FANDOM


Présentation

  • Ce tableau a été réalisé en utilisant les indications portées sur le terrain par les plaques de cocher, la carte Michelin 66 parue en 1939 et les cartes et nomenclatures actuelles.

Numérotations successives

  • Le Territoire de Belfort est reconnu en 1922 comme département à part entière.
  • De 1871, date de son rattachement à la France en tant que vestige du Haut-Rhin concédé à l'Allemagne à cette date, il était géré par la Haute-Saône, depuis Vesoul.
  • La numérotation des routes n'a pas tardé à être différenciée de celle du Haut-Rhin, par une mise à jour qui s'étale par étapes de 1871 à 1875. Elle consiste en RD (Routes Départementales, déclassées en 1875), Gc (Grande Communication), Ic (Intérêt Commun) et IcS (Intérêt Commun Stratégique, à la charge de l'armée, autour de la place forte de Belfort), les numéros se suivant (pas de Gc et de Ic portant les mêmes numéros) avec une numérotation d'Ic à partir de 21. Les Gc vacants (car situés dans le Haut-Rhin) ne sont pas repris. Si un IcS porte un numéro, il n'y a pas de Gc ou d'Ic au même numéro, à l'exception des 22 et 23.
  • Les réformes ne modifieront que très peu les itinéraires fixés à cette date.

Liste des Chemins de grande communication (Gc)

Nomenclature post-1836 Réforme de 1938
Gc2 de Belfort à Masevaux D2, D25
Gc3 de Dannemarie (68) à Porrentruy (Suisse) D3, N19B
Gc4 de Belfort aux Vosges N465
Gc11 de Rougemont-le-Château à Vellescot D15, D11
Gc11a de Petite-Fontaine à Lauw (68) D11
Gc11c, embranchement de Foussemagne D29
Gc11Et, embranchement d'Eteimbes (68) D15
Gc12 de Champagney (70) à Larivière D12
Gc12a d'Ettueffont-Haut à Rougemont-le-Château D2
Gc13 d'Auxelles-Haut à Beurnevesin (Suisse) D13


Liste des Chemins d'Intérêt Commun (Ic)

Nomenclature post-1836 Réforme de 1938
Ic21 de Lugnez (Suisse) à Friesen (68) D21
Ic22 de Belfort à Reppe et à Altkirch (68)[1] D22
Ic22a annexe de Phaffans /
Ic23 de Valdoie à Grosmagny[2] D23
Ic23a de Froidefontaine à Bretagne D35
Ic23b de Chavannes-les-Grands à Suarce D34
Ic23c annexe de Bretagne D34
Ic23d annexe de Chavanatte D38
Ic23e annexe du Rondelot D39
Ic24 de Belfort au Baerenkopf D24
Ic24a de Giromagny à Planche-le-Prêtre D14
Ic24b déviation de Giromagny-sud VC
Ic25 de Dambenois (25) à Bethonvilliers D25
Ic25a de Bessoncourt à Vauthiermont D31
Ic26 de Fahy (Suisse) à Suarce D26
Ic26a de Saint-Dizier-l'Evêque à Boron D36
Ic26b de Boron à Bretagne D41
Ic26c annexe de Lebetain D42
Ic26d de Delle à Florimont D43
Ic27 d'Anjoutey à Fontaine D27
Ic28 de Pérouse à Montreux-Château D28
Ic29 de Bourogne à Foussemagne D29


Chemins d'Intérêt Commun Stratégiques (IcS)

Nomenclature post-1836 Réforme de 1938
IcS6 de Châlonvillars (70) à Vétrigne D6
IcS7 de Vétrigne à Offemont D7
IcS8 de Châlonvillars (70) à Evette D8
IcS23 desserte du Fort de Salbert /
IcS30 desserte du Fort de Bermont par Urcerey D30


Réferences

  1. La partie classée dans Belfort est nommée IcS22 et elle comporte une annexe Ic22c de Belfort à Valdoie
  2. Une annexe IcS23 pour monter au Salbert

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.