FANDOM


Déviation d'Orange
Localisation
PaysFrance
RégionProvence-Alpes-Côte d'Azur
DépartementVaucluse (84)
Exploitation
GestionnaireDIR Méditerranée
Caractéristiques actuelles
AxeN7
ItinéraireContournement par l'Est
Longueur7 km
Historique
ÉtudesAnnées 1950
Dernière ouvertureVers 2022 (1re phase)

Présentation

  • La déviation d'Orange constitue un maillon essentiel de l’aménagement de la RN7 en artère interurbaine dans la Vallée du Rhône. L'objectif est d'aménager à terme une route à 2x2 voies entre Vienne et Orange permettant de fluidifier le trafic et d'offrir un itinéraire de délestage crédible à l'autoroute A7.
  • La question de la traversée du centre-ville d'Orange a longtemps posé problème, l'itinéraire actuel empruntant une ancienne voie romaine certes rectiligne mais étroite et inadaptée à un trafic intense. Le projet de déviation de la RN7 envisagé initialement s'est retrouvé intégré à l'autoroute A7 afin d'accélérer la réalisation de cette autoroute magistrale.
  • La section d'autoroute contournant la ville a été mise en service le 17 décembre 1964 et elle est dès lors à péage. Longtemps, l'accès à la ville depuis l'autoroute n'a été possible que depuis l'échangeur d'Orange-centre (sortie n°21), le seul entre Avignon et Bollène. Cette situation pose des problèmes aux transporteurs locaux dans la mesure où la traversée d'Orange leur est interdite. Pour améliorer les accès ont été mis en service tardivement les diffuseurs 20 d'Orange-Nord (demi-diffuseur orienté vers le Sud) et 22 d'Orange-Sud (diffuseur complet), voir l'article sur l'historique de l'autoroute A7.
  • Afin d'améliorer la situation, une déviation est projetée depuis plusieurs décennies sur la RN7. Son tracé passera par l'Est de l'agglomération, de façon symétrique à l'autoroute. Elle offrira une chaussée à 2x2 voies et de nombreux carrefours giratoires assureront le rétablissement des échanges.
  • Le dossier de la déviation a connu de nombreux avatars juridiques (annulation de DUP en 1996) et financiers (coût à la dérive : 69 M€ en 2003, 94 M€ en 2011). Preuve de la complexité à faire aboutir le dossier, le Ministre des Transports de 2010 à 2012, Thierry Mariani, qui n'était autre que le député de la circonscription d'Orange, s'est révélé incapable de débloquer les crédits permettant de lancer le chantier. En 2015, la réalisation de la totalité de la déviation n'est toujours pas garantie, même si une première phase au Sud-Est est inscrite au CPER 2015-2020.

Historique

  • Années 1990 : Études préliminaires et avant-projet.
  • 1993 - 1994 : Premières enquêtes publiques et concertations.
  • 15 06 1995 : Première déclaration d'utilité publique.
  • 11 12 1996 : Annulation de la première déclaration d'utilité publique au motif que le maître d'ouvrage n'analyse pas les conséquences du pont sur l'Eygues et des remblais adjacents.
  • 15 05 2000 : Intégration de la déviation d'Orange au CPER 2000-2006 (première phase entre l'origine sud et la D975, financement assuré par l'Etat et la Région à hauteur de 27,5 % chacun, le solde de 45 % devant être apporté par la Ville d'Orange et le Département de Vaucluse).
  • 2004 - 2005 : Nouvelles enquêtes publiques et concertations.
  • 20 03 2006 : Seconde déclaration d'utilité publique.
  • 2007 : Suppression de la déviation d'Orange du PDMI 2007-2013.
  • 2011 : Relance verbale du projet par le Ministre des Transports, sans garantie de réalisation.
  • 2015 : Inscription de la déviation d'Orange du CPER 2015-2020 pour un première phase au Sud-Est.
  • 18 03 2006 : Prorogation de la seconde déclaration d'utilité publique.
  • Vers 2022 : Réalisation possible de la première phase au Sud-Est.
  • Avant 2030 : Réalisation possible de la seconde phase au Nord-Est.

Tracé

Chargement de la carte...
Légende de la carte
En bleu Le contournement par l'A7.
En rouge Le projet de déviation par la RN7.
Pour plus d'informations sur les sources cartographiques, consulter cet article.
La carte ne s'affiche pas ? Merci d'éditer l'article et de le sauvegarder sans aucune modification.

Documentation

Sites Sara