FANDOM


Présentation

  • Ce tableau a été réalisé en utilisant les manuscrits du projet de 1803, le texte de loi de la nomenclature de 1813, les documents statistiques sur les routes et les ponts de 1873, le répertoire de série 2S du département, les cartes Michelin 62, 66 et 87 parues respectivement en 1958 et 1970, 1939 et 1974, et 1957, le règlement de voirie du CG68 et les cartes et nomenclatures actuelles.

Projet de 1803

  • Ce projet fut réalisé par l’Ingénieur Chef Roudouin à Colmar, le 23 Prairial An 11 de la République Française, et cosigné par le Préfet.
  • Il récapitule l'état et la fonction des chemins principaux en proposant les réparations et une numérotation, qui ne sera en fait suivie qu'en partie lors de la réorganisation de 1813.
  • On y apprend que les communications de 3ème classe y sont prioritaires, tant pour la défense des frontières que pour le renforcement de l'union d'un pays nouvellement entré dans la République.
  • Il ne faut pas perdre de vue que le département comprenait, outre sa configuration actuelle, l'intégralité du Territoire de Belfort et du canton du Jura suisse (Arrondissements de Porrentruy et de Délemont)
  • Par souci d'économie, les routes de 3ème classe sont réduites au strict minimum, selon l'Ingénieur.
  • Toutes les routes impériales du Haut-Rhin étaient classées en 1ère et 2ème classe. Seule la Route N°11 entre dans la 1ère classe.
  • Les Routes Départementales, quant à elles, avaient toutes été regroupées en 3ème classe.
  • Il en était prévu 22.

Numérotations successives

  • La numérotation de 1813 retiendra 17 RD.
  • La même année, les routes passées en Suisse disparaissent.Les RD11 et RD14 disparaissent.
  • Après la défaite de 1871, le réseau est partagé entre Territoire de Belfort (français) et Haut-Rhin (allemand). Aucune source officielle ne parle de l'organisation allemande. Les RD4 et RD8 seront ultérieurement transférées au Territoire de Belfort.
  • En 1918, au retour de l'Alsace en France, aucun Gc n'est formé, mais de nombreuses routes deviennent Ic.
  • On se trouve avec un réseau structuré en RD (Routes départementales), Ic (Intérêt commun) et Vo (vicinal ordinaire).
  • En 1933, à l'extension du réseau national, la majorité des RD sont reversées au réseau national.
  • En 1938, la renumérotation s'est faite en transformant les Ic en routes départementales.
  • Les routes existent toutes en double (itinéraire principal et itinéraire bis, totalement indépendant du premier) avec de nombreuses annexes annotées avec des chiffres romains.

Evolution du réseau à partir du projet initial

Projet de 1803 Nomenclature de 1813 Situation vers 1835 Etat Général au 31/12/1860[1] Réforme de 1933 A partir de 1973
R.D. N°1 de Colmar à Bâle, par Sainte-Croix, Ensisheim & Battenheim R.D. N°1 de Colmar à Bâle, par Ensisheim et Mullhausen R.D. N°1 de 4ème classe de Colmar à Bâle R.D. N°1 de Colmar à Bâle[2] N422 N422 puis D201
R.D. N°2 de Nanci à Neuf-Brisach & à l'Allemagne, par Saint-Diez, Kaisersberg, Amerschwihr & Colmar R.D. N°5 des Vosges au Rhin, par Colmar & Neuf-Brisach R.D. N°5 de 4ème classe des Vosges au Rhin R.D. N°5 des Vosges au Rhin[3] N415 N415 puis D415[4]
R.D. N°3 branche commerciale de la route précédente à la route N°86, conduisant à Colmar & à Sélestat, à Markolsheim & au Rhin, par Kiensheim[5] & Sigolsheim / / / Ic1bis, Ic4I D1bis, D4I,D28
R.D. N°4 du département des Vosges à Porrentruy, à Delémont & à Bienne, par le val St Amarin, Thann, Dannemarie & Delle R.D. N°3 des Vosges à Porrentruy & en Helvétie R.D. N°3 des Vosges à Porrentruy R.D. N°3 de Thann à Porrentruy[6] D103 D103
R.D. N°5 des vallées de Murback et de Sautenback[7], de Guebwiller & de Soultz à Délemont & à Berne, par Bollwiller, Mülhouse, Altkirch & Ferrette R.D. N°2 de Guebwiller à Lucelle R.D. N°2 de Guebwiller à Lucelle par Mulhouse, Altkirch et Ferrette R.D. N°2 de Guebwiller à Lucelle[8] N430, N432 D430, D429, D432
R.D. N°6 de Huningue & de Bâle à Berne, par Alschwiller, Reinach, Laufond, Delémont, Moutier, Tavanne & Bienne R.D. N°8 du canton de Bâle à Reinach, sur la route de Bâle à Neufchâtel hors de France / / /
R.D. N°7 de Belfort à Delémont, par Delle, Porrentruy, Cornot & Lérangier, conduisant par la route N°6 d'une part à Bâle & de l'autre à Berne R.D. N°4 des Vosges à Delémont par Belfort R.D. N°4 des Vosges à la Suisse R.D. N°4 de Saint-Maurice à Delle[9] transferée au Territoire de Belfort /
R.D. N°8 du département des Vosges et de Giromagni aux forteresses de Belfort & de Blamont, par Chatenois, Sochaux & Audincourt / R.D. N°8 de Belfort à Montbéliard[10] R.D. N°8 de Belfort à Montbéliard transferée au Territoire de Belfort /
R.D. N°9 du département des Vosges à Neuf-Brisak & à l'Allemagne par Thann, Cernai, Ensisheim & Dessenheim / / / Ic2bis D2
R.D. N°10, communication d'embranchement qui conduit de la route N°6 à Bâle depuis Reinach R.D. N°8 du Canton de Bâle à Reinach, sur la route de Bâle à Neufchâtel hors de France / / /
R.D. N°11 du département des Vosges à Neuf-Brisak & à l'Allemagne, par la vallée & la ville de Munster, & par Colmar R.D. N°12 des Vosges à Colmar, par Munster & Wintzenheim R.D. N°12 des Vosges à Colmar R.D. N°12 des Vosges à Colmar[11] N417 D417
R.D. N°12 du département du Doubs à Bâle, par Arcey[12], Montbéliard, Delle, Sepois, Feldbach & Folgensbourg R.D. N°17 du Doubs à Bâle, par Delle & Feldbach R.D. N°17 du département du Doubs à Bâle par Urcey, Delle & Folgensbourg R.D. N°17 de Montbéliard à Bâle[13] N463 D463
R.D. N°13 de Porrentruy à Neufchâtel & la Chaux-de-Fond par Cornot, Glovilier, Belleloi, Tavanne & le Val St Imier R.D. N°14 de Porrentruy à Bienne, par Glovelier & Tavanne hors de France / / /
R.D. N°14 communication commerciale de Delémont à Glovilier par Bassecour[14] / hors de France / / /
R.D. N°15 d'embranchement de Soleure à Berne, par Boujan & Bienne R.D. N°9 de Bienne à la frontière de Soleure, par Perles hors de France / / /
R.D. N°16 de Belfort à St Hippolite par Héricourt, Montbeillard et Mandeur / / / hors du département /
R.D. N°17 de St-Diez à Colmar, par Ste-Marie-aux-Mines & Ribeauvillé R.D. N°13 de Sainte-Marie-aux-Mines & Colmar R.D. N°13 de Sainte-Marie-aux-Mines & Colmar R.D. N°13 de Sainte-Marie-aux-Mines à Colmar N416 D416
R.D. N°18 de Porrentruy au comté de Neuchâtel & au canton de la Chaux-de-Fond par Ste Ursanne, St Brais & Saignelégier R.D. N°6 de Porrentruy à la principauté de Neufchâtel hors de France / / /
R.D. N°19 d'embranchement à la forteresse de Huningue à la route N°11 / / / ? ?
R.D. N°20 communications militaires & commerciales en continuation de la route N°79 de 2ème classe depuis la route N°1 de Colmar à Bâle jusqu'à celle du Rhin N°64, 2ème classe, à Ottmarsheim R.D. N°15 de Habsheim à Ottmarsheim R.D. N°15 de Habsheim à Ottmarsheim R.D. N°15 d'Habsheim à Ottmarsheim D108 D108
R.D. N°21 chaussée de Colmar à la Poudrerie Nationale R.D. N°10 de Colmar à la Poudrerie Impériale /[15] / / /
R.D. N°22 de Belfort à Masevaux & depuis cette ville au Pont d'Aspach R.D. N°16 de Belfort à Massevaux par les Errues R.D. N°16 des Errues au Pont d'Aspach ou de Belfort à Masevaux[16] R.D. N°16 des Errues au Pont d'Aspach[17] D110, N466 D110, D466
/ R.D. N°7 de Colmar à Huningue, par Bourg-Libre[18] R.D. N°7 de Colmar à Bâle, par Michelfelden et Huningue[19] R.D. N°7 de Colmar à Bâle[20] D107 D107
/ R.D. N°11 de Souceboz à la frontière de Neufchâtel, par Saint-Imier hors de France / / /
/ / R.D. N°6 de Ribeauvillé au Rhin, par Marckolsheim[21] R.D. N°6 de Ribeauvillé au Rhin[22] D106, D10, N424 D106, D10, D10
/ / R.D. N°9 de Colmar à Bâle, par Ensisheim et Battenheim[23] R.D. N°9 de Colmar à Huningue[24] N422A D201
/ / R.D. N°10 d'Altkirch à Burnhaupt[25] R.D. N°10 d'Altkirch à Burnhaupt-le-Bas N466 D466
/ / R.D. N°18 de Horbourg à Artzenheim[26] R.D. N°18 de Horbourg à Arzenheim D111 D111


Réferences

  1. d'après les Documents Statistiques sur les Routes et les Ponts, Paris, 1873
  2. passe par Ensisheim et Mulhouse
  3. passe par Colmar et Neuf-Brisach
  4. depuis 2006
  5. Kintzheim
  6. révisée par décret du 2/08/1856, passe par Dannemarie et Delle
  7. Lautenbach
  8. passe par Pulversheim, Mulhouse, Ferrette et Winkel
  9. révisée par décret du 2/08/1856, passe par Giromagni, Belfort et Soncherey (coquille: Joncherey)
  10. classée par ordonnance du 11/07/1821
  11. passe par Munster et Winzenheim
  12. Urcey
  13. révisée par ordonnance du 02/08/1856, passe par Delle, Soncherey et Feldbach
  14. Non terminée en 1803
  15. déclassée par ordonnance royale le 14/09/1835
  16. révisée par ordonance du 20/12/1835
  17. passe par Masevaux
  18. Saint-Louis
  19. révisée par ordonnance du 23/01/1835
  20. passe par Michelfelden et Huningue
  21. classée par ordonnance du 17/07/1820
  22. passe par Guémar
  23. Route classée par ordonnance royale le 16/12/1830
  24. passe par Ensisheim, Battenheim, Baldersheim et Rixheim
  25. Route classée par ordonnance royale du 27/05/1836
  26. classée par ordonnance du 21/12/1838