Wikia

WikiSara

Duplex A86

Discussion0
8 321pages sur
ce wiki
Duplex A86
Duplex péage têtenord
Duplex A86 au niveau du péage de Rueil-Malmaison.
© Alexandre
Localisation
PaysFrance
RégionÎle-de-France
DépartementsYvelines (78), Hauts-de-Seine (92)
CommunesRueil-Malmaison, La Celle-Saint-Cloud, Vaucresson, Le Chesnay, Marnes-la-Coquette, Ville-d'Avray, Versailles, Viroflay, Vélizy-Villacoublay
Caractéristiques
AxeA86
ExploitantCofiroute
TypeTunnel foré
Nombre de voies2x2
Nombre de tubes2 (deux sens superposés)
PéageOui
Dimensions
Longueur totale10 500 mètres
Hauteur maximale2 mètres
Diamètre10,4 mètres
Calendrier
Période de construction2000 à 2011
Mise en service2009 à 2011

PrésentationModifier

  • Le Duplex A86 est un tunnel autoroutier français, long de 10 km. C'est un tunnel monotube à 2 niveaux de circulation superposés et unidirectionnels. Il permet d'assurer le bouclage de l'autoroute A86, axe qui a pour fonction d'assurer le rôle de deuxième périphérique autour de Paris.
  • Le tunnel est concédé et géré par Cofiroute, pour une durée de 75 ans. Il est soumis à un péage, avec une modulation des tarifs selon les jours et les tranches horaires.
  • Le tunnel est réservé aux véhicules légers de type 1 dont le gabarit en hauteur ne dépasse pas 2 m et ne fonctionnant ni au GPL ni au GNV. Il est en particulier interdit aux deux et trois roues motorisés.

LocalisationModifier

Chargement de la carte...

HistoriqueModifier

  • L'histoire de ce tunnel est très liée à celle de l'A86. En effet, lorsque le projet de deuxième périphérique autour de Paris est apparu, une forte opposition au projet s'était déclarée dans le secteur de Versailles et de Rueil-Malmaison. Le relief de ce secteur et l'urbanisation grandissante rendait délicate la réalisation d'une autoroute en surface. C'est alors que l'idée de la construction d'un tunnel, comprenant deux sens de circulation superposés et réservé aux véhicules légers est apparue.
  • Cofiroute a été désignée concessionnaire du tunnel après appel d'offres.

Dates clefsModifier

  • 1988 : Cofiroute propose la solution de la concession et le concept d’un tunnel en duplex pour boucler l’A86.
  • 1994 : Le gouvernement attribue la concession de l’A86 Ouest à Cofiroute par décret.
  • 1995 : Le projet de l’A86 Ouest est déclaré d’utilité publique.
  • 1996 : Début des travaux.
  • 1998 : La concession est annulée suite à un contentieux sur les modalités d’attribution de la concession. Les travaux sont arrêtés. Un nouvel appel d’offres européen est lancé.
  • 1999 : Cofiroute remporte le deuxième appel d’offres. La durée de la concession est de 70 ans (soit jusqu'en 2079, horizon porté en 2009 à 2086). 380 millions de francs supplémentaires sont consacrés au renforcement de la sécurité.
  • 2000 : Début du percement du premier tronçon par le tunnelier Emma. Le tronçon, long de 4,5 km, reliera Rueil-Malmaison (RN13) et l’A13. Suite à l’incendie dans le tunnel du Mont Blanc en 1999, une circulaire interministérielle (n°2000-63 produite le 25 août 2000) renforce les mesures de sécurité dans les tunnels routiers. Cofiroute doit revoir la conception de la sécurité du tunnel de l’A86.
  • Mars 2002 : Un incendie se déclare au niveau du train d’approvisionnement des voussoirs dans le tunnel en construction, à 1400 m de l’entrée du tunnel. Grâce aux respects des procédures, aucun blessé n’est à constater parmi les 19 ouvriers restés bloqués qui s’étaient réfugiés dans les sas pressurisés du tunnelier. Le percement reprend quelques semaines plus tard.
  • 2003 : Le premier tronçon est creusé.
  • 2004 : Le corpus technique de la conception de la sécurité est entièrement refondu. Les travaux d’aménagements du tube commencent.
  • Juin 2005 : Le percement du second tronçon débute. Le tronçon, long de 5,5 km reliera l’A13 et Vélizy.
  • 19 mai 2006 : Le 1 % paysage est signé. L’Etat, les communes riveraines du tunnel et Cofiroute s’associent en un triple partenariat qui a pour objet de valoriser les espaces sélectionnés parmi les plus remarquables des Hauts-de-Seine et des Yvelines, riverains du tunnel.
  • 25 mai 2007 : L’Etat approuve le dossier de sécurité avant ouverture réalisé par Cofiroute. Le document décrit notamment l’organisation de l’exploitation du tunnel, le plan d’intervention des secours et l’ensemble des procédures en cas d’incident.
  • Août 2007 : Fin du percement du second tronçon. Les 10 km de tunnel sont creusés.
  • 26 juin 2009 : La première chaussée du premier tronçon est mis en service.
  • 1er juillet 2009 : La seconde chaussée du premier tronçon est mis en service.
  • 8 janvier 2011 : Le tunnel Duplex A86 est inauguré.
  • 9 janvier 2011 : Le second tronçon est mis en service. La totalité des 10 km du tunnel est exploitée.

Mises en serviceModifier

  • 26 06 2009 : Section Vaucresson - Rueil-Malmaison (RN13 - A13), (première chaussée)
  • 01 07 2009 : Section Vaucresson - Rueil-Malmaison (RN13 - A13), (seconde chaussée)
  • 09 01 2011 : Section Versailles-Pont-Colbert - Vaucresson (A13 - RN12)

FuturModifier

  • La société Cofiroute a pour objectif d'offrir un véritable contournement ouest de la capitale, en grande majorité en souterrain. Le Duplex A86 s'inscrit dans cette ambition. Afin de poursuivre cet objectif, des études sont actuellement en cours en vue du prolongement du Duplex A86 jusqu'à Bièvres (RN118), au niveau de la station service du Chat Blanc.
  • Le projet initial prévoyait également la construction d'un tunnel monotube entre Rueil-Malmaison et Bailly (A112), comprenant 2x1 voies et accessible à tous types de véhicules. Ce projet est pour le moment suspendu à la décision de l’État qui l'a mis en attente.

Fiche techniqueModifier

GénéralitésModifier

  • Type : Tunnel autoroutier monotube, voies de circulation superposées
  • Investissement total : 2,2 milliards d’euros
  • Durée de la concession : 70 ans
  • Concédant : Etat
  • Concessionnaire : Cofiroute
  • Architecte : Michel Regembal
  • Conception / Construction : Société de Construction de l’Autoroute de Traversée de l’Ouest Parisien
  • Assistance à maîtrise d’ouvrage : Ingérop
  • Tunnelier (fournisseur) : Herrenknecht

DimensionsModifier

  • Longueur : 10,5 km
  • Diamètre : 10,4 m
  • Profondeur : 20 à 90 m
  • Nombre de tubes : 1
  • Nombre de niveaux par tube : 2
  • Nombre de voies par tube : 2 voies de circulation et 1 bande d’arrêt d’urgence par niveau

Le tunnelierModifier

  • Socatop, maître d’œuvre et constructeur du Duplex A86, et Herrenknecht, leader mondial de la construction de tunnelier) ont développé ensemble cette machine capable de forer aussi bien en terrain dur qu’en terrain meuble.
  • Le tunnelier en quelques chiffres :
    • Longueur totale : 197 mètres
    • Poids : 2.400 tonnes
    • Diamètre extérieur : 11,56 m
    • Puissance totale : 9.000 kVA
    • Force de poussée totale des 42 vérins : 15.120 tonnes
    • Vitesse possible du creusement : 4,8 m/h
    • Pics et molettes de la tête de coupe : 288
    • Débit d’extraction (pression de terre) : 1.000 m3/h
    • Débit d’extraction (pression de boue) : 2.000 m3/h
    • Constructeur : Herrenknecht (Allemagne)
    • Avec la participation de 4 entreprises françaises : Sotralentz, Ferry-Capitan, FAD et une filiale de SKF (Suède)
    • Pilotage : Socatop, maître d’œuvre et constructeur

PéageModifier

  • La traversée coûte entre 2 et 10 € (selon les tranches horaires considérées dans la modulation tarifaire).
  • Le système de péage est ouvert pour les non-abonnés au télépéage, avec barrière de péage implantée avant l'accès au tunnel. Il est de type fermé pour les abonnés au télépéage, des capteurs étant installés à chaque sortie du tunnel, permettant ainsi de facturer le trajet proportionnellement à la distance parcourue.
  • Lien direct vers les tarifs du tunnel

ExploitationModifier

PCS Duplex Rueil

Mur d'image du PCS de Rueil-Malmaison . (c) Alexandre

  • L'exploitation du tunnel est assurée depuis le Poste de Contrôle et de Surveillance de Rueil-Malmaison. Le PCS est composé d'une salle d'exploitation, comprenant un mur d'images affichant le tracé du tunnel, ainsi que les images de vidéo-surveillance du tunnel et de ses abords.
  • Toutes les informations émanant des équipements installés dans le tunnel sont rapatriées et supervisées à partir du PCS, grâce à la Gestion Technique Centralisée (GTC).
  • Parallèlement au PCS, un Centre d'Exploitation est installé à Vaucresson, au droit de l'échangeur entre l'A86 et l'A13, soit au milieu du tunnel. Ce centre a en charge la viabilité de l'ouvrage et des bretelles y menant, ainsi que l'entretien des abords.

ÉquipementsModifier

Usine ventilation Rueil

Usine de ventilation de Rueil-Malmaison. (c) Alexandre

  • Couple issue de secours/niche de sécurité tous les 200 mètres, communes aux deux sens de circulation, équipées notamment d'un poste d'appel d'urgence et d'un téléphone de sécurité
  • Puits de secours tous les 1000 mètres, équipés notamment d'ascenseurs pour l'accès au tunnel ou l'évacuation des usagers
  • Ventilation/Extraction
  • Caméras DAI tous les 80 mètres
  • Bouton poussoir d'appel d'urgence tous les 40 mètres
  • Dispositifs de comptage des véhicules
  • Capteurs atmosphériques
  • Biseaux à Rabattement Automatique
  • Signaux d'Affectation de Voie
  • Système d'aspersion d'eau (diffusant un brouillard au droit d'un incendie, afin de le contenir et d'abaisser la température ambiante)
  • Câble rayonnant (pour la diffusion radio)
  • Câble de température (ayant pour fonction de relever la température dans le tunnel)
  • Réseau incendie, composé de colonnes sèches et humides

TraficModifier

  • 11 917 véhicules ont emprunté le Duplex A86 en 2010, soit une hausse de 48% depuis 2009.

Sites SaraModifier

Liens externesModifier

Wikis de Wikia à la une

Wiki au hasard