Fandom

WikiSara

L1

9 749pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager
Rocade L1
Super Rocade
Localisation
PaysFrance
RégionProvence-Alpes-Côte d'Azur
DépartementBouches-du-Rhône (13)
Caractéristiques actuelles
ItinéraireAutoroute Nord - Gare du Prado
Longueur6 km
Études1969
Abandon1981

Présentation

  • La L1 est un ancien projet de rocade autoroutière de la ville de Marseille, qui devait relier l'Autoroute Nord à la Gare du Prado en desservant la gare Saint-Charles. Ce projet naît dans le SDAU de 1969 qui visait notamment à créer un ensemble de voies rapides de contournement de Marseille (L2, L3) en complément des radiales majeures. La L1 aurait ainsi servi de point de départ à un ensemble d'axes de desserte du centre décisionnel de Marseille.
  • Pour ce faire, la L1 prévoyait de survoler les voies S.N.C.F. constituées par la voie de liaison entre le Port et la Gare Saint-Charles, la ligne Marseille - Vintimille entre la Gare Saint-Charles et la Gare de la Blancarde et la voie de desserte de la Gare du Prado jusqu'à son terminus. De là, l'autoroute urbaine aurait été connectée à l'Autoroute Est et au Tunnel Prado-Carénage formant ainsi une boucle autour de l'hyper-centre de Marseille.
  • Contrairement à la rocade R1 voisine, la L1 utilisait des emprises existantes, ce qui ne n'aurait nécessité qu'un faible nombre d'expropriations. Les nuisances auraient ainsi été concentrées avec celles du chemin de fer, de nombreux riverains risquant cependant de voir passer l'autoroute au ras de leur fenêtre.
  • L'essentiel de l'ouvrage aurait ainsi été aérien, à l'exception d'un passage en tunnel sous la butte des Chartreux, à proximité du tunnel S.N.C.F. Ce concept a été mis en œuvre à la même époque dans le centre-ville de Nice pour la Voie Pierre Mathis, à Cannes pour la RN7 et dans une moindre mesure à Montpellier pour des transports en commun.

Caractéristiques

  • La L1 a fait l'objet d'un dossier des services techniques de la ville de Marseille dès 1971 afin d'en mesurer l'opportunité. Estimé à 170 millions de francs de l'époque pour environ 6 km à 2x2 voies, le projet serait de nature à accueillir 80.000 véhicules (à rapporter aux 70.000 véhicules supportés alors par la Rocade du Jarret qui était un simple contournement).
  • Dès 1972, différents groupes financiers et du BTP en ont connaissance et se manifestent auprès de la municipalité pour proposer une mise en concession de l'ouvrage. La charge financière étant trop lourde pour la mairie qui accepte le principe d'une concession assurée par elle-même. Le statut des autoroutes françaises n'autorisant pas la construction d'une autoroute communale, le projet aurait le statut de voie rapide.
  • Le projet comporterait 6 échangeurs : Autoroute Nord, Gare Saint-Charles, Rocade du Jarret, Gare de la Blancarde, Autoroute Est et Boulevard du Général Ferrié. Le péage de 2 francs envisagé réduirait le trafic à 30.000 véhicules par jour.
  • La pierre d'achoppement provient des garanties financières demandées par les entreprises officieusement candidates à la concession. La mairie ne souhaite alors pas s'engager pendant 20 ans sur un projet qu'elle ne maîtrise pas et elle rejette les différents projets en 1973. S'ajoute également au tableau une forte opposition des riverains. Dès lors, le projet vivote et ne fait plus l'objet d'études poussées.

Localisation

Chargement de la carte...

En vert, le tracé du projet de L1.

L'abandon

  • La L1 fait partie des projets en suspens dans le POS de 1978. La première mouture du texte publiée le 30 juin 1978 met le projet en suspens.
  • La mise à l'enquête publique du texte, le 17 décembre 1979, confirme le rejet par la population d'un projet traumatisant. C'est sur ce motif que le 6 juin 1981 le Conseil municipal supprime temporairement du schéma directeur la voie nouvelle.
  • Elle réapparaîtra brièvement dans le POS de 1993 sous la forme d'une voie rapide Arenc-Prado destinée aux poids-lourds afin de desservir le quartier Euroméditerranée. Ce choix décrié par les riverains était justifié par l'absence de rocade pour Marseille.

Ce qu'il en reste

  • Il subsiste de la L1 une petite amorce des bretelles de l'échangeur prévu avec l'autoroute A7 sous la forme d'un élargissement du viaduc et de la bande d'arrêt d'urgence.
  • L'ensemble des voies ferrées concernées par le projet est resté en service à ce jour mais ne fait pas l'objet de création d'un réseau express régional.

Diaporama

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard