui aura un statut de voie express (RN88) : le viaduc de la Colagne. Celui-ci est en cours d'achèvement et fait partie de la future voie express (voire autoroute) Lyon - Toulouse. Peu après, sur l'A75, se trouve le premier tunnel rencontré : le tunnel de Montjézieux. Notons que sur cette section, l'autoroute fait tronc commun avec la voie express RN88.
  • Vers Séverac-le-Château, la partie ouest de la voie express Lyon - Toulouse, toujours la RN88, se détache. Sur celle-ci se trouve l'aire de service de l'Aveyron, rattaché à l'A75 bien qu'étant complètement externe à l'autoroute et située sur la voie express.
  • Au bout d'une dernière montée, l'A75 débouche sur le col d'Engayresque. Il y a encore quelques années se terminait ici la section nord de l'autoroute et débutait le calvaire redouté des automobilistes que sont les traversées d'Aguessac de Millau, en particulier lors des migrations estivales.
  • Peu après se trouve le viaduc de Verrières. À la sortie 45 débute la concession Compagnie Eiffage du Viaduc de Millau (CEVM) et l'autoroute devient payante. La barrière de péage pleine voie de Saint-Germain, la seule de l'A75 actuellement, se dresse quelques kilomètres avant l'aire de Brocuéjouls, d'où on peut observer un des plus beaux ouvrages d'arts au monde faisant une certaine fierté de la France : le célèbre viaduc de Millau, inauguré en décembre 2004. Celui-ci, d'une longueur supérieure à 2 km, possède la pile de viaduc la plus haute au monde, et a été bâti en un temps record au dessus du Tarn, qu'il enjambe. Sa traversée est intégralement emmurée de vitres, afin d'anéantir la sensation de vertige et d'éviter de distraire les conducteurs regardant la ville de Millau, siégeant 300 m plus bas.
  • À l'extrémité sud de ce viaduc, l'autoroute commence sa traversée du plateau du Larzac. La concession CEVM s'arrête à la sortie 46. À la sortie 47, à La Cavalerie, se trouvait la fin de la section sud de l'A75 il y a quelques années. Elle se raccordait à l'ex-RN9, qui descendait vers Millau par la longue, fastidieuse, dangereuse et désormais célèbre descente de La Cavalerie. Juste après se trouve l'aire de service du Larzac, qui, fait très rare pour une aire de service en France, ne comprend pas de distributeur de carburant mais seulement une grande caféteria. Elle reste accessible dans les deux sens de circulation.
  • La traversée du plateau du Larzac se fait sans observation particulière à peu près sur le tracé de l'ancienne N9, avec un relief pas trop marqué. Vers Le Caylar se trouve une autre aire de service, équipée d'une station-service cette fois-ci.
  • Après le tunnel du Pas-de-l'Escalette, le deuxième de l'A75, commence la dangereuse descente du Pas-de-l'Escalette. Le dénivelé est très fort avec de nombreux virages serrés et l'autoroute passe en une faible distance des hauts plateaux du Larzac à l'arrière pays languedocien. Le contournement de Lodève reprend l'ancien tracé de la RN9. Les chaussées sont souvent décalées sur cette section, celle sud - nord se trouvant plus élevée que l'autre. Le dernier tunnel, le tunnel de la Vierge, doublé en 2005, marque la fin du contournement de cette ville. L'A75 quitte ensuite progressivement de la montagne en longeant de quelques kilomètres le Lac du Salagou.
  • Au nord de Clermont-l'Hérault se trouve la bifurcation vers Montpellier : l'A750, en cours d'achèvement. L'A75 continue vers Béziers. Dans un relief peu marqué, elle s'approche progressivement de l'A9 à laquelle elle est reliée par un échangeur au niveau de Béziers-Est et une barrière de péage en pleine voie. Cette dernière extrémité est concédée aux Autoroutes du Sud de la France (ASF).

Autour de l'autorouteModifier

RégionsModifier

DépartementsModifier

Sites naturelsModifier

  • Agglomération clermontoise
  • Val d'Allier
  • Hauts cols du Massif central
  • Plateau du Larzac
  • Arrière pays languedocien

Sites touristiquesModifier

  • Ville de Clermont Ferrand
  • La Bourboule (station thermale), Le Mont Dore (station thermale et de ski), Besse (station de ski), Saint Nectaire (fromage)
  • Puy de Sancy
  • Issoire
  • Saint Flour
  • Viaduc de Garabit (visible depuis l'aire de Garabit et l'autoroute)
  • Parc du Gévaudan et Marvejols
  • Gorges du Tarn
  • Millau
  • Viaduc de Millau (visible depuis la RN9 dans la descente de la Cavalerie (point de vue), sortir à la Cavalerie ( Sortie 47 ) et descendre vers Millau)
  • Plateau du Larzac avec villages typiques (La Couvertoirade, Saint Eulalie de Cernon...)
  • Lodève
  • Pézenas
  • Montpellier
  • Béziers
  • Agde, Sète

Du bouchon de Millau au viaducModifier

  • Avant la mise en service du contournement ouest de Millau (16 décembre 2004), tout le trafic de l'A75 était provisoirement dévié sur la RN9, et ce pendant de longues années. Mais la RN9, aujourd'hui déclassée, traversait deux villes : Aguessac et Millau. Ces deux villes ont été à l'origine de biens de mauvais souvenirs pour les vacanciers, souvent pris au piège durant de longues heures lors des grands chassés-croisés où se croisent juilletistes et aoûtiens. L'origine de ces ralentissements provient du fait suivant : l'étroitesse de la traversée d'Aguessac, avec son carrefour à feux tricolores qui dessert la route des Gorges du Tarn, très fréquentée l'été et le nombre important de carrefours à niveau en tout genre à Millau. De plus, Millau se situant dans une cuvette, de longues et fastidieuses montées devaient être entreprises pour faire la jonction entre les deux parties de l'autoroute, situées au sommet des plateaux encadrant la ville. La plus redoutée est celle de la Cavalerie, très dangereuse car elle se situe à flanc de montagne. De plus, l'inclinaison de la chaussée étant fort, d'autres difficultés comme des problèmes de freins pour les poids-lourds se développaient, surtout que les voies de détresses étaient rares, voire inexistantes.
  • Pour pallier ce problème, un contournement de Millau a été proposé depuis de nombreuses années déjà. Mais des difficultés de relief bien évidentes ont été rencontrées et le projet a pris du retard. Après maintes propositions de tracé irréalisables techniquement et écologiquement pour certaines, économiquement pour d'autres, le choix de franchir le Tarn à l'ouest de Millau a été approuvé. Un viaduc autoroutier à 2x2 voies d'environ 2000m sera érigé : il s'agit de l'actuel viaduc de Millau que nous connaissons bien. Cet ouvrage d'art hors du commun est sorti de terre à une vitesse jusqu'alors impensée pour un chef d'oeuvre de cette taille : environ trois an et demi après le premier coup de pioche. Depuis, son succès ne se démentit pas. Le trafic a littéralement explosé, au profit de la Compagnie Eiffage du Viaduc de Millau (CEVM), le concessionnaire du viaduc. En plus, la ville de Millau a perdu son bouchon et sa pollution et a retrouvé la tranquillité d'avant l'A75 tout en étant désenclavée.
  • Au niveau du tourisme, une explosion a également eu lieu grâce à "l'effet viaduc", qui perdure encore aujourd'hui, depuis sa mise en service. Millau est devenu une destination touristique privilégiée en France, mais aussi en Europe. De plus, la présence du site exceptionnel du point de vue naturel des Gorges du Tarn renforce cet attrait que la région a auprès des vacanciers. Le tourisme vert y est pratiqué : randonnée, canoë... ainsi que le tourisme culturel grâce aux nombreuses possibilités de visites en tout genre (grottes, villages typiques...). Une liaison autoroutière directe et rapide avec les plages du Languedoc, 100 km au sud, y est peut-être aussi pour quelque-chose.
  • Voir aussi : Viaduc de Millau

HistoriqueModifier

FuturModifier

  • Mise en concession des 11 premiers kilomètres par APRR dans le but d'une mise en 2x3 voies.

ItinéraireModifier

AiresModifier

Ouvrages d'artModifier

Du nord vers le sud :

  • Pont sur l'Alagnon (1991)
  • Viaduc de la Violette (1991)
  • Pont sur la Truyère (1993)
  • Pont sur la Crueize (1995)
  • Viaduc du Piou (1996)
  • Viaduc du Rioulong (1996)
  • Viaduc de la Violette (1996)
  • Tunnel de Montjézieu (1997)
  • Pont sur le Lot (1997)
  • Viaduc de Verrières (2004)
  • Viaduc de la Garrigue (2004)
  • Gare de péage de Saint Germain (2004)
  • Viaduc de Millau (2004)
  • Tunnel du Pas de l'Escalette (1996)
  • Pont sur la Brèze (2005)
  • Tunnel de la Vierge (tube ouest : 1994 ; tube est : 2005)

TraficModifier

Trafic A75 2000

Diaporama : Balade sur l'autoroute A75 (© Laurent)Modifier

Viaduc de Millau Modifier

  • Aire de repos de Millau
  • En arrivant au viaduc de Millau
  • En arrivant au viaduc de Millau (2)
  • Le viaduc de Millau

Pas de l'EscaletteModifier

  • Au niveau de Lodève
  • Décalage des voies près de Lodève
  • Au niveau du Pas de l'Escalette
  • Au niveau du Pas de l'Escalette (2)
  • Au niveau du Pas de l'Escalette (3)
  • Au niveau du Pas de l'Escalette (4)
  • Au niveau du Pas de l'Escalette (5)
  • Au niveau du Caylar

Diaporama : Entre l'A750 et le km 0 (© Julien vitry 94)Modifier

WebcamModifier

Voir aussiModifier

Sites SARAModifier

Sites externesModifier


C207 A75 C207
Généralités · Itinéraire · Historique · Futur · Aires · Trafic · Concessionnaire · Péage · Gestionnaire

Wikis de Wikia à la une

Wiki au hasard