FANDOM


Contournement de Vichy
Localisation
PaysFrance
RégionAuvergne-Rhône-Alpes
DépartementsAllier (03), Puy-de-Dôme (63)
Exploitation
GestionnairesDIR Massif-Central
CD03
Caractéristiques actuelles
AxesA719 - D67 (03) - D906
ItinéraireRocade Ouest de Vichy
Longueur32 km
Historique
ConstructionAnnées 1990 à 2016
Dernière ouverture2020

Présentation

  • Le contournement de Vichy vise à créer une infrastructure nouvelle de déviation de l'agglomération par l'Ouest.
  • Le fuseau de passage sur le rive gauche de l'Allier est imposé par le relief. Cependant, le tracé retenu s'avère très sinueux et assez éloigné de l'agglomération.
  • La rocade projetée comprendra une chaussée à 2 voies, éventuellement élargissable. Elle sera conçue comme un boulevard urbain. Les très nombreux carrefours à niveau avec des routes départementales et de simples chemins communaux prendront la forme de giratoires, ce qui risque de nuire à la fluidité du trafic et aux temps de parcours.
  • Le projet est décomposé en plusieurs sections :
    • Un contournement Nord, déjà réalisé par le Conseil Départemental : l'actuelle D67. Il devrait à terme être classé dans la voirie nationale.
    • Un contournement Nord-Ouest, porté par l’État mais toujours en projet. Le fuseau de passage est connu mais les travaux ne sont pas engagés en raison de coupes budgétaires imposées par l’État.
    • Un contournement Sud-Ouest, porté par le Conseil Départemental est en service. Il fait l'objet d'une procédure de partenariat public-privé : un groupement privé réalise les travaux en contrepartie du versement de loyers par le CD03. Cette solution permet d'accélérer les travaux mais elle renchérit considérablement le coût du projet.
  • La multiplicité des maîtres d’ouvrages et les restrictions budgétaires auxquelles est soumis ce projet ne permettent pas d'envisager une mise en service totale de la nouvelle infrastructure avant 2020.

Localisation

Chargement de la carte...
Rocade Nord de Vichy 1973

Ancien projet de rocade nord de Vichy. (c) Frantz58, d’après un projet de la DDE03.

Contournement Nord de Vichy novembre 1990 couleur

Tracé du projet de contournement Nord de Vichy en 1990 ©Frantz58

Schéma Directeur de l'Agglomération de Vichy 2001

Carte du Schéma Directeur de l'Agglomération de Vichy de 2001 © Frantz58

CSO Vichy carte N°1

Carte des variantes étudiées pour le contournement Sud-Ouest de Vichy. © Frantz58

Légende de la carte
En bleu Section terminale de l'A719 à Vichy.
En rouge clair Tracé du contournement Nord-Ouest (en projet).
En jaune Tracé du contournement Nord (D67).
En jaune clair Tracé de la pénétrante Nord (en projet).
En vert Tracé du contournement Sud-Ouest (D906).
Pour plus d'informations sur les sources cartographiques, consulter cet article.
La carte ne s'affiche pas ? Merci d'éditer l'article et de le sauvegarder sans aucune modification.

Autour de la rocade

Région

Départements

Historique

  • Le contournement de Vichy est un projet ancien. La ville elle-même est à l'écart des grands courants de circulation depuis le Ier Empire. Son désenclavement aurait pu être résolu avec la réalisation de l'A71 mais le choix d'un passage par Montluçon plutôt que par Vichy et Moulins a scellé le sort de la ville.
  • Au cours des années 1970, un projet de rocade Nord est élaboré. Collé à la ville, il devait notamment incorporer la D6E. Ses emprises sont toujours réservées dans les plans d’urbanisme. Son abandon injustifié a condamné la ville à être traversée par le trafic de transit pendant une vingtaine d'années supplémentaires.
  • En 1990, un nouveau projet de rocade Nord est présenté. Celui-ci reprend en partie le projet précédent de 1973 dans sa partie Est, puis à partir du quartier de Beausoleil, le tracé remonte vers le Nord pour franchir l'Allier au niveau du pont Boutiron (pont permettant à la D27 de traverser l'Allier). Ensuite le tracé replonge au Sud pour rejoindre la D2209 au niveau du Bois de Charmeuil.
  • Le contournement Nord est finalement ouvert en 1998 mais il reste éloigné de la ville. Il porte l'appellation de D67. Sa mise en service crée une pseudo rocade Nord-Ouest en réutilisant une partie de la D6.
  • La question d'un grand contournement Ouest resurgit avec l'élaboration du Schéma Directeur de Vichy approuvé en décembre 2001 et du Dossier de Voirie d'Agglomération réalisé conjointement. A partir de ce moment, chaque projet va suivre sa propre voie.

Déclarations d'utilité publique

Rocade Nord (D67)

  • A compléter

Rocade Sud-Ouest (D906)

  • 14 05 2007 : Section Bellerie-sur-Allier - Saint-Yorre

Mises en service

Rocade Nord (D67)

  • xx xx 199x : Section Saint-Rémy-en-Rollat - Les Coureaux
  • xx xx 1998 : Section Les Coureaux - Creuzier-le-Neuf

Rocade Sud-Ouest

  • 02 02 2016 : Section Bellerie-sur-Allier - Saint-Yorre

Légende

Futur

  • Réalisation du contournement Nord-Ouest et de la pénétrante Nord (déviation de Creuzier-le-Neuf et Creuzier-le-Vieux)

Itinéraire

Contournement Nord (en service)

  • Allier (03) - D67
    • AB25  N209 Saint-Germain-des-Fossés, Varennes-sur-Allier, Moulins, Paris D907 Lapalisse, Lyon D2209 Creuzier-le-Neuf, Cusset, Vichy
    •  AB6   Bourzat, Saint-Germain-des-Fossés
    •  AB6   Saint-Rémy-en-Rollat
    • AB25  D6 Charmeil, Vichy, Saint-Pourçain-sur-Sioule

Contournement Nord-Ouest (en projet)

  • Allier (03)
    • AB25  D6 Charmeil, Vichy, Saint-Pourçain-sur-Sioule
    • AB25  D27 Charmeil, Vendat
    • AB25  Chemin vicinal Les Thévenins
    • AB25  A719 Gannat, Clermont-Ferrand, Montluçon, Paris
    • AB25  D2209 Bellerive-sur-Allier, Vichy, Cognat-Lyonne, Gannat

Contournement Sud-Ouest (en service)

  • Allier (03) - D906
    • AB25  D2209 Bellerive-sur-Allier, Vichy, Cognat-Lyonne, Gannat
    • AB25  D984 Bellerive-sur-Allier, Vichy, Serbannes, Aigueperse, Riom
    • AB25  D1093 Bellerive-sur-Allier, Vichy, Randan, Clermont-Ferrand
    • AB25  D275 Hauterive, Saint-Sylvestre-Pragoulin
  • Puy-de-Dôme (63)
    • AB25  D434 Saint-Yorre, Saint-Sylvestre-Pragoulin
    • AB25  D906 Saint-Yorre, Vichy, Puy-Guillaume, Thiers, Le Puy-en-Velay

Légende

Genèse du projet de rocade

Chargement de la carte...
Légende de la carte
En bleu Section terminale de l'A719 à Vichy.
En rouge clair Tracé du contournement Nord-Ouest (en projet).
En jaune Tracé du contournement Nord (D67).
En jaune clair Tracé de la pénétrante Nord (en projet).
En vert Tracé du contournement Sud-Ouest.
En blanc Ancien projet de contournement Nord de 1990.
En gris clair Voies prévues au SDAU de Vichy en 1973.
En gris foncé Voies prévues au SDA de Vichy en 2001.
Pour plus d'informations sur les sources cartographiques, consulter cet article.
La carte ne s'affiche pas ? Merci d'éditer l'article et de le sauvegarder sans aucune modification.

Contournement Nord-Ouest

Choix du tracé

Chargement de la carte...
Légende de la carte
En bleu Variante préférentielle.
En bleu clair Desserte de Monpertuis.
En rouge Variante étudiée.
En jaune Variante non retenue.
En gris clair Tracé de principe envisagé en 2001.
Pour plus d'informations sur les sources cartographiques, consulter cet article.
La carte ne s'affiche pas ? Merci d'éditer l'article et de le sauvegarder sans aucune modification.

Historique

  • Entre 2001 et 2002, les études préliminaires fixent un fuseau de passage unique d'environ 1000 mètres de large.
  • La concertation publique est menée à l’automne 2002. Un dossier de synthèse est établi en mars 2003.
  • A partir de 2003, les études d'avant-projet sommaire sont lancées pour un boulevard urbain à seulement 2 voies comprenant de très nombreux carrefours à niveau.
  • En mars 2005, les études sont lancées pour définir un tracé préférentiel.
  • La concertation locale débouche le 18 décembre 2006 sur l'approbation ministérielle de la variante C.
  • En 2008, les études sont quasiment achevées mais le projet reste bloqué depuis cette date faute de financement.
  • En 2013, de nouvelles études sont relancées.
  • En 2015, la liaison entre la contournement Nord-Ouest et la D6E est officiellement envisagée.
  • La déclaration d'utilité publique pourrait être obtenue d'ici à 2018 si les études progressent et les crédits sont effectivement débloqués. En tout état de cause, une éventuelle mise en service ne pourrait avoir lieu avant 2025.


Contournement Sud-Ouest

  • Au milieu des années 2000, le Conseil Départemental procède à des études et à des concertations.

Choix du tracé

  • Au départ trois fuseaux de tracé étaient envisageables.
  • Ces trois fuseaux avaient été déterminés à partir de l’état initial du site, en recherchant les zones où un passage apparaissait possible :
    • Le fuseau A était assez voisin du tracé inscrit au schéma directeur, et il comprenait trois options :
      • au droit du château de Pouzat (passage à l’est ou passage à l’ouest)
      • au droit du golf de Serbannes (passage à l’est ou passage à l’ouest)
      • au droit de la Boucharde (passage au nord, selon le tracé du schéma directeur ou passage au sud, entre la zone d’activités et Brugheas)
    • Le fuseau B correspondait à une hypothèse de passage au sud des hameaux « Les Banchereaux », « Les Taureaux » et « Les Maussangs ». Il différait du fuseau A dans la partie centrale. Il comprenait des options au droit des hameaux « Les Husseaux » et « Les Favards » et au droit « des Landes ».
    • Le fuseau C correspondait à un projet plus éloigné de l’agglomération et il comprenait une option au droit de la zone délimitée par le hameau de Beauvezet et le hameau de la Croix du Trièvre (passage sud ou passage au nord). Il rejoignait le fuseau B à hauteur du hameau « Les Bicards ».

Fuseaux CSO de Vichy 2001

Contournement sud ouest vichy

Chargement de la carte...
Légende de la carte
En rouge Variante retenue.
En jaune Variante non retenue.
En gris clair Tracé de principe envisagé en 2001.
Pour plus d'informations sur les sources cartographiques, consulter cet article.
La carte ne s'affiche pas ? Merci d'éditer l'article et de le sauvegarder sans aucune modification.
Comparaison des variantes / Analyses multicritères
  • La comparaison des variantes étudiées est résumée dans le tableau ci-dessous dans lequel sont pris en compte les éléments discriminants vis-à-vis du choix du projet.

(Les variantes A0 et AP, étaient compatibles avec toutes les autres variantes étudiées et elles n’ont pas eu d’incidence sur le choix des grandes options de tracé.) Tableau de comparaison des variantes

Comparaison des variantes
Variantes de la famille A
  • Les variantes de la famille A, proches du tracé du schéma directeur, étaient celles qui répondaient le mieux aux objectifs de l’opération. Au droit du franchissement de la RD131E, trois habitations se trouvaient à proximité du tracé (à moins de 100 m), mais ce franchissement était réalisé en déblais, dans des conditions favorables à la mise en place d’une protection phonique efficace.
    • La variante A offrait l’avantage d’un nombre de maisons à proximité du tracé plus réduit, et d’un franchissement de la vallée du Sarmon selon une topographie plus favorable, mais elle conduisait à isoler le domaine agricole de Murat et à la création d’une enclave agricole de 5 ha, au Nord de ce domaine, entre le contournement et la Forêt de Montpensier, impacts techniquement difficiles à compenser.
    • Pour la variante A1, le nombre de maisons situées à proximité du tracé était élevé, le franchissement de la vallée du Sarmon, compte-tenu de la topographie, conduisait à la réalisation d’un remblai important posant le problème de son intégration paysagère, et l’emprise foncière nécessaire à la réalisation du projet était l’une des plus fortes de toutes les variantes étudiées.
    • La variante AS permettait, par rapport à la variante A, d’éviter l’isolement du domaine de Murat, et de s’éloigner davantage du bourg de Serbannes. Son tracé sinueux rendait toutefois difficile et inconfortable les manœuvres de dépassement sur plus de quatre kilomètres, situation qui ne répondait pas aux recommandations en matière de conception de tracé routier. Son impact sur la forêt était en outre plus important que celui de la variante A.
    • La variante AJ passait au Sud de Parais permet de s’éloigner un peu des lieux habités.
    • La variante AJ’, visait à écarter le tracé du hameau du « Bois Chotin » pour réduire les nuisances sonores, conduisait à allonger le tracé sans apporter d’améliorations déterminantes.
    • La variante AP permettait de s’écarter davantage du Château de Pouzat et de limiter l’impact sur le domaine agricole.
Variantes de la famille A0
  • La variante A0 correspondait à une solution de raccordement à la RD2209 au point initialement prévu au schéma directeur.
    • Le point de jonction du raccordement de l’autoroute A719 à la RD2209, qui fut retenu par l’Etat (à la date du choix du tracé du contournement Sud Ouest de Vichy par le Conseil Départemental), se situait à l’Est de ce point. La variante A0 contrairement à la variante A ne permettait donc pas un raccordement direct du Contournement Sud Ouest de Vichy à l’autoroute A719 et à son prolongement par le contournement Nord-Ouest tel qu’envisagé.
Variantes de la famille B
  • Les variantes de la famille B pouvaient être considérées comme cohérentes avec le schéma directeur de l’agglomération, mais au prix d’un allongement du tracé de la pénétrante Ouest d’Abrest. Cet allongement du tracé induisait un allongement de parcours pénalisant pour les échanges entre l’Ouest et la partie de l’agglomération située en rive droite de l’Allier, entre Abrest et le Sud de Vichy. Ces variantes répondaient assez bien aux enjeux de l’opération, mais en terme de nuisances acoustiques sur les habitations proches du tracé, elles faisaient partie des variantes les plus pénalisantes. L’impact sur l’agriculture était moindre que pour les variantes de la famille C, mais il restait assez fort. Le passage dans le fond du vallon du Lausson, sur une longueur de 2,5 km, restait problématique vis-à-vis de la protection des milieux naturels.
    • Les variantes de la famille AB répondaient plutôt bien aux enjeux de l’opération, mais elles posaient le même problème que celles de la famille B vis-à-vis de la pénétrante Ouest d’Abrest, par contre les nuisances acoustiques sur les maisons proches étaient plus réduites. Ces variantes étaient celles qui avaient le plus faible impact sur les forêts, mais le franchissement de la vallée du Lausson, compte tenu de la topographie du site, conduisait à la réalisation d’un remblai important posant le problème de son intégration paysagère.
Variantes de la famille C
  • Les variantes de la famille C étaient incompatibles avec la pénétrante Ouest d’Abrest, et remettaient ainsi en cause la cohérence du schéma directeur de l’agglomération de Vichy. Ces variantes étaient celles qui répondaient le moins bien aux objectifs de l’opération, et malgré un tracé plus éloigné de l’agglomération, elles ne permettaient pas d’obtenir une situation significativement différente vis-à-vis des habitations. Ces variantes concernaient, dans le secteur sud du bourg de Brugheas, des terrains à forte potentialité agronomique et traversent un parcellaire morcelé, avec des corps de fermes isolés par les tracés et plusieurs espaces agricoles isolés entre le projet routier et les bois de Randan. Ce contexte rendait difficile et limitée toute opération de remembrement visant à compenser l’impact du projet sur la structure des exploitations agricoles. Ces variantes étaient celles qui pénalisaient le plus l’activité agricole, et étaient également celles qui avaient l’emprise forestière la plus importante.

Historique

  • Au milieu des années 2000, le Conseil Départemental procède à des études et à des concertations.
  • L'enquête publique sur le projet se déroule du 12 juin au 21 juillet 2006.
  • Le contournement Sud-Ouest de Vichy est déclaré d'utilité publique par arrêté préfectoral du 14 mai 2007.
  • Pendant plusieurs années, le projet fait du sur-place, officiellement pour attendre la réalisation du reste du contournement.
  • La véritable raison est probablement financière. Le Conseil Départemental lance une procédure de PPP en mars 2010 et signe le contrat le 26 octobre 2011 avec la société Allicso.
  • Caractéristiques initiales du contrat :
    • Longueur à construire : 19 km.
    • Investissement à la charge d'Allisco : 62 M€.
    • Paiement initial du Conseil Départemental : 20 M€.
    • Loyer annuel à partir de la mise en service : 4,7 M€.
    • Durée d'exploitation : 15 ans.
    • Durée des travaux : 2 ans.
    • Coût du projet pour la collectivité (taux d'actualisation reconstitué) : 6,35 % (simple calcul de mathématiques financières).
  • Les travaux débutent à la fin de l'année 2011. Ils sont stoppés durablement en mars 2012 pour absence d’autorisation de destruction d'espèces protégées et pour l'absence de mesures compensatoires liées à la construction du pont sur l'Allier. Le 21 octobre 2013, l'obtention d'un nouvel arrêté de "loi sur l'eau" permet la reprise des travaux au début de l'année 2014. Le coût brut de l'arrêt du chantier s'élève à 7,35 M€, dont 2,9 M€ d'indemnités de préjudice. En tenant compte des améliorations apportées au projet, la facture nette du surcoût s'établit à 12,25 M€ pour le Conseil Départemental et à 3,6 M€ pour Allicso. Le coût global du projet est ainsi réévalué à 68,64 M€ (55,9 M€ dans le contrat initial), les autres paramètres restant inchangés.
  • La nouvelle route est finalement inaugurée le 28 janvier 2016 et mise en service le 2 février 2016.

Vue générale du contournement Sud-Ouest de Vichy

CSO Vichy assemblé


Déviation de Creuzier-le-Neuf (Liaison Nord Vichy)

Présentation

  • Cette déviation fut mentionnée pour la première fois dans le SDAU de Vichy en 1973.
  • Plusieurs campagnes d'études furent réalisées entre le milieu des années 1970 et aujourd'hui.
  • Depuis 2007, la maîtrise de ce projet est désormais du ressort du conseil départemental de l'Allier.
  • Le projet actuel qui a pour origine le rond-point entre la D907 et la D558 s’étend sur une longueur de 3,5 km dans un terrain facile (plaine agricole avec un bâti peu dense). L'embouchure de cette déviation se situe sur la D2209 au Sud du hameau nommé "Crépin".
  • Ce projet prévoit 3 variantes principales et 2 sous-variantes plus deux options quant au raccordement Sud avec la D2209.
  • Cette déviation est complétée au Nord par l'extrémité est du contournement Nord-Ouest de Vichy.
  • Le coût de ce projet est actuellement estimé à 10 M€.
  • La DUP de ce projet est actuellement en cours d'approbation.

Tracé

Chargement de la carte...
Légende de la carte
En bleu Tracé médian.
En bleu clair Variante tracé médian.
En rouge Tracé Est.
En rouge clair Variante tracé Est.
En orange Partie du tracé de la D907 reprise par la déviation.
En vert Tracé Ouest.
En violet Option de raccordement Sud à l'actuelle D2209.
En gris clair Futur raccordement de la D2209 à l'extrémité Sud de la déviation.
Pour plus d'informations sur les sources cartographiques, consulter cet article.
La carte ne s'affiche pas ? Merci d'éditer l'article et de le sauvegarder sans aucune modification.

Pénétrante de Presle

Présentation

  • Cette voie fut mentionnée pour la première fois dans le SDAU de Vichy en 1973.
  • Le projet fut étudié plus en détail à partir de 1976 :
    • Ce dernier prévoyait un voie nouvelle munie de deux chaussées de 7 m séparées par un terre-plein central de 2 m.
    • Six ouvrages d'art étaient prévus (dont un sur Le Sichon et un sous la voie ferrée Vichy - Cusset).
  • Entre la fin des années 1970 et le début des années 1980, l'Etat procéda aux premières acquisitions de terrain.
  • Le projet resta ensuite en sommeil durant de nombreuses années avant d'être totalement abandonné.

Plans

Plan d'ensemble Vichy 1976

Vichy Penetrante de Presle Tracé en plan 1976

Vichy Penetrante de Presle Profil en long 1976

Vichy Penetrante de Presle Profil en travers 1976

Lien externe