FANDOM


Ligne des Causses
- L'Aubrac -
Ligne 722 000
Aubrac - Garabit
Le train Aubrac sur le viaduc de Garabit en juillet 2012.
© G.E.
Localisation
PaysFrance
RégionsAuvergne-Rhône-Alpes
Occitanie
DépartementsAveyron (12)
Cantal (15)
Hérault (34)
Lozère (48)
Caractéristiques de 1858 à 1872
ItinéraireBéziers - Latour
Longueur46 km
Caractéristiques de 1872 à 1874
ItinéraireBéziers - Le Bousquet-d'Orb
Longueur52 km
Caractéristiques de 1874 à 1880
ItinéraireBéziers - Millau
Longueur117,7 km
Caractéristiques de 1880 à 1883
ItinéraireBéziers - Séverac-le-Château
Longueur147,9 km
Caractéristiques de 1883 à 1884
ItinéraireBéziers - Banassac La Canourgue
Longueur173,9 km
Caractéristiques de 1884 à 1887
ItinéraireBéziers - Marvejols
Longueur190,4 km
Caractéristiques de 1887 à 1888
ItinéraireBéziers - Saint-Chély-d'Apcher
Longueur223 km
Caractéristiques actuelles
ItinéraireBéziers - Neussargues
Longueur278,6 km
MatérielIntercités Aubrac
TER Occitanie
Fret
Vitesse commerciale50 à 105 km/h

Présentation

  • La ligne des Causses est l'appellation donnée à la ligne électrifiée reliant Neussargues à Béziers en passant par Millau. Elle a été construite dans la seconde moitié du XIXème siècle par la Compagnie du Midi qui l'a électrifiée en 1930.
  • Cette ligne traversant des paysages splendides est employée (outre les TER et autres trafics) par le Train Aubrac, qui fut direct de Paris à Béziers via Clermont et Neussargues.
  • Le tronçon de ligne entre Neussargues (où s'arrêtait la concession à la compagnie du Midi) et Clermont-Ferrand n'est pas électrifiée et ne fait pas à proprement parler de la Ligne des Causses.

Le Train Aubrac : Grandeur et Décadence

  • Le train direct en voitures Corail reliant Paris à Béziers via Clermont-Ferrand et la ligne des Causses est devenu un simple Clermont - Béziers depuis décembre 2007. Il a été remplacé par des autorails avec changement à Neussargues depuis juillet 2009. Actuellement, l'Aubrac est assuré de Clermont à Béziers en autorail thermique type X73500, généralement unique mais parfois en unités doubles ou triples.
  • La généralisation du matériel thermique sur la ligne fait craindre une désélectrification de la ligne. Les installations actuelles remontent à 1930 et sont vieillissantes, ce qui génère un coût d'entretien élevé. Cette crainte s'amplifie depuis le passage des train de fret et de l'Aubrac en thermique. Il ne reste actuellement plus qu'un unique aller-retour quotidien assuré par un autorail électrique TER sur la liaison Béziers - Saint-Chély-d'Apcher. Entre Saint-Chély-d'Apcher et Neussargues, il ne subsiste plus aucun de passage régulier de matériel électrique.

Historique

Déclarations d'utilité publique

Conventions de concession

  • 27/03/1852 : Chemin de fer de Graissessac à Béziers (section Béziers - Latour[1])

Mises en service

  • 20/09/1858 : section Béziers - Bédarieux (trafic marchandises)
  • 28/12/1858 : section Bédarieux - Latour (trafic marchandises)
  • 01/09/1859 : section Béziers - Latour (trafic voyageurs)
  • 12/05/1872 : section Latour - Le Bousquet-d'Orb
  • 18/10/1874 : section Le Bousquet-d'Orb - Millau
  • 14/05/1880 : section Millau - Séverac-le-Château
  • 14/08/1883 : section Séverac-le-Château - Banassac La Canourgue
  • 03/05/1884 : section Banassac La Canourgue - Marvejols
  • 20/09/1884 : section Pétafy-la-Caumette - Latour (nouveau tracé à Bédarieux)
  • 08/05/1887 : section Marvejols - Saint-Chély-d'Apcher
  • 17/05/1888 : section Saint-Chély-d'Apcher - Saint-Flour Chaudes-Aigues
  • 10/11/1888 : section Saint-Flour Chaudes-Aigues - Neussargues

Élargissements

  • Inconnu

Électrification

  • 1500V continu (électrification par caténaires MIDI), à partir de 1930.

Concessionnaires d'origine

  • 1852 : MM Delfosse, Granier, Couttet et Orsi (section Béziers - Pétafy-la-Caumette)
  • 1853 : Chemin de fer de Graissessac à Béziers (section Béziers - Pétafy-la-Caumette)
  • 18xx : Compagnie du Midi

Rétrocessions

  • 1865 : Midi (section Béziers - Pétafy-la-Caumette)
  • 1934 : PO-Midi
  • 1938 : SNCF
  • 1997 : RFF
  • 2015 : SNCF Réseau

Caractéristiques

  • Écartement des voies : 1,435 m. (écartement normal)
  • Gradient maximal :
    • 33,3 ‰ (36 ‰ corrigé)
    • 8 km en 28 à 30 ‰ de Saint-Laurent-d'Olt à Tarnesque
    • 7,2 km en 29 à 33,3 ‰ de Lunas aux Cabrils
    • 14 km en 33,3 ‰ d'Aguessac à Engayresque
    • 14 km en 27,5 ‰ de Marvejols à Saint-Sauveur-de-Peyre
  • Tension : 1,5 kV continu de Béziers à Neussargues
  • Liste des sous-stations :
    • Béziers (pK 433.0xx) : connectée au réseau 63 kV de RTE - délivre une tension de 1,5 kV
    • Espondeilhan (pK 446.6xx) : 63 - 1,5 kV
    • Faugères (pK 464.913) : 63 - 1,5 kV
    • Joncels (pK 490.077) : 63 - 1,5 kV
    • Montpaon (pK 507.755) : 63 - 1,5 kV
    • Tournemire (pK 524.088) : 63 - 1,5 kV
    • Aguessac (pK 555.406) : 63 - 1,5 kV
    • Sévérac (pK 579.80x) : 63 - 1,5 kV
    • Campagnac (pK 592.932) : 63 - 1,5 kV
    • Le Monastier (pK 615.224) : 63 - 1,5 kV
    • Saint-Sauveur-de-Peyre (pK 635.083) : 63 - 1,5 kV
    • Arcomie (pK 660.7xx) : 63 - 1,5 kV
    • Saint-Flour (pK 689.356) : 63 - 1,5 kV
    • Talizat (pK 702.9xx) : 63 - 1,5 kV

Matériel roulant

  • A compléter

Notes et références :
  1. noté parfois Pétafy-la-Caumette

Tracé

Chargement de la carte...
Légende de la carte
En vert clair Voie ferrée déclassée
En marron Voie ferrée classée dans le réseau national.
Pour plus d'informations sur les sources cartographiques, consulter cet article.
La carte ne s'affiche pas ? Merci d'éditer l'article et de le sauvegarder sans aucune modification.

Parcours actuel

Information Frontière régionale entre Auvergne-Rhône-Alpes et Occitanie. // Frontière départementale entre le Cantal (15) et la Lozère (48).
Information Frontière régionale entre Occitanie et Auvergne-Rhône-Alpes. // Frontière départementale entre la Lozère (48) et le Cantal (15).
Information Frontière régionale entre Auvergne-Rhône-Alpes et Occitanie. // Frontière départementale entre le Cantal (15) et la Lozère (48).

  • Arcomie (pK 660.600)
  • Saint-Chély-d'Apcher (pK 652.902)
  • Aumont-Aubrac (pK 641.898)
  • Saint-Sauveur-de-Peyre (pK 635.051)
  • Marvejols (pK 620.290)
  • Chirac (pK 617.441)
  • Le Monastier (pK 615.161)
  • Auxillac-Montjézieu (pK 609.286)
  • Banassac - La Canourgue (pK 605.561)

Information Frontière départementale entre la Lozère (48) et l'Aveyron (12).

  • Saint-Laurent-d'Olt (pK 597.727)
  • Campagnac - Saint-Geniez (pK 593.156)
  • Tarnesque (pK 588.776)
  • Séverac-le-Château (pK 579.559)
  • Engayresque (pK 570.521)
  • La Cresse - Rivière (pK 559.933)
  • Aguessac (pK 555.474)
  • Millau (pK 549.368)
  • Peyre (pK 541.842)
  • Saint-Georges-de-Luzençon (pK 538.227)
  • Saint-Rome-de-Cernon (pK 531.724)
  • Tournemire - Roquefort (pK 527.584)
  • Saint-Jean-et-Saint-Paul (pK 518.145)
  • Lauglanet-Saint-Beaulize (pK 512.022)
  • Montpaon (pK 508.053)

Information Frontière départementale entre l'Aveyron (12) et l'Hérault (34).

Parcours historique (à Bédarieux)

Ouvrages d'art

Tunnels

  • Le Col de Mallet (tête côté Béziers : pK 704.347) : 1 454 m
  • Aumont (tête côté Béziers : pK 641.256) : 239 m
  • Born (tête côté Béziers : pK 634.308) : 511 m
  • Estoura (tête côté Béziers : pK 628.871) : 212 m
  • Griffoulière (tête côté Béziers : pK 628.407) : 104 m
  • Sainte Lucie (tête côté Béziers : pK 626.924) : 1 103 m
  • Les Ajustons (tête côté Béziers : pK 612.907) : 61 m
  • Pontillac (tête côté Béziers : pK 612.531) : 266 m
  • Celetz (tête côté Béziers : pK 611.000) : 614 m
  • Auxillac (tête côté Béziers : pK 610.718) : 201 m
  • Salmon (tête côté Béziers : pK 609.175) : 222 m
  • Campagnac (tête côté Béziers : pK 594.126) : 1 198 m
  • Ségui (tête côté Béziers : pK 592.000) : 296 m
  • Tarnesque (tête côté Béziers : pK 590.206) : 326 m
  • Bez (tête côté Béziers : pK 585.826) : 722 m
  • Sermels (tête côté Béziers : pK 575.000) : 116 m
  • La Grotte (tête côté Béziers : pK 574.000) : 76 m
  • Gaudolet (tête côté Béziers : pK 573.000) : 80 m
  • Engayresque (tête côté Béziers : pK 571.399) : 871 m
  • Mialas (tête côté Béziers : pK 568.000) : 652 m
  • La Souque (tête côté Béziers : pK 567.000) : 242 m
  • Vézouillac (tête côté Béziers : pK 564.000) : 302 m
  • Sagnas (tête côté Béziers : pK 563.000) : 77 m
  • Rivière (tête côté Béziers : pK 561.000) : 99 m
  • Pergassan (tête côté Béziers : pK 558.673) : 70 m
  • Calès (tête côté Béziers : pK 547.485) : 90 m
  • Puech-Loubié (tête côté Béziers : pK 516.000) : 25 m
  • Saint-Beaulize (tête côté Béziers : pK 510.000) : 120 m
  • Saint-Xist (tête côté Béziers : pK 505.510) : 1 721 m
  • Cabrils n°2 (tête côté Béziers : pK 494.743) : 159 m
  • Cabrils n°1 (tête côté Béziers : pK 494.010) : 1 425 m
  • La Boissière ou les Joncelets (tête côté Béziers : pK 492.741) : 202 m
  • Lunas (tête côté Béziers : pK 485.000) : 111 m
  • Le Four à Chaux (tête côté Béziers : pK 477.111) : 356 m
  • Coste-Calde (tête côté Béziers : pK 471.789) : 255 m
  • Pétafy (tête côté Béziers : pK 466.000) : 1 861 m
  • Faugères (tête côté Béziers : pK 462.000) : 137 m
  • Bonne Eau (tête côté Béziers : pK 460.000) : 101 m
  • Combescure (tête côté Béziers : pK 458.000) : 212 m

Ponts et Viaducs

  • Viaduc du Saillant (pK 697.699) : 51 m
  • Viaduc de Blaud (pK 695.177) : 114 m
  • Viaduc de Massalès (pK 690.886) : 87 m
  • Viaduc de Marillette (pK 683.000) :
  • Viaduc de Garabit (pK 676.000) : 564 m (hauteur : 123 m)
  • Viaduc de la Rimeize (pK 646.122) : 130 m
  • Viaduc du Triboulin (pK 637.882) : 56 m
  • Viaduc de Chapchiniès (pK 632.466) : 56 m
  • Viaduc de la Crueize (pK 629.723) : 150 m (hauteur : 63 m)
  • Viaduc de Mardarié (pK 626.000) :
  • Viaduc de Chanteperdrix (pK 625.000) : 235 m (hauteur : 43 m)
  • Viaduc du Lignon (pK 624.577) : 130 m
  • Viaduc de Maison Rouge (pK 623.000) : 78 m
  • Viaduc de Sénouard (pK 622.000) : 181 m (hauteur : 50 m)
  • Viaduc de Piou (pK 619.000) : 175 m (hauteur : 45 m)
  • Viaduc de Chirac (pK 617.723) : 65 m
  • Viaduc de la Bohémienne (pK 614.091) : 45 m
  • Viaduc de Bois Rôti (pK 613.733) :
  • Viaduc des Ajustons (pK 613.018) : 45 m
  • Viaduc sur le Lot (pK 607.000) :
  • Viaduc de Saint-Laurent-d'Olt (pK 596.120) : 269 m (hauteur : 50 m)
  • Viaduc de Tarnesque (pK 590.663) :
  • Viaduc de Vézouillac (pK 565.425) : 160 m (hauteur : 45 m)
  • Viaduc de la Vade (pK 562.000) :
  • Viaduc des Terrals (pK 557.243) : 214 m
  • Viaduc d'Aguessac (pK 556.480) : 239 m (hauteur : 30 m)
  • Viaduc sur le Tarn (pK 540.149) : 127 m
  • Viaduc de l'Usclade (pK 492.973) : 280 m (hauteur : 40 m)
  • Viaduc de Juin (pK 491.000) :
  • Viaduc de Valatierne (pK 489.925) : 63 m
  • Viaduc de Béros (pK 489.062) : 118 m (hauteur : 32 m)
  • Viaduc sur l'Orb (pK 484.100) : 74 m
  • Viaduc de Bédarieux (aval) (pK 471.977) :
  • Viaduc des Arénasses (pK 471.039) : 162 m

Le Viaduc de Garabit

Historique

  • Les premières études pour le franchissement de la Truyère dans le cadre de la construction de la ligne de chemin de fer dite des Causses ((Clermont) - Neussargues - Béziers) remontent à 1877 (tronçon Neussargues - Marvejols).
  • En 1878-1878 les études de tracé sont effectuées, et le projet approuvé. La conception et la construction du viaduc est attribuée à la société Eiffel en 1880.
  • Quatre ans plus tard, en 1884, l'arc principal est achevé (clavage).
  • Les travaux se terminent en novembre 1884, mais il faut attendre 1888 pour voir la ligne achevée et mise en service.

Caractéristiques techniques

  • Matériaux : fer forgé
  • Longueur totale de l'ouvrage : 564.69 m
  • Hauteur de l'arche principale : 52 m
  • Portée de l'arche principale : 165 m
  • Hauteur du pont : 122 m
  • Hauteur des piles encadrant l'arc : 80 m

Viaduc de Garabit

Le Viaduc de Garabit. Photo Août 2006 (Luchar).

Graphiques

Remerciements à Rail21.

Plan de la ligne

Causses Ligne Plan de la ligne des Causses

Profil en long

Causses Profil Profil en long de la ligne des Causses

Voir Aussi

Liens internes

Articles Connexes

Sites Sara

Liens Externes

Bibliographie

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.