FANDOM


Présentation

  • Ce tableau a été réalisé en utilisant les indications portées sur le terrain par les plaques de cocher, la carte Michelin 66 parue en 1939 et les cartes et nomenclatures actuelles.

Numérotations successives

  • Le Territoire de Belfort est reconnu en 1922 comme département à part entière.
  • De 1871, date de son rattachement à la France en tant que vestige du Haut-Rhin concédé à l'Allemagne à cette date, il était géré par la Haute-Saône, depuis Vesoul.
  • La numérotation des routes n'a pas tardé à être différenciée de celle du Haut-Rhin, par une mise à jour qui s'étale par étapes de 1871 à 1875. Elle consiste en RD (Routes Départementales, déclassées en 1875), Gc (Grande Communication), Ic (Intérêt Commun) et IcS (Intérêt Commun Stratégique, à la charge de l'armée, autour de la place forte de Belfort), les numéros se suivant (pas de Gc et de Ic portant les mêmes numéros) avec une numérotation d'Ic à partir de 21. Les Gc vacants (car situés dans le Haut-Rhin) ne sont pas repris. Si un IcS porte un numéro, il n'y a pas de Gc ou d'Ic au même numéro, à l'exception des 22 et 23.
  • Les réformes ne modifieront que très peu les itinéraires fixés à cette date.

Liste des Chemins de grande communication (Gc)

Nomenclature post-1836 Réforme de 1938
Gc2 de Belfort à Masevaux D2, D25
Gc3 de Dannemarie (68) à Porrentruy (Suisse) D3, N19B
Gc4 de Belfort aux Vosges N465
Gc11 de Rougemont-le-Château à Vellescot D15, D11
Gc11a de Petite-Fontaine à Lauw (68) D11
Gc11c, embranchement de Foussemagne D29
Gc11Et, embranchement d'Eteimbes (68) D15
Gc12 de Champagney (70) à Larivière D12
Gc12a d'Ettueffont-Haut à Rougemont-le-Château D2
Gc13 d'Auxelles-Haut à Beurnevesin (Suisse) D13


Liste des Chemins d'Intérêt Commun (Ic)

Nomenclature post-1836 Réforme de 1938
Ic21 de Lugnez (Suisse) à Friesen (68) D21
Ic22 de Belfort à Reppe et à Altkirch (68)[1] D22
Ic22a annexe de Phaffans /
Ic23 de Valdoie à Grosmagny[2] D23
Ic23a de Froidefontaine à Bretagne D35
Ic23b de Chavannes-les-Grands à Suarce D34
Ic23c annexe de Bretagne D34
Ic23d annexe de Chavanatte D38
Ic23e annexe du Rondelot D39
Ic24 de Belfort au Baerenkopf D24
Ic24a de Giromagny à Planche-le-Prêtre D14
Ic24b déviation de Giromagny-sud VC
Ic25 de Dambenois (25) à Bethonvilliers D25
Ic25a de Bessoncourt à Vauthiermont D31
Ic26 de Fahy (Suisse) à Suarce D26
Ic26a de Saint-Dizier-l'Evêque à Boron D36
Ic26b de Boron à Bretagne D41
Ic26c annexe de Lebetain D42
Ic26d de Delle à Florimont D43
Ic27 d'Anjoutey à Fontaine D27
Ic28 de Pérouse à Montreux-Château D28
Ic29 de Bourogne à Foussemagne D29


Chemins d'Intérêt Commun Stratégiques (IcS)

Nomenclature post-1836 Réforme de 1938
IcS6 de Châlonvillars (70) à Vétrigne D6
IcS7 de Vétrigne à Offemont D7
IcS8 de Châlonvillars (70) à Evette D8
IcS23 desserte du Fort de Salbert /
IcS30 desserte du Fort de Bermont par Urcerey D30


Réferences

  1. La partie classée dans Belfort est nommée IcS22 et elle comporte une annexe Ic22c de Belfort à Valdoie
  2. Une annexe IcS23 pour monter au Salbert