FANDOM



Logo Gare LGV Est-Européenne Logo Gare
Présentation · Historique · Futur · Tracé · Carte des villes desservies · Gestionnaire
LGV Est-Européenne
- LN6 et LN8 -
Ligne 005 000
LGV Est 1
Viaduc de l'Ourcq sur la LGV Est-Européenne.
© LGV2030
Localisation
PaysFrance
RégionsGrand Est
Hauts-de-France
Île-de-France
DépartementsAisne (02)
Marne (51)
Meurthe-et-Moselle (54)
Meuse (55)
Moselle (57)
Bas-Rhin (67)
Seine-et-Marne (77)
Caractéristiques de 2007 à 2016
ItinéraireParis-Est - Vaires-sur-Marne - Baudrecourt
Longueur301,475 km
Caractéristiques actuelles
ItinéraireParis-Est - Vaires-sur-Marne - Vendenheim - Strasbourg
Longueur406,015 km[1]
Premières études1969
Premiers terrassements2002
Première ouverture2007
Dernière ouverture2016
MatérielTGV Réseau
TGV POS
ICE 3
Vitesse commerciale160 à 320 km/h

Présentation

  • La LGV Est-Européenne, appelée LGV Est dans le langage courant et LN6 dans le jargon technique, est l'une des lignes majeures du réseau à grande vitesse français. Le TGV Est a été inauguré le 9 juin 2007 et mis en service dès le lendemain.
  • Numérotée dans le réseau ferré national en tant que ligne 005000, elle est décrite comme étant la ligne de Paris à Strasbourg (LGV). Elle constitue la ligne nouvelle 6, ou LN6, pour la phase 1 (Vaires-sur-Marne - Baudrecourt), et la ligne nouvelle 8, ou LN8, pour la phase 2 (Baudrecourt - Vendenheim).
  • Son histoire fut mouvementée. Elle fit partie de l'un des touts premiers projets de ligne à grande vitesse française, mais a été mise en service bien plus tard que les autres. En effet, malgré son importance aussi bien européenne que nationale, son utilité a été plusieurs fois controversée par le fait qu'un train pendulaire circulant sur la ligne classique Paris-Strasbourg (via Nancy) aurait été moins coûteux. Heureusement, les trois principales régions françaises concernées (Champagne-Ardenne, Lorraine et Alsace) firent pression et le projet naquit enfin vraiment dans la seconde moitié des années 90.
  • Elle permet de relier à la capitale en un temps moindre deux pôles économiques de taille : les sillons alsacien (Strasbourg-Colmar) ou mosellan (Nancy-Metz-Thionville). De plus, l'urbanisation et la densité de population étant très fortes dans ces deux zones, l'intérêt se fait plus que comprendre. Le désenclavement de départements plutôt ruraux (Vosges par exemple) est aussi un enjeu majeur. En outre, la LGV Est-Européenne permet une interconnexion directe entre le reste du réseau à grande vitesse français (TGV) et celui allemand (ICE). En clair, la gare de l'Est à Paris a été la première gare française à accueillir des rames ICE (InterCity Express), en provenance de Francfort ou de Munich. Pour l'occasion, une nouvelle génération (ICE3) a été mise en service afin de pouvoir atteindre les 320 km/h réglementaires sur la LGV Est.
  • Une société commune à la SNCF et la DB (Deutsche Bahn) a été créée, sous le nom d'Alleo. Comme pour Eurostar, Thalys ou encore Lyria, Alleo assure des liaisons entre Paris et l'Allemagne (Francfort, Stuttgart, Munich ...). Notons qu'à l'inverse des trois sociétés précédemment citées, Alleo n'est pas une marque commerciale et ne possède pas son propre matériel. Les TGV et ICE assurant ces dessertes appartiennent respectivement à la SNCF et à la Deutsche Bundesbahn (DB) et son siglés "TGV" et "ICE" et non "Alleo".
  • À noter que les liaisons Paris - Zurich (TGV Lyria), qui empruntaient jadis la LGV Paris-Sud-Est, ont été transférées temporairement sur la LGV Est. Pour l'occasion, de nouvelles rames POS Lyria ont remplacé les anciens TGV PSE Lyria sur les liaisons Paris - Zurich, mis en service en 1981 et inaptes à rouler à 320 km/h. Lors de la mise en service de la LGV Rhin-Rhône, la liaison TGV Lyria Paris - Zurich a été re-transférée sur la LGV Paris-Sud-Est afin de pouvoir rejoindre la LGV Rhin-Rhône.

Notes et références :

  1. pK début : 0.000 (de la bifurcation de Vaires-sur-Marne sur la ligne Noisy-le-Sec - Strasbourg-Ville) ; pK fin : 406.015.

La LGV Est-Européenne dans le détail

Tracé

Chargement de la carte...
Légende de la carte
En jaune Raccordement de Troyes-Preize.
En vert Raccordements de la LGV Est-Européenne (phase 1).
En magenta foncé Raccordements de la LGV Est-Européenne (phase 2).
En indigo Tracé de la LGV Est Européenne LN8 (phase 2) : Baudrecourt - Vendenheim.
En marron Tracé de la LGV Est Européenne LN6 (phase 1) : Vaires-sur-Marne - Baudrecourt.
Note Les gares TGV sont indiquées par le symbole 19px-Gare_LGV_perso.gif.
Pour plus d'informations sur les sources cartographiques, consulter cet article.
La carte ne s'affiche pas ? Merci d'éditer l'article et de le sauvegarder sans aucune modification.

Tracé de la ligne à grande vitesse

LGV Est 2

LGV Est-Européenne (à gauche) et LGV Interconnexion Est (à droite) vers Claye-Souilly
© LGV2030

  • La LGV Est débute au niveau de Vaires-sur-Marne, 20 km à l'est de Paris. Elle file plein nord dès le départ jusqu'à un double raccordement avec la LGV Interconnexion Est qui permet de relier la LGV Est avec la LGV Atlantique (puis via la ligne classique au sud de Paris) et avec la LGV Nord-Europe. La LGV continue ensuite vers le nord-est, en contournant la ville de Meaux par le nord.
  • Une dizaine de kilomètres avant Château-Thierry, son tracé devient parallèle à l'autoroute A4. Jusqu'en novembre 2010, elle s'en séparait légèrement au niveau de Reims, où la ville, à l'inverse de l'ancienne autoroute A4 (devenue les autoroutes A34 et A344) qui passe très près du centre, est contournée par le sud. La nouvelle autoroute A4 (Contournement Sud de Reims) suit le tracé de la LGV dans le cadre du contournement Sud de Reims. C'est ici que se trouve une des trois gares nouvelles : la gare de Bezannes, beaucoup plus connue sous le nom de Champagne-Ardenne TGV.
  • La LGV se sépare à nouveau de l'autoroute pour contourner Châlons-en-Champagne encore plus lointainement que cette dernière. Les amateurs de TGV pourront retenir les aires de Reims-Champagne (sens Paris-Strasbourg) et de la Noblette (sens Strasbourg-Paris) pour venir admirer les trains à grande vitesse. En effet, ces aires de l'A4 sont très proches de la LGV.
  • Plus loin, la ligne à grande vitesse continue à travers les forêts de la Meuse tout en suivant toujours, mais à une distance de l'ordre de 15 km, l'A4. La gare de Meuse TGV, située sur la commune des Trois Domaines, est rencontrée au nord de Bar-le-Duc. Située à l'écart de tout, elle fait concurrence à la "gare des Betteraves" (Haute-Picardie TGV sur la LGV Nord-Europe) sauf, à l'inverse de cette dernière, qu'elle est située loin de toute autoroute ou voie express. Les deux principales ressemblances sont quand même l'emplacement loin de tout (comme Ablaincourt-Pressoir, les Trois-Domaines sont devenus un haut lieu du transport ferroviaire ...) et la très faible desserte quotidienne.
  • Ensuite, la LGV s'éloigne vraiment de l'autoroute (qui contourne Metz par le nord, à l'inverse de la LGV). En passant dans le département de la Moselle est rencontré un des plus grands viaducs de la première phase (la deuxième phase comporte beaucoup plus d'ouvrages d'art significatifs) : le viaduc de Jaulny. Plus loin, la vallée de la Moselle est franchie par un viaduc long de plus d'un kilomètre : le viaduc de la Moselle, le plus important de la première phase. À ce niveau se trouvera (vers 2014) la future gare Lorraine TGV, sur la commune de Vandières.
  • Tout de suite après, la LGV franchit l'autoroute A31. L'actuelle et provisoire gare Lorraine TGV, située sur la commune de Louvigny, est rencontrée et permet la desserte de l'aéroport de Metz-Nancy Lorraine.
  • Moins de 10 kilomètres après, se trouve le village de Baudrecourt. C'est ici que se plaçait la fin provisoire de la ligne à grande vitesse entre 2007 et 2016. Les TGV se raccordent sur le réseau classique en direction de Strasbourg ou Sarrebruck.
  • La seconde phase de la construction a consisté à un prolongement de la LGV au-delà de Baudrecourt, la fin provisoire. Depuis 2016, la LGV atteint la banlieue strasbourgeoise. Elle se raccorde au réseau classique à Vendenheim, à 10 km au nord de Strasbourg. La principale liaison de la LGV Est, entre la gare de l'Est à Paris et la gare de Strasbourg-Ville, est alors depuis raccourcie niveau temps d'une demi-heure, ce qui place alors la capitale française à seulement 1h50 de la capitale européenne.
    • Les travaux de terrassement proprement dits ont débuté au courant de l'année 2011.
    • La traversée des Vosges nécessite un tunnel de 4 km au niveau de Saverne ainsi que de nombreux autres ouvrages d'arts en tout genre, comme des viaducs, ce qui a alourdi considérablement la facture et la durée des travaux. Néanmoins, cette LGV a été programmée comme prioritaire sur le cahier des charges des LGV à construire après la livraison de la LGV Est phase 1. En effet, la LGV Est-Européenne en intégralité s'inscrit dans le cadre de la "Magistrale européenne", un axe à grande vitesse traversant l'Europe d'ouest en est, avec Paris comme extrémité ouest.
    • À l'occasion, le pont sur le Rhin entre Strasbourg et Kehl a été doublé le 10 décembre 2010 afin de permettre une meilleure interconnexion avec le réseau ICE d'outre-Rhin.

Continuité de la LGV Est

  • Les lignes classiques assurant la continuité de la LGV Est n'ont pas été aménagées pour permettre aux trains de rouler à 220 km/h ; les TGV sont donc contraints de circuler à 160 km/h. Une branche se sépare vers Forbach et Sarrebruck via la ligne Metz-Sarrebruck ; une autre file vers l'est et Strasbourg via la ligne Metz-Strasbourg passant par Sarrebourg et Saverne. Après Strasbourg, le TGV Est se poursuit jusqu'à Mulhouse et la Suisse via la ligne Strasbourg-Mulhouse-Bâle. Cette dernière ligne est exploitée en TER et Corail à 220 km/h depuis de nombreuses années grâce à son tracé en ligne droite ; les TGV pourront donc y circuler à cette vitesse.
  • À noter qu'une troisième voie a été ajoutée sur certaines parties pour éviter une éventuelle saturation qui serait due à la cohabitation entre TGV et TER avec un cadencement très élevé.

Matériel de la LGV Est

  • Sur la LGV Est-Européenne circulent 3 types de rames : les rames TGV POS et Réseau ainsi que des rames ICE3.

TGV POS

  • Bien que POS signifie "Paris-Ostfrankreich-Süddeutschland" (en français : Paris-Est de la France-Sud de l'Allemagne), ce type de TGV est bien français à 100%. Il s'agit de la quatrième génération de TGV, toujours fabriquée à partir de matériel Alstom.
  • En réalité, seules les motrices sont neuves car les trains POS sont composés de voitures Réseau rénovées "Lacroix" (voir ci-dessous) sur lesquelles ont été greffées de nouvelles motrices POS, très proches des motrices Duplex, mais équipées de nouvelles technologies.
  • La rame 4402 est à l'origine du record du monde de vitesse sur rail du 3 avril 2007 (voir ci-dessous).
  • De par le fait qu'elles soient capables de circuler indifféremment aussi bien sur le réseau TGV français et le réseau ICE allemand, les rames POS assurent le service extérieur, sur la ligne Paris-Est - Stuttgart-Hauptbahnhof (et München-Hauptbahnhof en décembre 2007). De même, elles ont été affectées au TGV Lyria (Paris-Est - Zürich). Ce type de rame, circulant uniquement sur la LGV Est en France, a été mis en service le 10 juin 2007. À noter que la liaison Paris-Est - Francfort-Hauptbahnhof est exploitée intégralement en ICE 3, la nouvelle génération d'ICE, appartenant à la Deutsche Bundesbahn (DB), l'équivalent allemand de la SNCF.

TGV Réseau

  • Les rames Réseau sont déjà connues sur le réseau TGV. En effet, elles ont été mises en service à l'occasion de l'ouverture de la LGV Nord-Europe, en 1993. Elles sont quasi-similaires aux rames TGV Atlantique (mises en service en 1989 sur la LGV Atlantique) ; la seule différence est qu'elles ne comportent que 8 remorques intermédiaires au lieu de 10. Leur particularité est qu'elles ont été conçues pour pouvoir circuler sur toutes les lignes à grande vitesse TGV françaises actuelles et à venir.
  • À l'occasion de l'affectation d'une partie du parc Réseau sur la LGV Est, certaines ont été rénovées. Il s'agit de la désormais célèbre rénovation "Lacroix". En effet, le nouveau dessin intérieur a été imaginé par le designer français Christian Lacroix et se distingue notamment par la forme spécifique des fauteuils de seconde classe ainsi que la moquette présente aussi bien en première qu'en seconde classe. L'espace aux jambes a notamment été agrandi pour un meilleur confort. Elle permettent également de circuler à 320 km/h. Tous les TGV de la LGV Est, aussi bien les Réseau que les POS, sont en livrée "Lacroix".
  • Les rames Réseau sont affectées sur la LGV Est pour le service intérieur. On les trouve notamment sur les liaisons Paris-Strasbourg. Elles circulent aussi sur des liaisons du type Strasbourg-Bordeaux ou Strasbourg-Lille, nécessitant respectivement un passage sur les LGV Atlantique et LGV Nord-Europe.

ICE 3

  • Les rames ICE 3 sont le troisième type de matériel à grande vitesse circulant sur la LGV Est. Elles ont été fabriquées par l'allemand Siemens, l'éternel concurrent d'Alstom (fabriquant historique du TGV). Il s'agit de la nouvelle génération de l'InterCity Express (ICE), le train à grande vitesse allemand. À noter qu'elles appartiennent toutes à la Deutsche Bundesbahn (DB) ; la SNCF n'en possède aucune (et inversement, la DB ne possède pas de rame TGV).
  • Les voitures ICE 3 se distinguent non seulement par leur design différent à celui du TGV, mais aussi par leur couleur (les ICE ont toujours été blancs et rouges, à la grande différence des TGV qui sont actuellement gris et bleus) et leur aménagement intérieur. Alors que le TGV privilégie l'extravagance, en particulier en seconde classe, avec ses habillages colorés imaginés par le grand couturier français Christian Lacroix et ses assises aux formes (et couleurs aussi) spécifiques, l'ICE 3 se montre plus conventionnel, avec une ambiance certes moins gaie mais peut-être plus luxueuse (habillages en bois en première classe).
  • De technologie différente, l'ICE 3 a ses motorisations réparties sur l'ensemble du train, à l'inverse du TGV où ces dernières sont situées dans deux motrices à chaque extrémité du train, ce qui ne l'empêche pas d'atteindre les 320 km/h réglementaires sur la LGV Est.

Principales gares

Gare desservie N° de la ligne pK
Paris-Est 001 000 pK 0.052 de Paris-Est
Champagne-Ardenne TGV 005 000 pK 113.767 de Vaires-sur-Marne
Meuse TGV 005 000 pK 213.572 de Vaires-sur-Marne
Metz-Ville 140 000 pK 154.320 de Strasbourg-Ville
Nancy-Ville 070 000 pK 352.431 de Paris-Est
Lorraine TGV 005 000 pK 281.324 de Vaires-sur-Marne
Strasbourg-Ville 110 000 / 115 000 / 142 000 / 145 000 pK 0.000 de Strasbourg-Ville
Mulhouse-Ville 115 000 pK 108.316 de Strasbourg-Ville

Paris-Est

LGV Est 3

TGV Réseau et TGV POS s'apprêtant à partir, en gare de Paris-Est
© LGV2030

  • La gare de Paris-Est, communément appelée Gare de l'Est, est une des six gares importantes de la ville de Paris. Comme les gares de Lyon, du Nord, Montparnasse, Saint-Lazare et Austerlitz, elle est construite en terminus. Elle est située dans le 10e arrondissement, très près de la gare du Nord, ce qui permet de bonnes correspondances entre la LGV Est et la LGV Nord-Europe, bien qu'une interconnexion directe soit possible par le biais de la LGV Interconnexion Est. De plus, elle est très bien desservie par les transports en commun, notamment par les métros 4, 5 et 7, pour un accès aisé aux gares de Lyon et Montparnasse, pour des correspondances avec, respectivement, les LGV Paris-Sud-Est (et LGV Méditerranée) et LGV Atlantique.
  • Elle a été ouverte en 1849 par la Compagnie du Chemin de Fer Paris-Strasbourg. Elle a été plusieurs fois agrandie avant de revenir à la Compagnie des Chemins de Fer de l'Est puis enfin à la SNCF, lors de la vague de nationalisation des compagnies ferroviaires. Dans le hall "Grandes lignes" (le plus ancien) fut accrochée il y a encore peu une gigantesque peinture d'Albert Herter représentant le départ des soldats pour le front. Dans le cadre de la restructuration de la gare, elle a été transférée à la Cité du Train (ex Musée national du Chemin de Fer), à Mulhouse.
  • Actuellement, il s'agit de la cinquième gare de la ville ; son activité s'étant largement affaiblie depuis la création du RER E. Mais, avec la mise en service de la LGV Est-Européenne, une explosion du nombre de passagers est prévue. En effet, la gare de l'Est sera une porte vers l'Europe, en particulier l'Allemagne.
  • Il y a peu, la gare de l'Est a subi une importante restructuration et modernisation, en vue d'accueillir le TGV Est. Les travaux sont aujourd'hui terminés.
  • Le 25 juin 2006, la gare de l'Est a accueilli son premier TGV. En effet, depuis cette date, les rames TGV Réseau ont remplacé les voitures Corail et Corail Téoz sur les liaisons Paris-Strasbourg, mais ne circulaient qu'à vitesse "normale", soit 160 km/h. Les voitures Corail Téoz ont été affrétées sur d'autres lignes Corail Téoz ; il en est de même pour les voitures Corail sauf que certaines ont été rachetées par les conseils généraux pour être rénovées et affrétées sur des lignes TER (comme le TER200 en Alsace).
  • Voir aussi : la gare de Paris-Est sur Gares en Mouvement

Champagne-Ardenne TGV

  • La gare Champagne-Ardenne TGV fait partie des trois gares nouvelles construites sur la LGV Est. Elle est située sur la commune de Bezannes, à 5 km au sud de Reims. Sa proximité avec le réseau autoroutier (A4, A26, A34 et le contournement autoroutier sud de Reims) et son interconnexion avec le réseau TER ainsi que le futur tramway de Reims font qu'elle soit facilement accessible par tous les modes de transports.

Meuse TGV

  • La gare de Meuse TGV (ou Meuse - Voie sacrée TGV) est située sur la commune des Trois-Domaines, dans le département de la Meuse. D'une superficie de 310 m², elle est entièrement construite en bois local, selon la volonté du CG55. À cause de son éloignement de toute grande agglomération et du fait qu'elle soit située "au milieu de nulle part", comme la gare TGV Haute-Picardie (ou gare des Betteraves) sur la LGV Nord-Europe, sans parler qu'elle n'est desservie que par 3 TGV quotidiens dans chaque sens, certaines mauvaises langues n'hésitent pas à la qualifier de gare des Betteraves numéro deux.

Metz-Ville

Nancy-Ville

Lorraine TGV

  • La gare Lorraine - TGV à Louvigny est une gare qui a été construite à l'économie en tant que gare provisoire.
    • En effet, la gare de Louvigny n'est accessible que par le réseau routier, a été construite sur un terrain plat, à 5 km de l'aéroport de Metz-Nancy-Lorraine. Après construction de la gare définitive, la gare de Louvigny serait alors à terme reconvertie en gare de fret à grande vitesse.
    • Cette gare est reliée aux deux grandes villes Lorraines que sont Metz et Nancy, par de fréquentes navettes routières [1] et [2] ce qui explique que la gare actuelle (de Louvigny) soit bien desservie par le TGV avec 26 trajets quotidiens dans chaque sens, et 600 000 passagers (en 2013).
  • La gare Lorraine - TGV à Vandières est un projet de gare d'interconnexion entre les TGV et les TER desservant le sillon Lorrain (axe Nord-Sud), en particulier le Luxembourg, Metz, Nancy et les Vosges.
    • Après des débats et des oppositions régionales, qui continuent toujours en mettant en avant le risque d'abandon de TGV directs Paris-Metz et Paris-Nancy au profit de correspondances obligatoires à Vandières, le projet a été déclaré d'utilité publique le 28 mars 2011.
    • La maîtrise d'ouvrage du projet est portée par le Conseil Régional de Lorraine.
    • Son coût est estimé à plus de 112 millions d'Euros, en raison de la complexité du projet. Les quais TGV seront 10 mètres au dessus du niveau des quais des TER. Des travaux préparatoires ont été réalisés pendant la construction de la LGV 1èrephase pour permettre la réalisation de la gare postérieurement à l'ouverture de la LGV Est en 2007.
    • Le financement du projet n'est pas acquis : en 2013, le tour de table financier n'est pas achevé, la cour des comptes a épinglé cette même année la réalisation d'une deuxième gare lorraine, en mettant en doute sa rentabilité socio-économique, et les oppositions de la Moselle (57), des villes de Metz et de Nancy restent vigoureuses.
    • La Région prévoit en 2014 une ouverture de la gare à l'horizon 2018.
    • Le projet semble être repoussé voire abandonné, après un référendum local organisé par la Région qui s'est déroulé le 1er février 2015. Il était demandé "La gare d'interconnexion TGV-TER de Vandières, dont la construction a été reconnue d'utilité publique en 2011 par décret, peut être réalisée sans être supportée par une contribution nouvelle des collectivités publiques. Compte-tenu de cette possibilité sur le plan financier, pensez-vous que le Conseil Régional de Lorraine puisse s'engager dans sa réalisation et dans la transformation de Louvigny en gare de fret TGV ?". Le résultat a été négatif à 58,57 %, avec un taux d'abstention de 90%. L'exécutif régional a par conséquent annoncé le 19 février 2015 ne pas pouvoir lancer les travaux durant sa mandature (qui s'achève en décembre 2015 ...)

Strasbourg-Ville

  • L'actuelle gare de Strasbourg, la deuxième gare la plus importante après la gare de Paris-Est de la LGV Est, a été inaugurée en 1883. Elle remplaça avantageusement une gare en terminus, inadaptée. De nos jours, de par sa taille et l'importance de ses dessertes aussi bien régionales que nationales ou internationales, il s'agit de la gare la plus importante d'Alsace et d'une gare majeure de l'est de la France.
  • Elle est très bien desservie par les transports en commun, notamment par l'important réseau de tramway (ligne A, ligne C, et ligne D) et de BHNS (ligne G) desservant très bien l'agglomération strasbourgeoise. De plus, l'importante desserte TER (notamment le TER200 Strasbourg - Colmar - Mulhouse - Bâle) permet de la rallier rapidement à l'Alsace entière. Notons que la station de tramway des lignes A et D est souterraine, comme une station de métro.
  • La gare de Strasbourg accueillit son premier TGV en provenance de Paris durant l'été 2006. En effet, afin d'habituer le personnel et les voyageurs aux nouvelles rames, la SNCF a substitué les anciennes voitures Corail par les rames TGV Réseau. Ces dernières ont circulé jusqu'au 10 juin 2007 à la même vitesse que les voitures Corail (soit 160 km/h), par la ligne classique via Nancy et Bar-le-Duc. Le 10 juin 2007, le premier TGV commercial en provenance de Paris par la ligne à grande vitesse a enfin été accueilli.
  • Pour l'occasion, la gare de Strasbourg a été profondément rénovée. L'idée d'en faire un pôle de communication entre de nombreux moyens de transports (TGV, autres trains grandes lignes, TER, tram-train, tramway urbain, voiture – la gare est très proche de l'autoroute –, bus ...) a été approuvée. La place de la gare a été grandement restructurée. Jadis entièrement pavée, des espaces verts importants ont été créés, avec pour objectif de recréer l'esprit initial de cette place, datant de la fin du XIXe siècle, c'est-à-dire un vaste espace arboré permettant de communiquer le plus aisément possible entre les moyens de transport disponibles. La gare quant à elle a subi également un important bouleversement. Une verrière, constituant le lieu d'échange entre les différents modes de transports ainsi que le nouveau hall de la gare, a été apposée devant la façade historique. La gare originelle a été rénovée. Les œuvres d'art d'époque, dissimulées sous de faux plafonds lors de la précédente rénovation datant de 1984, ont notamment été dégagées. Un troisième souterrain d'accès aux quais a été construit et les deux anciens équipés d'ascenseurs. Afin d'améliorer l'information aux voyageurs, la SNCF a doté la gare de Strasbourg, comme la majorité des gares desservies par la LGV Est, d'un nouveau système d'affichage par écrans LCD, beaucoup plus lisible que le précédent. En ce qui concerne le tramway, la station souterraine des lignes A et D, similaire à une station de métro, mise en service en 1994, a été également rénovée. Située au niveau -2, elle est désormais accessible depuis le nouveau hall par de vastes escaliers et escalators. De même, l'accès extérieur a été déplacé et une nouvelle bouche a été créée pour l'occasion (l'ancienne située juste sur le parvis de la gare a été fermée). Notons que l'arrêt de la future ligne F du tramway sera en surface, sur le parvis de la gare.
  • Pour plus d'informations :

Mulhouse-Ville

  • La gare de Mulhouse-Ville est la seconde gare d'Alsace. Elle a été desservie par le TGV Est dès le 10 juin. À noter que lors de la mise en service du TGV Rhin-Rhône, Mulhouse ne sera plus desservie par le TGV Est et les relations vers Paris auront pour terminus la gare de Lyon au lieu de la gare de l'Est ; la LGV Rhin-Rhône étant une sorte de branche de la LGV Paris-Sud-Est.
  • Cette gare est très bien desservie par les transports en commun, notamment par le tramway (ligne 1 et ligne 3). Elle bénéficie également d'une interconnexion aisée avec le réseau TER, notamment le TER200, en direction de Bâle ou Strasbourg. Depuis 2010, un tram-train permet de rejoindre rapidement la ville de Thann ainsi que la vallée de la Thur (ultérieurement).
  • Comme toutes les gares de centre ville de la LGV Est, la gare de Mulhouse Ville a été restructurée et rénovée en profondeur.
  • Malgré l'excellente desserte TGV avec Paris (6 allers/retours par jour), la gare de Mulhouse est encore desservie depuis Paris-Est par des trains Corail Intercités, par la ligne classique non électrifiée via Belfort et Troyes. Le cadencement de ces trains est néanmoins limité ; la majorité des passagers se reportant sur le TGV, effectuant le même trajet en une heure de moins.
  • Pour plus d'informations : La gare de Mulhouse sur Gares en Mouvement

Dessertes du TGV Est

En allers/retour par jour

Carte des dessertes TGV Est en France

Au départ de Paris - Gare de l'Est

Région / Pays Alsace Luxembourg Suisse[1]
Villes Strasbourg-Ville Mulhouse-Ville Colmar Saverne (Letzebüerg) Bâle (Basel) Zurich (Zürich)
Nombre de départs 16 7[2] 3 2 5 4 3
Région Champagne-Ardenne
Villes Reims Châlons-en-Champagne Champagne-Ardenne TGV Charleville-Mézières Vitry-le-François Rethel Sedan
Nombre de départs 8 2 2 2 2 1 1
Région Lorraine
Villes Metz Nancy Thionville Bar-le-Duc Épinal Forbach Meuse TGV
Nombre de départs 10 10 5 2 2 2 2
Région Lorraine
Villes Remiremont Commercy Lorraine TGV Lunéville Saint-Dié-des-Vosges Sarrebourg
Nombre de départs 2 1[3] 1 1 1 1
Pays Allemagne
Villes Francfort (Frankfurt am Main) Kaiserlautern Mannheim Sarrebruck Stuttgart Karlsruhe Munich (München) Ulm
Nombre de départs 5 5 5 5 4 4 1 1


Notes et références :

  1. TGV Lyria
  2. jusqu'au 11 décembre 2011 ; date à laquelle l'offre sera transférée au départ de la gare de Lyon suite à la mise en service de la LGV Rhin-Rhône
  3. supprimé en 2010


Au départ de Strasbourg

  • Paris-Est : 15
  • Champagne-Ardenne TGV : 9
  • Lorraine TGV : 9
  • Marne-la-Vallée/Chessy TGV : 6
  • Massy TGV : 6
  • Bâle : 4
  • Karlsruhe : 4
  • Stuttgart : 4
  • Aéroport Charles-de-Gaulle TGV : 3
  • Zurich : 3
  • Lille Europe/Flandres : 3
  • Le Mans : 3
  • Angoulême : 3
  • Bordeaux : 3
  • Poitiers : 3
  • Saint-Pierre-des-Corps : 3
  • Angers : 2
  • Nantes : 2
  • Arras : 1
  • Douai : 1
  • Futuroscope : 1
  • Laval : 1
  • Meuse TGV : 1
  • Rennes : 1
  • TGV Haute-Picardie : 1
  • Munich (München): 1
  • Ulm : 1

Au départ de Lorraine - TGV

  • Champagne-Ardenne TGV : 9
  • Strasbourg : 9
  • Marne-la-Vallée/Chessy TGV : 6
  • Massy TGV : 6
  • Aéroport Charles-de-Gaulle TGV : 3
  • Lille Europe/Flandres : 3
  • Le Mans : 3
  • Angoulême : 3
  • Bordeaux : 3
  • Poitiers : 3
  • Saint-Pierre-des-Corps : 3
  • Angers : 2
  • Nantes : 2
  • Arras : 1
  • Douai : 1
  • Francfort (Frankfurt am Main): 1
  • Futuroscope : 1
  • Laval : 1
  • Paris-Est : 1
  • Rennes : 1
  • Sarrebruck (Saarbrücken) : 1
  • TGV Haute-Picardie : 1

Au départ de Meuse - TGV

  • Paris-Est : 2
  • Strasbourg : 1
  • Lorraine TGV : 1
  • Champagne-Ardenne TGV : 1
  • Massy TGV : 1
  • Marne-la-Vallée/Chessy TGV : 1
  • Bordeaux : 1
  • Angoulême : 1
  • Saint-Pierre-des-Corps : 1
  • Poitiers : 1
  • Futuroscope : 1
  • Nancy : 1
  • Metz : 1 (en semaine)
  • Luxembourg : 1 (le week-end)

Au départ de Champagne-Ardenne - TGV

  • Strasbourg : 9
  • Lorraine TGV : 9
  • Massy TGV : 6
  • Marne-la-Vallée/Chessy TGV : 6
  • Bordeaux : 3
  • Angoulême : 3
  • Saint-Pierre-des-Corps : 3
  • Poitiers : 3
  • Le Mans : 3
  • Aéroport Charles-de-Gaulle TGV : 3
  • Lille Europe/Flandres : 3
  • Paris-Est : 2
  • Nantes : 2
  • Angers : 2
  • Bar-le-Duc : 2
  • Châlons-en-Champagne : 2
  • Vitry-le-François : 2
  • Meuse TGV : 1
  • Rennes : 1
  • Arras : 1
  • Douai : 1
  • TGV Haute-Picardie : 1
  • Laval : 1
  • Futuroscope : 1
  • Commercy : 1

Historique

Futur

  • Après 2018 ? : Construction de la gare Lorraine d’interconnexion TER-TGV à Vandières.

Caractéristiques techniques

Postes

  • Du pK 0.000 au pK 1.052 : Block automatique lumineux (BAL)
  • Du pK 1.052 au pK 404.655 : Système européen ERTMS niveau 2 (European Railway Traffic Lanagement System Level 2) permettant la circulation de trains étrangers équipés de la même technologie, permettant l'interopérabilité. Cette LGV est équipée de la Transmission Voie-Machine 430 (TVM430).
  • Du pK 404.655 au pK 406.015 : Block automatique lumineux (BAL)

Gradient maximal

Section(s) de la ligne Pente Rampe
Vaires-sur-Marne - Champagne-Ardenne TGV 35 ‰ 35 ‰
Champagne-Ardenne TGV - Meuse TGV 35 ‰ 31,5 ‰
Meuse TGV - Lorraine TGV 35 ‰ 35 ‰
Lorraine TGV - Baudrecourt 20,5 ‰ 25,5 ‰
Baudrecourt - Vendenheim non connu non connu

Raccordements

N° de ligne Ligne ou raccordement ferroviaire pK début pK fin Longueur
005 300 Raccordement de Troyes-Preize 1.420[1] 2.860 1,44 km
005 315 Raccordement des Trois-Puits 0.000 3.570 3,57 km
005 317 Voie navette 0.000 1.536 1,536 km
005 329 Raccordement de Châlons Nord 0.000 1.992 1,992 km
005 330 Raccordement de Châlons Nord 0.000 1.242 1,242 km
005 340 Raccordement de Vandières 0.000 3.631 3,631 km
005 341 Raccordement de Pagny 0.000 3.320 3,32 km
005 343 Raccordement de Baudrecourt 0.000 5.196 5,196 km
005 345 Raccordement de Herny 0.000 4.496 4,496 km
005 390 Raccordement de Vendenheim 0.000 2.717 2,717 km

Bifurcation de Vaires-sur-Marne

  • Bifurcation de Vaires-sur-Marne : avec la ligne classique Paris-Strasbourg ; début Ouest de la LGV, pK 0. Desserte de Paris-Est (ligne n°005000 du réseau ferré national).

Raccordement d'Annet

  • Avec la LGV Interconnexion Est, orienté uniquement vers Strasbourg pour effectuer des liaisons entre les gares de Strasbourg, Lorraine TGV, Meuse TGV, Champagne-Ardenne TGV et les gares Aéroport Charles-de-Gaulle TGV et Marne-la-Vallée - Chessy TGV ainsi qu'avec la LGV Atlantique (Massy-TGV, Rennes, Nantes et Bordeaux).
LoupeVoir l'article : LGV Interconnexion Est.

Raccordement de Messy

  • Avec la LGV Interconnexion Est, orienté uniquement vers Strasbourg pour effectuer des liaisons entre les gares de Strasbourg, Lorraine TGV, Meuse TGV, Champagne-Ardenne TGV et les gares de la LGV Nord-Europe (Lille-Europe).
LoupeVoir l'article : LGV Interconnexion Est.

Raccordement d'Ocquerre

  • Avec la ligne classique Paris-Reims, non électrifiée, raccordement de service.
LoupeVoir l'article : Ligne Le Trilport - Bazoches.

Raccordement de Troyes-Preize

  • Figurant dans la liste du réseau ferré national, ce raccordement ne se situe pas sur le trajet de la LGV Est-Européenne, mais bel et bien à Troyes ! Il s'embranche sur la ligne Paris-Est - Mulhouse-Ville pour aller sur la ligne Coolus - Sens.

Raccordement des Trois-Puits

Caractéristiques

  • Écartement des voies : 1,435 m. (écartement normal)
  • Tension : 25 kV continu
  • Signalisation :
    • Transmission Voie-Machine 430 (TVM 430) du pK 0.000 au pK 3.180
    • Block automatique lumineux (BAL) du pK 3.180 au pK 3.570
  • Gradient maximal :
Section(s) de la ligne Pente Rampe
Raccordement des Trois-Puits 10 ‰ 30 ‰
  • Vitesse maximale : 160 km/h

Tracé

  • Raccordement à double voie électrifié reliant la ligne classique Épernay-Reims : desserte de Reims, Rethel, Charleville-Mézières et Sedan.

Voie navette

Caractéristiques

  • Écartement des voies : 1,435 m. (écartement normal)
  • Tension : 25 kV continu
  • Signalisation : Transmission Voie-Machine 430 (TVM 430)
  • Gradient maximal :
Section(s) de la ligne Pente Rampe
Voie navette 2 ‰ -
  • Vitesse maximale : 120 km/h
  • Ce raccordement figurant dans la liste du réseau ferré national correspond à un raccordement ferroviaire parallèle à la LGV Est-Européenne au niveau de la gare Champagne-Ardenne TGV.

Raccordement de Châlons Nord

Caractéristiques

  • Écartement des voies : 1,435 m. (écartement normal)
  • Tension : 25 kV continu
  • Signalisation :
    • Transmission Voie-Machine 430 (TVM 430) du pK 0.000 au pK 1.370
    • Block automatique lumineux sur voie banalisée (BAL VB) du pK 1.370 au pK 1.992
  • Gradient maximal :
Section(s) de la ligne Pente Rampe
Raccordement de Châlons Nord 11,6 ‰ 4,5 ‰
  • Vitesses maximales :
    • 140 km/h du pK 1.810 au pK 1.992
    • 160 km/h du pK 0.000 au pK 1.810

Tracé

Raccordement de Châlons Sud

Caractéristiques

  • Écartement des voies : 1,435 m. (écartement normal)
  • Tension : 25 kV continu
  • Signalisation :
    • Transmission Voie-Machine 430 (TVM 430) du pK 0.000 au pK 0.500
    • Block automatique lumineux sur voie banalisée (BAL VB) du pK 0.500 au pK 1.242
  • Gradient maximal :
Section(s) de la ligne Pente Rampe
Raccordement de Châlons Sud 24,8 ‰ 0,9 ‰
  • Vitesse maximale : 130 km/h

Tracé

Raccordement de Vandières

Caractéristiques

  • Écartement des voies : 1,435 m. (écartement normal)
  • Tension : 25 kV continu
  • Signalisation :
    • Transmission Voie-Machine 430 (TVM 430) du pK 0.000 au pK 1.987
    • Block automatique lumineux (BAL) du pK 1.987 au pK 3.631
  • Gradient maximal :
Section(s) de la ligne Pente Rampe
Raccordement de Vandières 35 ‰ 21 ‰
  • Vitesses maximales :
    • 160 km/h du pK 3.030 au pK 3.631
    • 170 km/h du pK 0.000 au pK 3.030

Tracé

  • Raccordement à double voie électrifié avec la ligne classique Nancy-Metz : desserte de Nancy, Lunéville, Saint-Dié-des-Vosges, Sarrebourg, Épinal et Remiremont.

Raccordement de Pagny

Caractéristiques

  • Écartement des voies : 1,435 m. (écartement normal)
  • Tension : 25 kV continu
  • Signalisation :
    • Transmission Voie-Machine 430 (TVM 430) du pK 0.000 au pK 3.010
    • Block automatique lumineux (BAL) du pK 3.010 au pK 3.320
  • Gradient maximal :
Section(s) de la ligne Pente Rampe
Raccordement de Pagny 35 ‰ 2,2 ‰
  • Vitesse maximale : 130 km/h

Tracé

  • Raccordement à double voie électrifié avec la ligne classique Nancy-Metz : desserte de Luxembourg-Ville [L], Thionville, et Metz.

Raccordement de Baudrecourt

Caractéristiques

  • Écartement des voies : 1,435 m. (écartement normal)
  • Tension : 25 kV continu
  • Signalisation :
    • Transmission Voie-Machine 430 (TVM 430) du pK 0.000 au pK 1.486
    • Block automatique lumineux (BAL) du pK 1.486 au pK 5.196
  • Gradient maximal :
Section(s) de la ligne Pente Rampe
Raccordement de Baudrecourt 28 ‰ 23,3 ‰
  • Vitesses maximales :
    • 160 km/h du pK 1.756 au pK 5.196
    • 170 km/h du pK 0.000 au pK 1.756

Tracé

  • Raccordement à double voie électrifié avec la ligne classique Metz-Strasbourg ; fin provisoire Est de la LGV.[2]

Raccordement de Herny

Caractéristiques

  • Écartement des voies : 1,435 m. (écartement normal)
  • Tension : 25 kV continu
  • Signalisation : Block automatique lumineux (BAL)
  • Gradient maximal :
Section(s) de la ligne Pente Rampe
Raccordement de Herny 24 ‰ 26 ‰
  • Vitesse maximale : 160 km/h

Tracé

  • Raccordement à voie unique électrifié avec la ligne classique Metz-Sarrebruck : desserte de Forbach, Sarrebruck [D], Kaiserlautern [D], Mannheim [D] et Francfort [D].

Raccordement de Lucy

  • Situé sur la 2ème phase ; avec la ligne classique Metz-Strasbourg : desserte de Metz, Thionville et Luxembourg-Ville [L].
LoupeVoir l'article : Ligne Réding - Metz-Ville.

Raccordement de Réding

  • Situé sur la 2ème phase ; avec la ligne classique Nancy-Strasbourg : desserte de Sarrebourg, Lunéville et Nancy.
LoupeVoir l'article : Ligne Réding - Diemeringen.

Raccordement de Vendenheim

Caractéristiques

  • Écartement des voies : 1,435 m. (écartement normal)
  • Tension : 25 kV continu
  • Signalisation : Block automatique lumineux sur voie banalisée (BAL VB)
  • Gradient maximal : non connu
  • Vitesse maximale : 160 km/h

Tracé

  • Raccordement à double voie électrifié avec la ligne classique Paris-Strasbourg ; fin Est de la LGV (2ème phase), pK 406. Desserte de Strasbourg, Colmar, Mulhouse, Bâle [CH], Zurich [CH], Karlsruhe [D], Stuttgart [D] et Munich [D].

Électrification et sous-stations

  • La LGV Est est électrifiée en 2x25 kV sur l'ensemble de la ligne, avec une fréquence de 50 Hz. Les sous-stations qui l'alimentent sont connectées au réseau 225kV de RTE, en général avec deux circuits triphasés (un principal et un de secours). Elles comportent deux transformateurs (dont un de secours) et comportent un sectionnement mobile à leur franchissement qui est activé si une sous-station encadrante est mise hors service. Voici les sous-stations de la ligne :
    • Penchard (pK 22.244) : connectée au réseau 400kV de RTE
    • Vézilly (pK 87.980)
    • Cuperly (pK 150.499)
    • Les Trois-Domaines (pK 212.172)
    • Sarraltroff LGV (pK 354.883) : située sur la 2ème phase

Vitesses limites

Sens Paris - Strasbourg :
Section de la LGV Vitesse TGV Vitesse ICE 3
Du pK 0.0 au pK 1.390 220 km/h 200 km/h
Du pK 1.390 au pK 17.500 300 km/h 300 km/h
Du pK 17.500 au pK 80.000 320 km/h 320 km/h
Du pK 80.000 au pK 107.400 300 km/h 300 km/h
Du pK 107.400 au pK 300.100 320 km/h 320 km/h
Du pK 300.100 au pK 398.700 320 km/h 320 km/h
Du pK 398.700 au pK 403.300 300 km/h 300 km/h
Du pK 403.300 au pK 403.700 230 km/h 220 km/h
Du pK 403.700 au pK 406.015 160 km/h 160 km/h
Sens Strasbourg - Paris :
Section de la LGV Vitesse TGV Vitesse ICE 3
Du pK 406.015 au pK 403.700 160 km/h 160 km/h
Du pK 403.700 au pK 403.300 230 km/h 220 km/h
Du pK 403.300 au pK 398.700 300 km/h 300 km/h
Du pK 398.700 au pK 300.100 320 km/h 320 km/h
Du pK 300.100 au pK 107.400 320 km/h 320 km/h
Du pK 107.400 au pK 80.000 300 km/h 300 km/h
Du pK 80.000 au pK 17.500 320 km/h 320 km/h
Du pK 17.500 au pK 1.390 300 km/h 300 km/h
Du pK 1.390 au pK 0.000 220 km/h 200 km/h
NB : Sur fond bleu, les vitesses maximales entre Baudrecourt et Vendenheim (Phase 2).

Ouvrages d'art

De Vaires-sur-Marne à Baudrecourt (Phase 1)

  • Tranchée couverte de la RN3 : 96 m.
  • Tranchée couverte de Luzancy (pK 4.256) : 35 m.
  • Viaduc de la Beuvronne (pK 9.558) : 415 m.
  • Viaduc de la Thérouanne (pK 30.673) : 322 m.
  • Viaduc sur le canal de l'Ourcq (pK 37.040) : 450 m.
  • Tranchée couverte d'Ocquerre (pK 39.779) : 68 m.
  • Pont sur l'autoroute A4 (pK 53.589) : 164 m.
  • Pont sur le Ru des Rochets (pK 59.914) : 102 m.
  • Tranchée couverte de Courmont (pK 78.727) : 47 m.
  • Estacade et pont sur la D386 (pK 99.066) : 259 et 112 m.
  • Pont sur l'Ardre (pK 99.532) : 111 m.
  • Tranchée couverte de Janvry (pK 104.790) : 191 m.
  • Tranchée couverte de l'autoroute A4 (pK 112.217)
  • Tranchée couverte de l'autoroute A4 (pK 116.029)
  • Tranchée couverte de Taissy (pK 119.241) : 500 m.
  • Pont sur l'autoroute A4 (pK 136.376) : 98 m.
  • Pont sur la D944 (pK 136.937) : 96 m.
  • Pont sur l'autoroute A4 (pK 160.685) : 98 m.
  • Pont sur la D3 (pK 167.869) : 55 m.
  • Pont sur l'Aisne (pK 190.435) : 43 m.
  • Pont sur l'Aire (pK 206.919) : 53 m.
  • Pont sur la D201 (pK 219.191) : 86 m.
  • Pont sur la D121 (pK 227.107) : 87 m.
  • Viaduc de la Meuse (pK 230.897) : 610 m.
  • Viaduc sur le canal de l'Est (pK 231.707) : 316 m.
  • Pont sur la Creuë (pK 235.673) : 114 m.
  • Viaduc de Jaulny (pK 258.726) : 479 m.
  • Viaduc sur le canal de la Moselle (pK 270.615) : 354 m.
  • Viaduc de Champey-sur-Moselle (pK 271.806) : 1 110 m.
  • Viaduc de la Seille (pK 277.897) : 65 m.

De Baudrecourt à Vendenheim (Phase 2)

  • Viaduc de Lidrezing (pK 324.630) : 176 m.
  • Viaduc de Bourgaltroff (pK 326.911) : 195 m. (hauteur : 19 m.)
  • Viaduc de Landbach (pK 349.997) : 500 m.
  • Viaduc de la Sarre (pK 353.975) : 441 m.
  • Viaduc d'Haspelbaechel (pK 371.349) : 270 m. (hauteur : 42 m.)
  • Tunnel de Saverne :
    • voie 1 : (pK 374.676) : 4 014 m.
    • voie 2 : (pK 374.675) : 4 019 m.
  • Viaduc sur l'autoroute A4 (pK 382.863) : 180 m.
  • Viaduc de Wilwisheim (pK 386.564) : 381 m. (hauteur : 12 m.)
  • Viaduc sur la Zorn et le canal de la Marne au Rhin (pK 387.330) : 450 m. (hauteur : 7 m.)
  • Viaduc de Rohrbach (pK 393.280) : 170 m.
  • Viaduc sur le canal de la Marne au Rhin :
    • voie 1 : (pK 404.197) : 89 m.
    • voie 2 : (pK 404.263) : 89 m.

Voir aussi

Notes et références

  1. de Barberey, sur la ligne Paris-Est - Mulhouse-Ville.
  2. desservait entre 2007 et 2016 les villes de Strasbourg, Colmar, Mulhouse, Bâle [CH], Zurich [CH], Karlsruhe [D], Stuttgart [D] et Munich [D].

Sites SARA

Articles connexes sur WikiSara

Fils du forum SARA

Liens externes utiles

Sites officiels

Sites personnels


Logo Gare LGV Est-Européenne Logo Gare
Présentation · Historique · Futur · Tracé · Carte des villes desservies · Gestionnaire