FANDOM


  • Cette page répertorie les projets d'élargissements d'autoroutes en France connus à ce jour.
  • Depuis l'audit réalisé par les Ponts et Chaussées sur les grandes infrastructures en 2003, la politique de l’État privilégie ouvertement l'élargissement de sections d’autoroutes existantes à la construction d'autoroutes doublant des axes saturés. L'élargissement présente l'avantage de réutiliser au maximum les infrastructures existantes, de ne pas créer de coupure supplémentaire et d'être relativement économique par rapport à une nouvelle autoroute. Pour autant, il n'offre pas la souplesse d'une autoroute de doublement (cf. A9 au Sud de Montpellier).
  • Les très grands axes autoroutiers (A1, A7, etc.) ayant bénéficié de travaux d'ampleur depuis les années 1980, vient le temps d'élargir des autoroutes connaissant à leur tour des épisodes marqués de saturation (A10, A36, A63, etc.). Leur point commun est de se trouver la plupart du temps en zones urbaines caractérisées par un fort trafic.
  • De nombreux axes ont intégré par anticipation un terre-plein central très large ou des ouvrages d'art correctement dimensionnés qui facilitent de nos jours les travaux d'élargissement. Lorsque cette faculté n'a pas été intégrée, l'autoroute est soit quasiment reconstruite sur place (cas de l'A7 dans la Vallée du Rhône dans les années 1980), soit profondément remaniée (cas de l'A63 dans le Pays Basque), ce qui génère de nombreuses contraintes et nuisances de chantier.
  • Toutes les autoroutes ne sont cependant pas logées à la même enseigne. Les sections concédées sont progressivement aménagées dans le cadre des contrats de plan Etat-Concessionnaires, ce qui garantit un élargissement progressif des sections les plus fréquentées, le plus souvent situées en rase campagne.
  • L'élargissement des sections non-concédées, souvent localisées en zones urbaines, est plus problématique car il dépend de crédits publics rationnés alors que les besoins sont les plus élevés. Dans plusieurs agglomérations, la capacité des autoroutes n'a pas évolué depuis des décennies alors même que le trafic a explosé (Caen, Grenoble, Lille, Nantes, etc.), ce qui génère de très graves phénomènes de saturation au quotidien. Faute d'une politique d'investissement convenable, l’État en est réduit à rechercher des partenariats avec des collectivités locales (Bordeaux, Toulouse, etc.), à concéder des sections par adossement (Angers, Grenoble, Nantes, Toulon, etc.), à phaser à l'extrême (cf. le doublement de la tranchée couverte d'Antony à moitié réalisé mais inutilisable), voire à ne pas agir du tout (cas du célèbre tronc commun A4/A86, connu comme l'un des plus importants points noirs d'Europe).

Identification des sections à élargir

Les sections d'autoroute qui ont des projections de trafic (notamment poids-lourd) à la hausse et des indicateurs de congestion et de sécurité de moins en moins satisfaisant conduisent les autorités à évaluer les opportunités d'un élargissement.

Indicateur de congestion Heures de bouchon multipliées par longueur de bouchon, en h.km
Indicateur de sécurité Nombre d’accidents pour 100.000.000 km parcourus ; 20,97 en 2015 pour la moyenne nationale sur les autoroutes concédées
  • Pour approcher au mieux la gêne liée au trafic ressentie par les usagers de l’autoroute, le Ministère des Transports (Service technique du SETRA), a défini des indicateurs de gêne croisant la valeur du trafic, le taux de présence des poids lourds dans le trafic et la capacité de l’autoroute (= le nombre de voies offertes à la circulation).
  • Le SETRA définit ainsi cet indicateur de gêne : « On considère comme une gêne le fait pour un véhicule léger (VL) de ne pas rouler en état libre, plus précisément, lorsqu'il subit la contrainte du véhicule prédécesseur (le VL est alors contraint de rouler à la vitesse du véhicule lent qui le précède, au lieu d'une vitesse de circulation fluide). Le temps gêné est le temps passé par les VL en état ralenti. »
  • L’échelle de gêne retenue par le SETRA fait également la distinction en fonction de la période de l’année entre :
    • le Trafic Moyen Journalier Annuel (TMJA), correspondant au trafic cumulé sur un an dans les 2 sens de circulation, divisé par 365 pour le ramener à un trafic moyen journalier.
    • le Trafic Moyen Journalier Estival (TMJE) faisant un zoom sur les 2 mois de la période des congés d’été, cumulant ainsi le trafic des mois de juillet et août, divisé par 62 pour obtenir un trafic moyen journalier estival.
  • Les tableaux suivants présentent les valeurs des trafics correspondants aux différents seuils de l’indicateur de gêne pour une autoroute interurbaine à 2x2 voies, en moyenne annuelle et en période estivale :
TMJA Taux de PL
Temps gêné < 10 % 10 - 19 % 20 - 29 % > 29 % Commentaires
Fluide < 10 % < 33000 < 32000 < 32000 < 31000 Des ralentissements ou des attentes de courte durée ne sont pas exclus mais ils ne sont pas localisés.
Dégradé 10 - 20 % Entre 33000 et 40000 Entre 32000 et 39000 Entre 32000 et 38000 Entre 31000 et 37000 Hors été, la congestion apparaît en moyenne 1 jour sur 20, principalement aux périodes de fêtes et vacances scolaires.
Fortement dégradé 20 - 45 % Entre 40000 et 50000 Entre 39000 et 49000 Entre 38000 et 47000 Entre 37000 et 46000 Hors été, la congestion apparaît en moyenne 2 jours par mois, principalement aux périodes de fêtes et vacances scolaires.
Très fortement dégradé > 45 % > 50000 > 49000 > 47000 > 46000 Hors été, la congestion apparaît en moyenne 3 jours par mois, aux périodes de fêtes et vacances scolaires et certains jours ouvrables.
TMJE Taux de PL
Temps gêné < 10 % 10 - 19 % 20 - 29 % > 29 % Commentaires
Fluide < 15 % < 50000 < 47000 < 44000 < 41000 Des ralentissements ou des attentes de courte durée ne sont pas exclus mais ils ne sont pas localisés.
Dégradé 15 - 30 % Entre 50000 et 60000 Entre 47000 et 56000 Entre 44000 et 53000 Entre 41000 et 50000 En été, la congestion apparaît les jours de week-end et certains jours ouvrables.
Fortement dégradé 30 - 60 % Entre 60000 et 73000 Entre 56000 et 69000 Entre 53000 et 65000 Entre 50000 et 61000 En été, la congestion apparaît les jours de week-end et près d'un jour ouvrable par semaine.
Très fortement dégradé > 60 % > 73000 > 69000 > 65000 > 61000 En été, la congestion apparaît les jours de week-end et près de deux jours ouvrables par semaine.
  • Lorsque ces indicateurs sont de moins en moins satisfaisant et que les projections de trafic sont à la hausse, la non-réalisation d'un élargissement se traduirait par les situations suivantes :
    • Une saturation encore plus fréquente de l’autoroute générant des conditions de circulation dégradées, une augmentation des bouchons et des risques plus importants d’accidents de la circulation .
    • Lors des épisodes les plus sensibles (accidents notamment pouvant générer une coupure d’une ou plusieurs voies de circulation), le report de trafic sur les réseaux parallèles peuvent conduire à une augmentation de la gêne et de l’accidentologie sur ces derniers.
    • Enfin, les congestions entraineraient des augmentations des temps de parcours.
    • En termes d’environnement, la réalisation d'un projet d’élargissement est souvent l’occasion de mettre les infrastructures au niveau des standards les plus récents en matière environnementale et notamment de remplacer les réseaux d’assainissement anciens (rejet diffus sans traitement dans le milieu naturel) par un assainissement moderne permettant la gestion des eaux pluviales.

Derniers élargissements réalisés

  • Sont listées ici les autoroutes ou les sections d'autoroutes venant d'être élargies.
  • A63 : Élargissement à 2x3 voies de la section Biriatou - Biarritz (AP-8 - sortie 4), (DUP du 19 12 2007). Mise en service le 19 06 2018 (source : [1]).
  • A71 : Élargissement à 3 voies au niveau de l'aire des Volcans dans le sens Sud - Nord. Mise en service le 04 05 2018 (source : [2]).
  • A85 : Élargissement à 2x2 voies par le doublement du Viaduc de la Sauldre. Mise en service le 29 06 2018 (source : [3]).
  • A10 : Élargissement à 2x3 voies de la section Chambray-lès-Tours - Veigné (sortie 23 - A85). Mise en service le 27 07 2018 (source : [4]).

Élargissements en cours

  • Sont listées ici les autoroutes ou les sections d'autoroutes en cours d'élargissement.
  • A6 : Élargissement à 3 voies dans le secteur d'Auxerre de la section Aire des Bois-Impériaux - Aire de Venoy-Grosse-Pierre (PK 156,600 à 169,300) dans le sens Nord - Sud. Mise en service fin 2019 (source : [5]).
  • A9 : Élargissement à 2x3 voies de la section Le Boulou - frontière espagnole (sortie 43 - AP-7) dans le cadre du plan de relance autoroutier. Les ouvrages d'art de la montée du Perthus ont été calibrés dès le départ pour un élargissement. Mise en service début 2020 (source : [6]).
  • A13 : Élargissement à 2x3 voies de la section Pont-l'Evêque - Dozulé (A132 - sortie 30) dans le cadre du plan de relance autoroutier. Mise en service en juin 2020 (source : [7]).
  • A28 : Mise à 2x2 voies en configuration définitive par l'élargissement de la voie de gauche de 3,0m à 3,50m de la section Alençon-sud - Le Mans-nord (sortie 19 - A11). Mise en service fin 2019.
  • A36 : Élargissement à 2x3 voies de la section Lutterbach - Illzach (sorties 16 à 18). Mise en service prévue en 2019.
  • A41 : Élargissement à 2x3 voies de la section Annecy-nord - Saint-Martin-Bellevue (sorties 17 à 18) (DUP du 13 04 2018). Mise en service début 2021 (source : [8]).
  • A52 : Élargissement à 2x3 voies de la section Pas-de-Trets - Roquevaire (sortie 33 - A520). Mise en service mi-2019 (source : [9]).
  • A63 : Élargissement à 2x3 voies de la section Ondres - Saint-Geours-de-Maremne (sorties 7 à 9) (DUP du 25 02 2016) dans le cadre du plan de relance autoroutier. Mise en service en février 2020 (source : [10]).
  • A71 : Élargissement à 2x3 voies entre le Brézet et Clermont-Ferrand-Est (sortie 16 - A75). Fin des travaux mi-2018. La mise en service de la 3e voie interviendra lorsque l'A75 sera élargie, en 2021.
  • A85 : Élargissement à 2x2 voies par le doublement des viaducs à caractéristiques réduites. Mise en service en novembre 2018 (Viaducs du Cher et de décharge du Cher) et début 2020 (viaduc de la Perrée, viaduc de la Roumer et viaduc de Langeais-Est) (source : [11]).
  • A630 : Élargissement à 2x3 voies de la section Bordeaux-Lac - Mérignac (sorties 4 à 10) (DUP du 24 05 2016). Mise en service en 2022 (source : [12]).
  • A844 : Élargissement à 2x3 voies de la section Porte d'Orvault - Porte de Rennes (sorties 36 à 37). Mise en service en 2019 (source : [13]).

Élargissements déclarés d'utilité publique

  • Sont listées ici les autoroutes ou les sections d'autoroutes dont l'élargissement est déclaré d'utilité publique.
  • A10 : Élargissement à 2x4 voies de la section Artenay - Orléans (A19 - A71) dans le cadre du plan de relance autoroutier. DUP du 09 07 2018 Lien. Travaux programmés d'octobre 2018 à fin 2023. (source : [14]).
  • A13 :
    • Élargissement à 2x3 voies de la section Bourneville - Beuzeville (A131 - sortie 28) prévu dans le contrat de concession (DUP du 13 08 2007 (Lien), prorogée le 11 07 2012 (Lien)). Aucun horizon de réalisation.
    • Élargissement à 2x3 voies de la section Dozulé - Banneville-la-Campagne (sortie 30 - A813) (DUP du 13 08 2007 (Lien), prorogée le 11 07 2012 (Lien)). Aucun horizon de réalisation.
  • A75 : Élargissement à 2x3 voies de la section Clermont-Ferrand-est - Le Crest (A71 - sortie 5), dans le cadre du plan de relance autoroutier avec adossement de cette section à APRR. Travaux programmés de mi-2018 à début 2021. (source : [15]) (DUP du 25 03 2018).
  • A620 : Élargissement à 2x3 voies de la section Lespinet - Rangueil (sorties 20 à 23) (DUP du 13 09 2006) dans le cadre du CPER 2015-2020. Travaux programmés de fin 2018 à 2021.
  • A680 : Élargissement à 2x2 voies de la section Castelmaurou - Verfeil (A68 - Fin provisoire) dans le cadre du prolongement de l'autoroute jusqu'à Castres (projet A69) (DUP du 22 12 2017). Mise en service à l'horizon 2024.

Élargissements validés

  • Sont listés ici les autoroutes ou les sections d'autoroutes dont l'élargissement n'est pas déclaré d'utilité publique mais a été validé.

Élargissements validés dans le cadre du plan de relance autoroutier

  • A4: Élargissement à 2x3 voies de la section Hauconcourt - Mey (A31 - A315) dans le cadre du plan de relance autoroutier. Travaux programmés de mi-2019 à début 2022 (source : [16]).
  • A10: Élargissement à 2x3 voies de la section Montbazon - Sainte-Maure-de-Touraine (A85 - sortie 25) dans le cadre du plan de relance autoroutier. Travaux programmés de fin-2018 à 2023 (source : [17]).
  • A57 : Élargissement à 2x3 voies de la section Toulon - Pierre-Ronde (Tunnel de Toulon - A570) dans le cadre du plan de relance autoroutier avec adossement de cette section à Escota. Travaux programmés de 2019 à 2025 (source : [18]).
  • A61 :
    • Élargissement à 2x3 voies de la section Montesquieu-Lauragais - Avignonet-Lauragais (A66 - Aires de Port Lauragais) dans le cadre du plan de relance autoroutier. Travaux programmés de fin 2018 à 2022 (source : [19]).
    • Élargissement à 2x3 voies de la section Lézignan-Corbières - Narbonne (sortie 25 - A9) dans le cadre du plan de relance autoroutier.Travaux programmés de fin 2018 à 2022 (source : [20]).
  • A480 : Élargissement à 2x3 voies de la section Saint-Egrève - Varces (A48 - sortie 10) dans le cadre du plan de relance autoroutier avec adossement de cette section à AREA. Travaux programmés de 2019 à 2022.

Autres opérations d'élargissements validées

  • A11 : Élargissement à 2x3 voies de la section Angers-centre - Angers-ouest (sorties 15 à 17). Travaux programmés de 2020 à 2023 (incluant le doublement du Viaduc de la Maine) (source : [21]).
  • A85 : Mise à 2x2 voies en configuration définitive par l'élargissement de la voie de gauche de 3,0m à 3,50m de la section Saint-Romain-sur-Cher et Villefranche-sur-Cher (sorties 12 à 14). Appel d'offre en cours pour la réalisation des travaux.

Élargissements étudiés

  • Sont listés ici les autoroutes ou les sections d'autoroutes dont l'élargissement est à l'étude mais dont la réalisation est reporté à une date ultérieure non définie.
  • A10 : Élargissement à 2x3 voies de la section Sainte-Maure-de-Touraine - Poitiers-sud (sorties 25 à 30). Financement des études jusqu'à la DUP par le plan de relance autoroutier. Horizon de réalisation : après 2025 (source : [22]).
  • A25 : Élargissement à 2x3 voies de la section Englos - Nieppe (sorties 7 à 9). Travaux envisagés à l'horizon 2020.
  • A30 : Élargissement à 2x3 voies prévu par le terre-plein central de la section Richemont - Fameck (A31 - sortie 2). Projet réalisé dans le cadre du renforcement de la liaison Toul - Luxembourg. Réalisation éventuelle à l'horizon 2030.
  • A31 :
    • Élargissement à 2x3 voies prévu par le terre-plein central de la section Bouxières-aux-Dames - Fey (sorties 23 à 29). Projet réalisé dans le cadre du renforcement de la liaison Toul - Luxembourg. Réalisation éventuelle à l'horizon 2030.
    • Élargissement à 2x3 voies prévu par le terre-plein central de la section Florange - Luxembourg (sortie 42 - A3). Projet réalisé dans le cadre du renforcement de la liaison Toul - Luxembourg. Réalisation éventuelle à l'horizon 2030.
  • A46 : Élargissement à 2x3 voies de la section Saint-Priest - Ternay (A43 - A7). Financement des études jusqu'à la DUP par le plan de relance autoroutier. Réalisation à l'horizon 2023.
  • A61 : Élargissement à 2x3 voies de la section Avignonet-Lauragais - Lézignan-Corbières (Aires de Port Lauragais - sortie 25). Financement des études jusqu'à la DUP par le plan de relance autoroutier. Début des travaux à l'horizon 2023 (source : [23]).

Élargissements prévus dans les contrats de concession

  • Sont listés ici les autoroutes ou les sections d'autoroutes dont l'élargissement est inscrit dans les contrats de concession des sociétés d'autoroutes. Ils ne sont pas d'actualité. Leur réalisation sera envisagée lorsque les seuils de trafic requis seront atteints.

Alis

  • A28 : Élargissement à 2x2 voies par le doublement du Viaduc de la Risle et du Viaduc du Bec. La réalisation sera mise en œuvre dès que le trafic horaire de la trentième heure la plus chargée de l’année aura atteint 1 400 unités de véhicule particulier (uvp) par heure dans le sens le plus chargé (NB : un poids-lourd vaut deux uvp).

APRR

  • A5 : Élargissement à 2x3 voies par le terre-plein central de la section Marolles-sur-Seine - Sens (sortie 18 - A19) prévu dans le contrat de concession. Projet gelé tant que le trafic ne le justifie pas. Aucun horizon de réalisation.
  • A39 : Élargissement à 2x3 voies (par le terre-plein central) entre Choisey (sortie 6) et Bourg-en-Bresse (A40) prévu dans le contrat de concession. Projet gelé tant que le trafic ne le justifie pas. Aucun horizon de réalisation.
  • A42 : Élargissement à 2x3 voies de la section Pérouges - Pont d'Ain (sortie 7 - A40).
  • A77 : Élargissement à 2x3 voies de la section Dordives - Cosne-Cours-sur-Loire (sorties 17 à 22) prévu dans le contrat de concession. Projet gelé tant que le trafic ne le justifie pas. Aucun horizon de réalisation.

AREA

  • A41 : Possibilité d'élargissement à 2x3 voies de la section Francin - Montbonnot-Saint-Martin - (A43 - sortie 25).
  • A43 :
    • Possibilité d'élargissement à 2x4 voies de la section Saint-Quentin-Fallavier - Coiranne (sortie 5 - A48).
    • Possibilité d'élargissement à 2x3 voies de la section Challes-les-Eaux - Chignin (sortie 20 à 21).
  • A48 :
    • Possibilité d'élargissement à 2x3 voies de la section Rives - Voiron (sortie 9 à 10).
    • Possibilité d'élargissement à 2x4 voies de la section Voiron - Saint-Egrève (sortie 10 - A480).
  • A51 :
    • Élargissement à 2x3 voies de la section Claix - Vif (A480 - sortie 12).
    • Élargissement à 2x2 voies de la section Sinard - Monestier-de-Clermont (sortie 13 - F.P.). Projet fortement compromis car conditionné à l'achèvement de l'A51 et coûteux car il faudrait doubler le Viaduc de Monestier-de-Clermont (le second tube du Tunnel de Sinard est déjà percé). Aucun horizon de réalisation.

ASF

  • A11 : Élargissement à 2x3 voies de la section Pellouailles (sortie 13) - Saint-Sylvain-d'Anjou (D323) prévu dans le contrat de concession. Aucun horizon de réalisation.
  • A54 : Élargissement à 2x3 voies de la section Saint-Martin-de-Crau (RN113) - Salon-de-Provence (A7).
  • A62 : Élargissement à 2x3 voies de la section La Prade - Langon (sorties 1.1 à 3) prévu dans le contrat de concession. Projet gelé tant que le trafic ne le justifie pas. Aucun horizon de réalisation.
  • A64 : Élargissement à 2x3 voies de la section Muret - Roques (sorties 35 à 36) prévu dans le contrat de concession. Projet gelé tant que le trafic ne le justifie pas. Aucun horizon de réalisation.
  • A68 : Élargissement à 2x3 voies de la section Toulouse - L'Union (A61 - sortie 1).

Escota

  • A51 : Élargissement à 2x3 voies de la section Sisteron-Nord - La Saulce (sortie 23 - F.P.). Cette opération ne sera réalisée que si le trafic dépasse 35 000 véhicules par jour en moyenne annuelle avant la fin de la concession. Projet fortement compromis car conditionné à l'achèvement de l'A51.
  • A52 : Élargissement à 2x4 voies de la section Roquevaire - Pont-de-l'Etoile (A520 - sortie 34).

Sanef

  • A4 :
    • Élargissement à 2x4 voies de la section Noisy-le-Grand (sortie 8) - Quincy-Voisins (A140) prévu dans le contrat de concession. Aucun horizon de réalisation.
    • Élargissement à 2x3 voies de la section Quincy-Voisins (A140) - Rombas (sortie 35).
    • Élargissement à 2x3 voies de la section Metz-Est (A315) - Freyming (A320).
    • Élargissement à 2x3 voies de la section Saverne - Reichstett (sorties 45 à 49) prévu dans le contrat de concession. Projet gelé tant que le trafic ne le justifie pas. Aucun horizon de réalisation.
  • A16 : Élargissement à 2x3 voies de la section Mours - Amiens-Nord-Ouest (sorties 11 à 20) prévu dans le contrat de concession. Projet gelé tant que le trafic ne le justifie pas. Aucun horizon de réalisation.
  • A26 :
    • Élargissement à 2x3 voies de la section Aix-Noulette (A21) - Arras (A1).
    • Élargissement à 2x3 voies de la section Cambrai (A2) - Saint-Quentin-Sud (sortie 11) prévu dans le contrat de concession. Projet gelé tant que le trafic ne le justifie pas. Aucun horizon de réalisation.
  • A29 : Élargissement à 2x2 voies par le doublement du Viaduc de la Somme. Projet gelé tant que le trafic ne le justifie pas. Aucun horizon de réalisation.

Élargissements en suspens

  • Sont listés ici les autoroutes ou les sections d'autoroutes dont l'élargissement a été étudié mais n'est pas d'actualité. Certains paramètres ne sont pas réunis (financements, trafic, avancements des projets connexes, etc...) et ces opérations n'ont aucun horizon de réalisation.
  • A4 : Élargissement à 2x5 voies du tronc commun avec l'A86. Projet rendu nécessaire par la saturation de l'axe mais très coûteux car il faudra doubler le pont sur la Marne et insérer l'autoroute dans un environnement très urbanisé. Projet gelé par l’État tant pour des raisons politiques que financières. Aucun horizon de réalisation.
  • A6 : Élargissement à 2x3 voies de la section Nemours - Courtenay (A77 - A19) et de la section Auxerre-Nord - Beaune (sortie 19 - A31). Projet gelé tant que le trafic ne le justifie pas. Aucun horizon de réalisation.
  • A7 : Élargissement à 2x5 voies ou création d'une autoroute co-axiale réservée aux poids lourds sur la section Valence-sud - Orange (sortie 15 - A9). Projet rendu nécessaire par la saturation de l'axe mais très coûteux en raison de l'ampleur des travaux et de l'insertion dans un environnement très urbanisé. Projet gelé par l'État tant pour des raisons politiques que financières. Aucun horizon de réalisation.
  • A9 :
    • Élargissement à 2x3 voies prévu par le terre-plein central de la section Orange - Remoulins (A9 - sortie 23) pour les secteurs non aménagés. Projet coûteux car il faudra doubler le pont sur le Rhône et reprendre divers ouvrages d'art. Aucun horizon de réalisation.
    • Élargissement à 2x5 voies de la section Nîmes-ouest - Milhaud (A54 - future sortie 25.1). Projet conditionné à la réalisation du Grand Contournement Ouest de Nîmes. Aucun horizon de réalisation.
  • A13 : Élargissement à 2x3 voies de la section Dozulé - Caen (sortie 29 - RN814). Projet rendu nécessaire par la saturation de l'A13. Réalisation éventuelle à l'horizon 2025.
  • A20 : Élargissement à 2x3 voies de la section Saint-Pardoux - Brive-la-Gaillarde (A89-Est - A89-Ouest). Projet rendu nécessaire par la mise en tronc commun avec l'A89. Pourrait être financé par adossement de cette section à ASF. Réalisation éventuelle à l'horizon 2020.
  • A22 : Élargissement à 2x3 voies par le terre-plein central de la section Marcq-en-Barœul - Rekkem (sortie 11 - A14). Projet rendu nécessaire par la saturation de l'axe mais sans difficulté majeure car les ouvrages d'art ont été correctement calibrés dès le départ. Actuellement gelé par l'État faute de financement. Aucun horizon de réalisation.
  • A30 : Création du second tube du Tunnel du Bois des Chênes dans le cadre de l'achèvement de l'axe. Aucun horizon de réalisation.
  • A51 : Élargissement à 2x3 voies de la section Cabriès - Les Milles (sorties 2 à 5). Projet rendu nécessaire par la saturation de l'axe mais sans difficulté majeure car les ouvrages d'art ont été correctement calibrés dès le départ. Actuellement gelé par l'État tant pour des raisons politiques que financières. Aucun horizon de réalisation.
  • A63 : Élargissement à 2x3 voies de la section Salles - Pessac (sortie 21 - A630). Projet rendu nécessaire par la saturation de l'axe mais sans difficulté majeure car les ouvrages d'art ont été correctement calibrés dès le départ. Actuellement gelé par l'État faute de financement, pourrait être réalisé dans la cadre d'une concession avec mise à péage de cet axe. Aucun horizon de réalisation.
  • A86 : Doublement de la Tranchée couverte d'Antony. Projet rendu nécessaire par la saturation de l'axe. Actuellement gelé par l'État faute de financement. Aucun horizon de réalisation.
  • A104 : Élargissement à 2x3 voies de la section Mitry-Mory - Villevaudé (RN2 - sortie 8). Actuellement gelé par l'État faute de financement. Aucun horizon de réalisation.
  • A450 : Élargissement à 2x2 voies, voire 2x3 voies, de la totalité du tracé dans l'hypothèse d'un prolongement de l'autoroute sur Saint-Étienne (projet A45). Réalisation éventuelle à l'horizon 2025.
  • A844 : Élargissement à 2x3 voies de la totalité du Boulevard Périphérique de Nantes. Projet rendu nécessaire par la saturation de l'axe. Pourrait être financé par adossement de cette section à Cofiroute. Réalisation éventuelle à l'horizon 2020.

Voir aussi