FANDOM


Ligne du Haut-Bugey
Ligne 884 000
Pôle Multimodale de Bellegarde.jpg
Le Pôle Multimodal de Bellegarde-sur-Valserine le jour de son inauguration le 21/05/2010.
© TGV
Localisation
PaysFrance
RégionAuvergne-Rhône-Alpes
DépartementAin (01)
Caractéristiques de 1876 à 1877
ItinéraireBourg-en-Bresse - Simandre-sur-Suran - Bolozon
Longueur25,1 km
Caractéristiques de 1877 à 1882
ItinéraireBourg-en-Bresse - La Cluse
Longueur36,8 km
Caractéristiques de 1882 à 1990
ItinéraireBourg-en-Bresse - Bellegarde-sur-Valserine
Longueur64,7 km
Caractéristiques de 1990 à 2010
ItinéraireBourg-en-Bresse - La Cluse
Longueur36,8 km
Caractéristiques actuelles
ItinéraireBourg-en-Bresse - Bellegarde-sur-Valserine
Longueur64,7 km
MatérielTGV
TGV Lyria
TER Rhône-Alpes
Vitesse commerciale80 à 120 km/h

Présentation

  • La ligne dite du Haut-Bugey est constituée par la ligne à voie unique Bourg-en-Bresse - Bellegarde via la Cluse. D'intérêt local à l'origine, elle devient d'intérêt national lors de son prolongement entre La Cluse et Bellegarde à la fin du XIXème siècle.
  • Lors de la planification du réseau ferroviaire à grande vitesse, il était prévu à la fin des années 1980 de réaliser la LGV des Titans entre Mâcon et Genève. Mais, à ce projet onéreux, a été substituée la rénovation de la ligne du Haut-Bugey entreprise au début des années 2000, afin d'assurer des relations à grande vitesse entre Genève, Paris et Lyon entre-autres par TGV.
  • La gare de Bourg-en-Bresse voit passer le trafic issu de Paris et au-delà, à destination de Genève, la Savoie et l'Italie. Elle accueille aussi le trafic Lyon-Strasbourg, ainsi que la ligne des Dombes, issue de Lyon via Villars-les-Dombes, et qui assure exclusivement du trafic TER.
  • La gare de Bellegarde est située sur la ligne Lyon-Genève. Elle supporte le trafic issu de Lyon, Paris, à destination de Genève, Évian, Saint-Gervais-les-Bains-le-Fayet.
  • A la Cluse, un embranchement se détache en direction d'Oyonnax, Saint-Claude, Morez et Andelot, à travers le massif du Jura.
  • Jusqu'en 2005, cette ligne avait toujours joué un rôle secondaire. La section Bourg - La Cluse acheminait les TER Lyon-Bourg-Oyonnax-Saint-Claude, tandis que la section La Cluse - Bellegarde était neutralisée.
  • Dès 2006, un gros chantier a été engagé pour lui faire acheminer les TGV Paris-Genève, qui gagnent alors 25 minutes par rapport à leur itinéraire historique via Ambérieu et Culoz. Le nouvel itinéraire profite également aux trains de neige à destination d'Évian et Saint-Gervais.

Historique

Déclarations d'utilité publiques

  • 30/03/1867 : Bourg-en-Bresse - La Cluse
  • 24/03/1877 : La Cluse - Bellegarde
  • 31/01/2005 : Bourg-en-Bresse - Bellegarde (dans le cadre des travaux de modernisation et d'électrification de la ligne)

Conventions de concession

  • 01/09/1866 : Cie des Dombes et des chemins de fer du Sud-Est (section Bourg-en-Bresse - La Cluse)
  • 06/02/1877 : Cie des Dombes et des chemins de fer du Sud-Est (section La Cluse - Bellegarde)

Mises en service

  • 10/03/1876 : section Bourg-en-Bresse - Simandre-sur-Suran
  • 06/07/1876 : section Simandre-sur-Suran - Bolozon
  • 29/03/1877 : mise en service par la compagnie des Dombes et des chemins de fer du sud-est (DSE) de la ligne d'intérêt local Bourg-en-Bresse - la Cluse entre Bolozon et La Cluse.
  • 01/04/1882 : mise en service de la section la Cluse - Bellegarde au titre des lignes d'intérêt général.
  • 1885 : l'embranchement de la Cluse vers Oyonnax, Saint-Claude, est mis en service par le PLM.
  • 1996 : mise en service du shunt de la Cluse. Abandon de l'ancienne gare de la Cluse, qui comportait un environnement typiquement PLM (bâtiments, signaux mécaniques, transmissions funiculaires, passage à niveau gardé). Sur le shunt, une nouvelle halte beaucoup plus modeste est édifiée, et baptisée Brion-Montréal-la Cluse. En évitant le rebroussement obligatoire à la Cluse depuis la fermeture de la section La Cluse-Bellegarde, les trains Bourg-Oyonnax gagnent une dizaine de minutes.
  • 12/12/2010 : ré-ouverture de la section neutralisée entre La Cluse et Bellegarde.

Fermetures

  • 27/05/1990 : fermeture de la section la Cluse - Bellegarde. Cette section était dernièrement exploitée avec quelques navettes d'autorails X2100.
  • 01/09/2005 : fermeture de la totalité de la ligne entre Bourg-en-Bresse et Bellegarde, dans le cadre des travaux urgents et nécessaires pour l'électrification et la modernisation de la ligne.

Concessionnaire d'origine

  • 1866 : Cie des Dombes et des chemins de fer du Sud-Est

Rétrocessions

  • 1884 : rachat de la compagnie DSE par le PLM (compagnie de Paris à Lyon et à la Méditerranée).
  • 1938 : SNCF
  • 1997 : RFF
  • 2015 : SNCF Réseau

Autres événements

  • 1922 : glissement de terrain aux Neyrolles. Construction d'une déviation plus proche de la localité, ainsi qu'une halte.
  • 1944 : les Alliés font sauter le viaduc de Cize-Bolozon. Plusieurs arches s'effondrent dans l'Ain. Des dommages concernent également les annexes traction de Bourg, Bellegarde, et les ponts sur la Reyssouse et le Suran.
  • 1950 : le viaduc de Cize-Bolozon est reconstruit, et la continuité de la ligne à nouveau assurée.
  • 1978 : important glissement de terrain au Pradon (km 41,6). Interruption de trafic temporaire.
  • 1990-1994 : modestes améliorations de la voie entre Bourg et Nurieux par remplacements de rails, injection de traverses béton, reprise du dévers des courbes.
  • 2007 : début des derniers travaux de modernisation.

Description du tracé

Viaduc Cize-Bolozon.jpg

La ligne du Haut-Bugey franchit la vallée de l'Ain sur le viaduc de Cize-Bolozon (01).
© Didier.S

  • La ligne du Haut Bugey se détache de l'artère Mâcon-Ambérieu dès la sortie de la gare de Bourg-en-Bresse. L'accès se fait à 30 km/h. Elle se dirige immédiatement plein est à travers les lotissements au sud de Bourg-en-Bresse.
  • Elle traverse successivement la RD1075 par une trémie, la RD979 par un passage à niveau, puis l'A40 par un pont-rail. Elle parvient face au premier chaînon jurassien à Ceyzeriat.
  • Dès la sortie de la gare de Ceyzeriat, on attaque la première ascension par une rampe de 28 mm/m. Le moteur MGO des RGP et X2800, engagés jusqu'en 2005, donnaient là toute leur puissance ! Puis l'on redescend vers la vallée du Suran une fois passé Revonnas-Senissiat.
  • La voie ferrée connait un petit répit après Villereversure. Immédiatement après Simandre, on se trouve face au deuxième chaînon jurassien, que l'on traverse par le tunnel de Racouze.
  • Le tunnel débouche immédiatement sur le grand viaduc de Cize-Bolozon, établi au-dessus de la vallée de l'Ain. On remonte ensuite le long du flanc est de cette vallée : joli panorama garanti !
  • La ligne entre dans le tunnel de Mornay. A sa sortie, à Nurieux, se trouve une plaine baignée par l'Oignin.
  • Après Port, la voie ferrée entre dans le défilé ou est établi le lac de Nantua. Après cette ville, la ligne est écrasée par les piles du viaduc de l'A40. Elle remonte en direction du lac de Sylans, constitué à la suite d'un éboulement, qu'elle longe ensuite sur sa rive sud.
  • A Charix-Lalleyriat, le profil s'inverse. A Saint-Germain-de-Joux, elle trouve la profonde vallée de la Semine. Établie à mi-pente, elle dessert Châtillon-en-Michaille, avant de parvenir à Bellegarde.

Caractéristiques

  • Écartement des voies : 1,435 m (écartement normal)
  • Nombre de voies : 1
  • Tension : 25 kV - 50 Hz
  • Gradient maximal : 29 ‰

Tracé

Chargement de la carte...
Légende de la carte
En marron Voie ferrée classée dans le réseau national.
Pour plus d'informations sur les sources cartographiques, consulter cet article.
La carte ne s'affiche pas ? Merci d'éditer l'article et de le sauvegarder sans aucune modification.

Parcours actuel

  • Bourg-en-Bresse (pK 0.000 de Bourg-en-Bresse / 37.012 de Mâcon-Ville)
  • Ceyzériat (pK 9.864)
  • Senissiat-Revonnas (pK 12.842) : halte fermée.
  • Villereversure (pK 18.901)
  • Simandre-sur-Suran (pK 22.351) : ancienne gare devenue halte.
  • Cize-Bolozon (pK 25.061) : ancienne gare transformée en halte dans les années 1980.
  • Nurieux (pK 33.468)
  • Brion-Montréal-la Cluse (pK 35.625) : établie sur le shunt en direction d'Oyonnax, mise en service en 1996 en substitution de celle de la Cluse.
  • La Cluse (pK 36.754) : autrefois la gare la plus importante du parcours, avec sa bifurcation vers Oyonnax, trois voies à quai, de nombreuses voies de service. Correspondance avec les tramways de l'Ain vers Ambérieu et Hauterives jusqu'en 1954. Gare fermée en 1996.
  • Nantua (pK 40.427)
  • Les Neyrolles (pK 43.199)
  • Charix - Lalleyriat (pK 49.069)
  • Saint-Germain-de-Joux (pK 53,748)
  • Châtillon-de-Michaille (pK 59,214)
  • Bellegarde (pK 64,529)

Ouvrages d'art

  • Tunnel de Sénissiat (pK 11.944) : 186 m
  • Viaduc de Ramasse (pK 15.079) : 135 m
  • Tunnel de Racouse (pK 23.918) : 1 666 m
  • Viaduc de Cize-Bolozon (pK 24.768) : 269 m (hauteur : 73 m) ; franchit l'Ain. Ce viaduc en maçonnerie livre passage à une petite route dans l'évidement de ses piles.
  • Tunnel de Bolozon 1 (pK 27.846) : 201 m
  • Tunnel de Bolozon 2 (pK 28.204) : 817 m
  • Tunnel de Mornay (pK 29.914) : 2 589 m ; le plus long du parcours. Établi dans un calcaire comportant des failles, il a toujours été sujet à d'importantes venues d'eau.
  • Tunnel de la Mulatière (pK 38.421) : 279 m
  • Tunnel de Sylans (pK 45.702) : 617 m
  • Viaduc du Tacon (pK 55.403) : 115 m
  • Tunnel de Trébillet (pK 55.579) : 86 m
  • Tunnel de la Crotte (pK 57.187) : 136 m ; démoli dans le cadre des travaux du TGV.
  • Tunnel de Châtillon (pK 59.779) : 257 m
  • Tunnel de Musinens (pK 63.200) : 573 m

Postes et signalisation

Avant 2005

  • La ligne était exploitée sous le régime de la signalisation simplifiée. Trois gares de type "voie de gauche" étaient établies à :
    • Ceyzeriat, dont l'évitement a été supprimé dans les années 1970 et rétabli en 1989 ;
    • Villereversure ;
    • Nurieux.
  • Dans ces gares, l'aiguille d'entrée était toujours disposée à gauche. A l'approche, le conducteur rencontrait une pancarte GARE fixe imposant une vitesse limite de 30 km/h à l'aiguille, repérée par un chevron pointe en bas.

Après 2009

  • La ligne est exploitée en tant que ligne à une voie banalisée. Elle comporte des gares avec évitement de 450 mètres, accessibles à 60 km/h. Ils sont commandés par des postes de type PIPC télécommandés depuis une commande centralisée informatisée de voie banalisée, installée à Bellegarde. Ces gares sont situées à :
    • PIPC 31 : Ceyzériat
    • PIPC 32 : Villereversure
    • PIPC 33 : Cize-Bolozon
    • PIPC 34 : Nurieux-Brion (trois voies à quai. Commande aussi la bifurcation vers Oyonnax accessible à 80 km/h)
    • PIPC 36 : Charix-Lalleyriat
    • PIPC 37 : Châtillon-de-Michaille
  • Un emplacement pour un autre point de croisement est réservé à Nantua.

Vitesses limites

Avant 2005

  • Bourg-Ceyzeriat : 90 km/h
  • Ceyzeriat-Nurieux : 80 km/h
  • Nurieux-Brion : 65 km/h

Après 2009

  • km 1 à 9 : 120 km/h (Bourg à Ceyzeriat)
  • km 9 à 16 : 90 km/h (Ceyzériat à l'entrée de Villereversure)
  • km 16 à 22 : 100 km/h (Villereversure à Simandre)
  • km 22 à 25 : 90 km/h (Simandre à Cize)
  • km 25 à 30 : 80 km/h (passage en corniche au-dessus de la vallée de l'Ain)
  • km 30 à 35 : 120 km/h (du tunnel de Mornay à Brion)
  • km 35 à 53,5 : 100 km/h (Brion à Saint-Germain-de-Joux)
  • km 53,5 à 64 : 90 km/h (Saint-Germain-de-Joux à Bellegarde)

Contenance du chantier

Génie civil

  • Trois lots de génie civil ont été attribués :
    • Lot 1 : de Bourg à Cize-Bolozon;
    • Lot 2 : de Cize-Bolozon à Nurieux;
    • Lot 3 : de Nurieux à Bellegarde.
  • Le chantier concerne notamment les points suivants :
    • Dépose de l'ancienne voie et de toutes les anciennes installations.
    • Reprise et assainissement de la plateforme. Pose d'une structure en GNT.
    • Assainissement des viaducs par mise à nu des voûtes.
    • En tunnel : rénovation de la voute, abaissement de la plate-forme dans certains tunnels. Reprise de l'assainissement. Création de bassins déshuileurs en sortie d'ouvrage.
    • Mise à ciel ouvert du tunnel de la Crotte.
    • Reconstruction de certains pont-rails : pont sur la Reyssouse, pont sur le chemin du Moland à l'entrée de Ceyzériat, pont-rail de Nurieux.
    • Rénovation des murs de soutènement. Pose de filets de protection contre les éboulements.
    • Création de zones étanches sur la plateforme dans les zones sensibles (Sylans notamment).
    • Pose d'écrans acoustiques et de clôtures.
    • Démolition de la passerelle des Vendangeurs, à Ceyzériat, et reconstruction dans la forêt voisine.
    • A Bellegarde, construction de deux voies en courbe et en rampe le long de deux nouveaux quais, établis à la place de l'ancien dépôt. Un nouveau pôle d'échange est construit.
    • Déplacement de la gare de Nurieux de 400 mètres vers l'est, avec construction d'un passage souterrain, pour en faire une gare de correspondances TGV/TER et gagner Oyonnax.

Travaux relatifs aux passages à niveau

  • Suppression du passage à niveau n°5 à la sortie de Bourg-en-Bresse, au croisement de la RD1075. Construction d'une trémie pour la voie ferrée.
  • Suppression du passage à niveau n°27 (chemin de terre) à Villereversure, et construction d'un boviduc en remplacement.
  • Suppression du passage à niveau n°37 de Brion, sur la RD18C, et construction d'un pont-route enjambant la RD979 et la voie.
  • Suppression du passage à niveau n°56 de Charix, sur la RD1084, par construction d'un pont-rail.
  • Suppression du PN70 à Châtillon (sentier) avec remplacement par un petit pont-rail.
  • Suppression de plusieurs passages à niveau peu fréquentés, et construction de pistes parallèles à la voie depuis un autre passage à niveau proche comme compensation:
    • Construction d'une piste côté nord du PN22 (Villereversure, D81) à l'ex-PN21, supprimé ;
    • Construction d'une piste côté nord du PN28 (Villereversure, voie communale) à l'ex-PN27, supprimé ;
    • Suppression des PN35, 39 (non gardés) entre Nurieux et Brion ;
    • Déplacement vers l'est du passage à niveau n°40 de la Cluse, renommé en PN40ter ;
    • Construction d'une nouvelle voirie entre le nouveau PN40ter et l'ex-PN41 supprimé, entre Brion et Port ;
    • Construction d'une piste côté sud (chemin forestier) entre Charix (PN55) et l'ex-PN53 ;
    • Suppression du PN61 de Saint-Germain-de-Joux. Construction d'une piste côté sud depuis le PN62 (accès APRR).

Voie

  • Dépose complète de l'ancienne voie ferrée. Assainissement de la plate-forme et repose d'une voie neuve avec rails LRS U50 sur traverses béton. La pose de voie commence en octobre 2008 depuis Bourg et progresse au rythme d'environ 400 mètres par jour. Elle se termine en octobre 2009 à Bellegarde.
  • Rénovation des équipements des passages à niveau conservés, avec reprise du profil de la voirie. Pose d'un platelage neuf en béton (Chapsol) ou en "Holdfast" (panneaux métalliques caoutchoutés).

Électrification

  • La ligne est électrifiée en 2x25kV avec une sous-station à Bolozon (km 26).
  • Un tronçon de ligne aérienne a été tiré depuis le poste RTE de Cize, grâce à un nouveau pylône implanté en bordure de la plateforme.
  • Une section de séparation 1,5/25kV est établie près du PN7 à Bourg-en-Bresse (RD979). Le feeder 25kV est déroulé de Bourg jusqu'au poste autotransformateur de Châtillon-en-Michaille.
  • Les voies de la gare de Bellegarde seront commutables 1,5kV/25kV: cette disposition évitait de construire une nouvelle sous-station 1,5kV vers Châtillon-de-Michaille (il y aurait eu 7 km de caténaire 1,5kV), et ménage l'avenir si, conformément au souhait des CFF de ne disposer que de deux niveaux de tension une fois le projet CEVA achevé (15kV et 25kV), la section Bellegarde-Genève était ré-électrifiée en 25kV.

Divers

  • Mise en place du block automatique lumineux, ainsi que d'une commande centralisée à Bellegarde. Entre Brion et Oyonnax, mise en place d'un canton de block à permissivité restreinte.
  • Construction des nouveaux quais dans les gares, et mise en place des équipements.
  • Construction de plusieurs plateformes pompiers près des têtes de tunnels, pour faciliter l'accès des secours. Des plateformes d'enraillement pour engins rail-route existent de part et d'autre des tunnels de Mornay, Sylans, Châtillon, Musinens.
  • Installation du GSM-R.

Bibliographie

  • La ligne du Haut Bugey, Olivier Carmelle, Véronique Pont-Carmelle, éditions la Régordane.
  • Rail Passion

Voir aussi

Liens internes

Articles connexes

Liens externes

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard