FANDOM


Article principal Article principal : Route départementale française.

Généralités

  • Les routes départementales issues du XIXe siècle ont gardé leur numéro après 1938, pour celles qui n'avaient pas été classées en nationales lors de la réforme de 1933, c'est-à-dire les D2, D7, D9 et D11.
  • Les autres ont pu avoir leur numéro réattribué plus tard, à des infrastructures récentes (D1 : future section de l'A64 ou D6 : Rocade d'Oloron). Il existe d'autres cas de numéros devenus vacants et réattribués, comme la D5 qui fut naguère en partie le Boulevard des Plages à Anglet. Dans encore d'autres cas, des routes départementales actuelles à faible numéro ont pu récupérer des itinéraires (et peut-être leur numéro) d'anciens Gc à leur départementalisation lors d'un complètement de la nomenclature avec des numéros laissés vacants avec la nationalisation de certains axes.
  • Les anciens chemins de grande communication correspondent -a priori- aux RD actuelles numérotées de 1 à 199. Parmi les premiers numéros se trouvent les routes départementales napoléoniennes qui avaient gardé leur numéro d'origine. En règle générale et sans tenir compte de chaque cas :
    • D et Gc1 à 99 → D3 à D1xx (on s'arrête en fait à D54, avec quelques numéros entre 55 et 100 attribués tardivement dans la nomenclature actuelle) ou D101 à 199. Beaucoup de numéros (presque toutes les RD ayant un numéro inférieur à 32) ne sont pas liés à leur itinéraire d'origine.
    • Il semble qu'un certain nombre d'anciens Gc numérotés au dessous de 100 se retrouvent dans la tranche des RD actuelles numérotées de 101 à 199, en ajoutant 100 au numéro d'origine.
    • Gc101 à 199 → D101 à 199, sauf (au moins) le GC1 numéroté 101, le Gc16 numéroté D116... et ce ne sont pas des cas isolés.
  • Les anciens chemins d'intérêt commun sont -à priori- numérotés à partir de 201 et jusqu'à 399, soit :
    • Ic1 à 99 → D201 à D299
    • Ic > 100 → D300 à 399 (regroupe aussi une partie des GC > 100).
  • Néanmoins cette règle reste très générale, et il y a fort à parier que beaucoup de numéros aient été distribués après 1938 et le démantèlement des Ic et Gc, notamment à partir de 300.
  • Il faut tout de même considérer que les classements et les numérotations ont continué sur le même modèle avec la nomenclature actuelle, ce qui ne permet pas de déduire un ancien statut et un ancien numéro à partir du numéro des centaines d'une annexe actuelle.
  • Quant aux routes départementales > 800 qui existaient avant 2008, il s'agit vraisemblablement de numérotations réalisées avec la nomenclature contemporaine ces dernières dizaines d'années.

Routes départementales entre 1 et 49

  • D1 De Briscous à Bayonne (devenu A64). Correspondait anciennement au tracé de la D947 qui était la RN647 entre 1933 et 1973 (autrement dit de Bonnut, où elle succède au GC33 (40), à Navarrenx.
  • D2 De Jurançon RN134 à Larceveau RN133. La section de la RN133 à Mauléon est classée en 1933 en tant que RN618 et la section d'Artiguelouve à la RN134 en tant que RD802 en 2014.
  • D3 de l'A63, sortie 5 au lieu-dit Cherchebruit (et y croise la D4). Ce tracé reprend l'ancien GC20 de Bassussarry à la D4, le tracé entre Bassussarry et l'A63 ayant été créé postérieurement. Ancien tracé : de Bayonne, RN10 à Oloron-Sainte-Marie (place de Jaca, à la jonction avec la RN134). Correspondait anciennement à la majeure partie du tracé de la D936 qui était la RN636 entre 1933 et 1973.
  • D4 D'Urrugne à Dantxarinea (Espagne) Le tracé actuel provient d'un patchwork entre plusieurs routes : D'Urrugne à Olhette, il s'agissait d'un chemin de vicinal, de l'IC106 jusqu'à Iletegia, du GC20 jusqu'à Cherchebruit, d'une courte section de l'IC105 (dont le reste du tracé est devenu D305, et l'IC119 jusqu'à Dantxarinea (qui se nomme encore Dancharia en 1933). Correspondait anciennement à la D937, route de Pau à Lourdes par Nay qui était la RN637 entre 1933 et 1973.
  • D5 Numéro de route qui n'existe plus (devenu pour l'axe d'origine une route nationale et ensuite une voie dans l'agglomération Bayonne-Anglet-Biarritz).
  • D7 De Saint-Jammes à la D6 vers Vic-en-Bigorre.
  • D8 Ossès D918 à Saint-Palais (ex-GC 17) Le tracé d'origine est de Mauléon-Licharre à Oloron (cathédrale Saint-Gras) par Aramits. La section d'Aramits à Oloron devint la RN618a et celle de Lanne à Mauléon une partie de la RN618 qui sont déclassées respectivement en 1973 en D919 et D918.
  • D9 D'Orthez à Oloron-Sainte-Marie N134.
  • D10 De Hasparren à la frontière landaise D19 par Bidache. Correspondait anciennement au tracé de la D920 qui était la RN618B entre 1933 et 1973.
  • D11 De Bidache à Mauléon-Licharre.
  • D12 Numéro vacant (*).
  • D13 De la D22 à Lembeye.
  • D14 De Bonloc (D22) à Garris (D11).
  • D15 De Uhart-Cize à Saint-Etienne-de-Baïgorry.
  • D16 De Garlin (D834 et D946) à Diusse (D13). La section de Castéris (D817) à Garlin ayant été absorbée par la RN646 en 1933, devenue D946 en 1973.
  • D17 De la D29 à Salies-de-Béarn (*).
  • D18 De Saint-Jean-le-Vieux à la Forêt d'Iraty (plus précisément à la frontière franco-espagnole, où la route finit en impasse), ex-GC16.
  • D19 Numéro vacant (*).
  • D20 De Larressore à Dancharia.
  • D21 De Briscous à Hasparren (ancienne RN132 de 1849 à 1881).
  • D22 De Bayonne à Saint-Jean-Pied-de-Port (ancienne RN132 jusqu'en 1849 de Bayonne à Hasparren et jusqu'en 1881 entre Hasparren et Saint-Jean).
  • D23 D'Orthez à Sauveterre (ex-GC27).
  • D24 De Mauléon-Licharre à Pardies-Piétat (ex-GC2 et GC12).
  • D25 S'embranche à la D24 à Chéraute et s'achève à Lucq de Béarn en s'embranchant avec la D110, en passant par la vallée de Josbaig (ex-GC12Et et GC35).
  • D26 De Tardets au Port de Larrau (ex-GC13).
  • D27 De Ledeuix D9 à Caresse D22, parallèle à la D936 qui longe le Gave d'Oloron par sa rive gauche (ex-GC26).
  • D28 D'Escos à Léren (ex-GC25).
  • D29 D'Orthez à Saint-Palais par Auterive (ex-GC24 et IC114 de Bellocq à Orthez).
  • D30 De Bellocq à Narp. De Bellocq à Salies de Béarn, elle est dédoublée par la D430 qui voit passer le trafic routier en provenance d'Oloron et est à trois voies, mais aussi par la D330 (ex-GC36).
  • D31 De Labeyrie (Landes) à Lagor D9, ex-GC11.
  • D32 De Pimbo (Landes, D111) à Lahourcade, D9, ex-GC32.
  • D33 D'Abidos D31D9 à Pardies D2, ex-GC11Et.
  • D34 De Monein à Buzy (ex-GC9).
  • D35 De Louvie-Juzon à Igon D937.
  • D36 D'Asson D35 à Nay D936.
  • D37 De la Croix du Prince VC à Arros de Nay D936.
  • D38 De Serres-Morlaas à Baudreix.
  • D39 D'Astis D834 à Soumoulou D817.
  • D40 De Méracq D944 à Sauvagnon D834.
  • D41 Route parallèle à la D16 de Garlin à Diusse.
  • D42 De l'enclave de Gardères D69 appartenant au département des Hautes-Pyrénées à Garlin (D16 et D41).

Routes départementales de 50 à 100

  • D55 De Gurmençon porte d'Aspe N134 à la cathédrale d'Oloron-Sainte-Marie D936.
  • D58 Des Aldudes au Col d'Esnazu ( N-138 , déclassée en 2007 en  NA-138 ).
  • D59 De Aren à Montory, et est prolongée jusqu'à Arthéry par la [D759 ou celle-ci rencontre la D26.
  • D62 Route de Morlàas D39 à La Rouquère D61. Cette route passe par l'une des enclaves des Hautes Pyrénées, ou elle ne change pas de numéro, fait assez rare pour une départementale ordinaire.
  • D67 Contournement nord de Navarrenx, de la D947 à la D111.

Routes départementales entre 100 et 200

  • D100 Rocade sud-est de Pau (ancien numéro, devenue D802 en 2014)
  • D101 De la D15 à Sault-de-Navailles (ex-GC1, le reste de celle-ci étant devenue la D945
  • D105 D11 - D834
  • D110 De Ledeuix D9 à Loubieng (D947), ex-GC10
  • D113 de la RD26 à la RD132 (carrefour de la Pierre Saint Martin). Ex-GC13Et de la D26 à Sainte-Engrâce.
  • D116 De Goès D24 à Herrère (RN 134). Anciennement GC n°16.
  • D132 D'Arette au col de la Pierre Saint Martin (achevée en 1973 hormis les premiers kilomètres qui étaient classés en tant que voie vicinale). Voir les RD113 (elle aussi construite postérieurement à la réforme de 1933) et les RD341 et 441 (seule piste d'accès pour accéder à la Pierre Saint Martin coté français à l'époque).
  • D133 D'Arette à Aramits (ex-GC33 qui comporte deux branches depuis Arette, la branche vers Lanne devenue la RN618 et celle classée avec la section d'Arette à Asasp). La GC33 allait donc d'Asasp à Lanne ou Aramits.
  • D134
  • D158

Routes départementales entre 200 et 250

  • D200 Barreau de la D202 à la D247 de très courte longueur à Montaner. Du coté de l'enclave des Hautes-Pyrénées (65), elle est numérotée D247A.
  • D201 De Villeneuve d'Arthez à Larreule D262 D32. Supposée être l'ancienne I.C. n°1.
  • D202 De Monségur D59 à Ger D47 D817.
  • D203 Numéro non attribué. Probablement correspondant à l'I.C. n°3 qui aurait été absorbé par une autre route.
  • D204 De la D202 à la D2, à Ponson-Dessus.
  • D205 De Diusse D16 à Bassillon-Vauzé D148.
  • D206 De Morlaas D943 à Lonçon D32.
  • D207
  • D208
  • D209
  • D210
  • D211
  • D212
  • D213
  • D214
  • D215
  • D216
  • D217
  • D218
  • D219
  • D220
  • D221
  • D222
  • D223
  • D224
  • D225
  • D226
  • D227
  • D228
  • D229
  • D230
  • D231
  • D232
  • D233
  • D234 De Gan à Pau
  • D237 D'Aydius au Pont d'Esquit (N 134) (ex-IC37 et 39)
  • D238 D'Escot à Bidos (avant 1962 de Bidos à Asasp par Saint-Christau, ayant un tronc commun entre Saint-Christau et Lurbe avec la D918, à une certaine époque la D238 prend le tracé direct par Lurbe et laisse à la RD638 la desserte de Saint Christau).
  • D239 De Toyal Europe à Lescun
  • D240 De Louvie-Juzon aux Eaux-Bonnes
  • D241 De Pont-Suzon (N 134) à Issor (ex-IC41)
  • D260 Boulevard du BAB (route à quatre voies permettant l'accès à Bayonne, Anglet et Biarritz se raccordant à la D810)

Routes départementales entre 250 et 300

  • D294 (Route des Cols) D'Escot à Bielle

Routes départementales entre 300 et 400

  • D338 De la Soeix au Bois du Bager
  • D341 De la forêt d'Ichère (D 441) à Arette

Routes départementales entre 400 et 500

  • D406 De Sare au col de Lizuniaga (Espagne)
  • D430 De Bellocq à Salies de Béarn (D 936)
  • D439 Voie d'accès au tunnel de secours du Somport et aux Forges d'Abel. Elle relie donc l'ancienne gare des Forges d'Abel aux RN 134 et 1134 et est à ce titre entretenue par la DIR Atlantique.
  • D441 D'Athas au col de Labays (D 132)
  • D442 D'Osse en Aspe au col du Bouezou (D 441)

Routes départementales entre 500 et 600

Routes départementales entre 600 et 700

  • D635 Évitement de Saint-Pierre-d'Irube de la D52 à la D22
  • D636 Évitement de Saint-Pierre-d'Irube et déviation de la D936. Se termine sur la D635.
  • D637 De Bedous à Accous
  • D638 D'Eysus à Saint-Christau (ex-IC 38)
  • D639 Route d'accès à la gare de Bedous, ou avenue de la Gare.
  • D641 Route d'accès à la gare de Sarrance

Routes départementales entre 700 et 800

  • D739 Route d'Etsaut à Borce, qui se prolonge jusqu'au Parc'Ours (Zoo de Borce)
  • D740 Borce - RN134 qui en a repris une partie pour dévier la traversée d'Etsaut.

Routes départementales entre 800 et 899 (Hors ex-RN)

  • D802 Rocade de Pau.
  • D809 Ancien tracé de la D9
  • D836 : Ancien tracé de la D936, sauf les traversées d'Araujuzon (D2936E]]) et de Munein (D2936).

(*) : Routes dont les informations sont incomplètes et se trouvent (probablement) sur la feuille 85 du Michelin pré-1933.