FANDOM


Contournement ferroviaire de l'agglomération lyonnaise
- CFAL -
Localisation
PaysFrance
RégionAuvergne-Rhône-Alpes
DépartementsAin (01)
Isère (38)
Rhône (69D)
Métropole de Lyon (69M)
Premières études2001
MatérielTGV
TER
TERGV[1]
ICGV[2]
Fret
Vitesse commerciale220 km/h
Caractéristiques futures
ItinéraireLeyment - Sibelin (Gare de triage)
Longueur72 km
Future ouverture≈ 2030

Présentation

  • Le Contournement ferroviaire de l'agglomération lyonnaise, ou CFAL, est un projet ferroviaire à grande vitesse qui doit permettre le report modal en offrant un itinéraire fret performant à l'est des 15 branches constituant le nœud lyonnais, libérant ainsi le trafic ferroviaire et des créneaux de circulation au profit des trains voyageurs. Par la suite, une fonction voyageur a été ajoutée au projet par décision ministérielle.
  • Ce projet ferroviaire national est situé dans les corridors n°2 (Mer du Nord-Méditerranée) et n°6 (Méditerranéen) du réseau central transeuropéen de transport multimodal (RTE-T).
  • Le CFAL est divisé en 3 parties :
    • le CFAL Nord (48 km) : de Leyment (ligne Lyon - Ambérieu-en-Bugey et connexion avec la future LGV Rhin-Rhône Branche-Sud) à Saint-Pierre-de-Chandieu (ligne Lyon - Grenoble et liaison vers la Ligne nouvelle Lyon-Chambéry-Turin)
    • le CFAL Sud (24 km) : de la ligne Lyon - Grenoble à Feyzin - Solaize (gare de triage de Sibelin, située sur la ligne Paris-Lyon - Marseille-Saint-Charles)
    • le nouveau franchissement sur le Rhône : situé en amont ou en aval de Givors

Historique

  • Octobre 2001 – Janvier 2002 : Débat public
  • 16/05/2003 : Lancement des études du CFAL Nord par décision ministérielle
  • 26/12/2005 : Choix du fuseau du CFAL Nord et lancement des études du CFAL Sud par décision ministérielle
  • 02/04/2007 : Lancement des études d'avant-projet sommaire (APS) du CFAL Nord
  • 15/04/2009 : Lancement des études d'avant-projet sommaire (APS) du CFAL Sud et du nouveau franchissement sur le Rhône
  • 23/12/2009 : Validation de l'APS du CFAL Nord et engagement de l'enquête publique par décision ministérielle
  • Du 26/04 au 03/05/2011 : Enquête publique
  • 28/11/2012 : Déclaration d'Utilité Publique de la section Leyment - Saint-Pierre-de-Chandieu (CFAL Nord)
  • Octobre - Décembre 2014 : Consultation publique sur le CFAL Sud et le franchissement du Rhône
  • 2030 : Mise en service prévisionnelle

Références :
  1. Trains Express Régionaux à Grande Vitesse
  2. Trains Inter Cités à Grande Vitesse

Choix des fuseaux

CFAL Nord

  • Depuis le COPIL du 03 mars 2009, la partie nord de la ligne à Leyment est rattachée à la future LGV Rhin-Rhône Branche-Sud. Concernant le CFAL Nord, 4 fuseaux furent proposés.
  • Le fuseau A (tracé retenu) est le tracé qui est jumelé aux autoroutes A42 et A432, ainsi qu'à la LGV Rhône-Alpes entre Leyment et l'aéroport de Lyon-Saint-Exupéry. Le fuseau A se révèle être le tracé le plus onéreux, le plus long et le plus impactant pour la population. Ce tracé nécessite la construction des viaducs pour le passage du Rhône (canal de Jonage et Miribel), ainsi que le viaduc de la rivière d'Ain à Pont de Chazey.
  • Le fuseau B est jumelé avec l'autoroute A42, puis passe en limite du camp de La Valbonne et franchit le Rhône pour rejoindre le secteur de Saint-Exupéry. Il n'a pas été retenu car il présente des déclivités incompatibles avec les objectifs de performance et les caractéristiques techniques de la "magistrale Ecofret", itinéraire ferroviaire de fret dans lequel elle a vocation à s'insérer.
  • Le fuseau C reprenait en partie la ligne ferroviaire desservant le Parc Industriel de la Plaine de l'Ain (PIPA) par le biais d'une 3ème voie supplémentaire, avant de se débrancher de cette ligne pour filer plein sud-ouest vers Janneyrias et l'aéroport de Saint-Exupéry. Ce fuseau plus court de 7 km par rapport au fuseau A est aussi nettement moins cher, et aurait présenté un gain de temps pour les trains. Mais il n'a pas été retenu car situé proche de la zone classée de la confluence Ain – Rhône.
  • Le fuseau D traverse également la Plaine de l'Ain puis poursuit vers le sud, en limite est du périmètre d'étude, avant de rejoindre la ligne Lyon-Grenoble et la ligne nouvelle Lyon-Chambéry-Turin au sud de l’aéroport de Saint-Exupéry. Ce fuseau n'a pas été retenu car il impacte l'ensemble marécageux de Grand Plan – Bessaye.
  • Une autre solution soulevée par des associations opposées au fuseau proposé aurait permis d'aménager la ligne Lyon - Bourg-en-Bresse jusqu'aux Échets dans le cadre des relations ferroviaires sur la future LGV Rhin-Rhône Branche-Sud. Puis réaliser un barreau vers la LGV Paris-Sud-Est.
Chargement de la carte...
Légende de la carte
En noir Tracé retenu (fuseau A du CFAL Nord)
En bleu Ligne PIPA (ligne ferroviaire desservant le Parc Industriel de la Plaine de l'Ain)
En rouge Fuseau B du CFAL Nord
En orange Fuseau C du CFAL Nord
En jaune Fuseau D du CFAL Nord
En gris Variante du fuseau A du CFAL Nord (non retenu)
Pour plus d'informations sur les sources cartographiques, consulter cet article.
La carte ne s'affiche pas ? Merci d'éditer l'article et de le sauvegarder sans aucune modification.

CFAL Sud

Tracé CFAL Variantes 2008

Variantes évoquées pour le choix du fuseau du CFAL Sud. - © http://www.lyon.lyftv.com/

  • La partie sud du CFAL a nécessité pas mal de rebondissements depuis les premières études du futur tracé jusqu'à aujourd'hui. En effet, le 26 décembre 2005, une décision ministérielle a ouvert la voie à des études préliminaires (EP) de la partie sud du CFAL en proposant pas moins de 7 fuseaux d'études de 1000 mètres, qui ont fait l'objet d'une consultation menée par le préfet de Région entre le 12/11/2008 et le 19/02/2009. Mais c'est à compter du 15 avril 2009, que des études d'avant-projet sommaire (APS) sont réalisées pour le CFAL Sud. La même année, le ministre des transports de l'époque, Dominique Perben avait abandonné le tracé dit « court », passant par le Val de l'Ozon (plaine d'Heyrieux-Sibelin Nord).
  • Ce même fuseau a été réintroduit après 2012 par le secrétaire d’État chargé des transports, de la pêche et de la mer, Alain Vidalies.
  • Face à la pression rencontrée avec les divers partenaires et associations protestant contre le choix du fuseau retenu par le gouvernement, le secrétaire d’État chargé des transports, de la pêche et de la mer, Alain Vidalies, a rendu le 28 avril 2016 sa décision concernant le tracé sud du CFAL, dans une note signée à l’adresse du Préfet de Région. Il reporte le choix du tracé et demande au Préfet de diligenter une série d’études complémentaires à rendre pour l’été 2017. Pour autant, le secrétaire d’État valide une nouvelle fois le fuseau Plaine d’Heyrieux-Sibelin Nord, au grand dam des opposants au projet, car le secrétaire d’État indique également que ces études doivent « s’inscrire dans le fuseau “Plaine d’Heyrieux-Sibelin Nord” choisi dans la décision ministérielle en 2009 ». Autrement dit, le faisceau est totalement rejeté par les associations, qui proposent depuis longtemps un autre tracé, le long de la LGV Rhône-Alpes.
  • Le contournement ferroviaire fret de l'agglomération lyonnaise alimentera les débats encore longtemps. La commission Mobilité 21 (concernant les projets nationaux d'infrastructures de transport) a repoussé la réalisation de cette portion sud, aux années 2030 voire davantage.
  • Traversant une zone fragile, ce projet est donc rejeté, notamment par la région Auvergne Rhône-Alpes, tout comme l'association FRACTURE (Fédération régionale des associations contre le train en zone urbaine et pour le respect de l'environnement) qui multiplie les actions depuis des années. Les raisons de ce rejet portent sur le fait que 300 000 habitants vont être impactés quotidiennement par quelque 300 trains de marchandises ; s'y ajoute la proximité des vignobles de Côte Rôtie. Quant à l'argument du coût, justifiant ce tracé court il ne tient pas pour les opposants. Tous réclament donc que la branche Sud doit suivre le tracé actuel de la LGV Rhône-Alpes. Tous jugent indispensable la construction de ce contournement fret. Selon les chiffrages de 2008, les tracés courts (Sud) étaient estimés autour de 1,4 à 1,5 milliard d'euros contre 2,4 à 2,8 milliards d'euros pour les options plus longues.

Nouveau franchissement sur le Rhône

  • C'est avec l’augmentation du trafic ferroviaire annoncé de 150 trains par jour avec des rames de 1500 mètres tractée par 2 locos que devra supporter le nouvel ouvrage d'art franchissant le Rhône et permettant d'assurer le contournement ferroviaire de l'agglomération lyonnaise jusqu'à la ligne de fret longeant la rive droite du Rhône (ligne Givors-Canal - Grézan).
  • Suite au lancement des études d'APS du nouveau franchissement sur le Rhône établi le 15/04/2009, il est actuellement évoqué 2 sites de franchissement avec 4 variantes : 2 situées entre Sérézin-du-Rhône et Givors, 2 autres situées au sud de Chasse-sur-Rhône. Le choix du site est totalement dépendant du choix du tracé retenu concernant le CFAL Sud, qui dans sa configuration actuelle est loin de faire l'unanimité.
Chargement de la carte...
Légende de la carte
En bleu Fuseau Nord 1
En bleu clair Fuseau Nord 2
En rouge Fuseau Sud 1
En rouge clair Fuseau Sud 2
Pour plus d'informations sur les sources cartographiques, consulter cet article.
La carte ne s'affiche pas ? Merci d'éditer l'article et de le sauvegarder sans aucune modification.

Tracé projeté

Tracé CFAL

Le tracé du CFAL. - © RFF / SNCF Réseau

Caractéristiques Techniques

Postes

Raccordements

  • Raccordement de Leyment : double-raccordement vers la LGV Rhin-Rhône Branche-Sud et la ligne Lyon-Ambérieu
  • Raccordement de Dagneux (mono-voie) : raccordement vers la ligne Lyon - Ambérieu
  • Raccordement de La Boisse : raccordement pour les trains de voyageurs vers Lyon-La Part-Dieu
  • Raccordements de Saint-Exupéry : raccordements voyageurs vers l'aéroport de Lyon-Saint-Exupéry
  • Raccordement vers la Ligne nouvelle Lyon-Chambéry-Turin
  • Raccordement de Saint-Pierre-de-Chandieu : raccordement vers la ligne Lyon - Grenoble

Électrification et sous-stations

  • 1 sous-station : La Boisse / Niévroz
  • 2x25 kV

Vitesses limites

  • 220 km/h pour le trafic de voyageurs
  • 120 km/h pour le fret

Gares nouvelles

  • Aucune gare nouvelle n'est prévue

Ouvrages d'art

  • Concernant le CFAL Nord :
    • 69 ouvrages d'art courants (dont 24 ponts-rails et 45 ponts-routes)
    • 2 viaducs (franchissements du Rhône et de l'Ain)

Financement

  • Le projet est estimé à 3,2 milliards d'euros en 2011 (dont 1,7 M€ pour le CFAL Nord, 1,1 M€ pour le CFAL Sud et 0,4 M€ pour le franchissement du Rhône). Les études du projet sont financées par l’Union européenne, l’État, l’AFIFT et SNCF Réseau.

Voir aussi

Articles connexes

Sites Sara

Liens et documents externes