FANDOM


Présentation

  • Le Comité des transports intérieurs de la Commission économique des Nations Unies pour l'Europe (CEE-ONU) (UNECE en anglais) a classifié un réseau continental appelé Routes européennes, lors de l'accord européen crée et signé à Genève le 16 septembre 1950. Ce réseau continental a pour objectif de déterminer sur une carte les grandes voies de trafic international en Europe.
  • Cependant, le concept des routes européennes a été réformé lors de l'accord européen sur les artères internationales principales du trafic (AGR), adopté à Genève le 15 novembre 1975, et appliqué depuis le 15 mars 1983.
  • Le réseau des routes européennes relève de la compétence de la Commission économique des Nations Unies pour l'Europe (UNECE). C'est elle qui décide du changement de numérotation d'un itinéraire ou d'une extension d'une route européenne déjà existante.

Numérotation

AGR de 1950

  • L'AGR définit à l'origine 24 grandes routes de trafic international allant de l'E1 à l'E22. Les extensions successives établies jusque dans les années 1960 feront classer de nouvelles routes allant jusqu'à l'E27. Certaines grandes routes de trafic international auront une ou plusieurs annexes comme par exemple l'E21 qui disposera de deux annexes (E21a et E21b).
  • Les embranchements et rocades numérotés de l'E31 à l'E92 en 1950, verront leur itinéraire au fil des extensions modifiées, supprimées ou créées, dont les numéros s'étendront jusqu'à l'E121.
  • Cette numérotation ne tenait pas compte du type de route qu'elle emprunte (autoroute, route nationale, route régionale ...). Cependant elle tenait compte de la présence du relief (montagne, mer, océan ...) qui pouvait interrompre la continuité de la route. Elle se basait sur les liaisons maritimes et fluviales existantes lorsque la route s’arrêtait.

AGR de 1975

  • Le système de numérotation défini par l'UNECE depuis 1975 a subi un changement majeur en 1992.
  • Les routes repères et les routes intermédiaires sont dites de Classe A. Elles ont des nombres à 2 chiffres (de l'E01 à l'E99) et à 3 chiffres (de l'E101 à l'E127, pour les routes situées à l'Est de l'E99).
    • Les routes qui ont un axe Ouest-Est ont des nombres pairs, les routes "repères" étant numérotées E10, E20, E30, jusqu'à E90, et les routes parallèles intermédiaires reçoivent des numéros pairs (2, 4, 6 et 8) compris entre les numéros des 2 routes repères entre lesquelles elle se trouvent. Les numéros augmentent du Nord au Sud.
    • Les routes qui ont un axe Nord-Sud ont des nombres impairs, les routes "repères" étant numérotées E05, E15, E25, jusqu'à E125, et les routes parallèles intermédiaires reçoivent des numéros impairs (1, 3, 5, 7 et 9) compris entre les numéros des 2 routes repères entre lesquelles elle se trouvent. Les numéros augmentent de l'Ouest à l'Est.
  • Les routes secondaires et les liaisons entre les routes principales sont dites de Classe B. Elles sont numérotées par 3 chiffres. La classification de ces routes débute à partir de l'E130 jusqu'à l'E982. La série se poursuit par les routes d'embranchement ou de rocade situées à l'Est de l'E101 qui sont numérotées de E001 à E019.
    • Les routes de Classe B ont 3 chiffres. Le premier chiffre correspond à la "route repère" la plus proche au nord, le second chiffre est celui de la "route repère" la plus proche à l'ouest, et le troisième chiffre est un numéro d'ordre.

Exemple : la E713 entre Valence et Grenoble est située juste au Sud de l'E70 (→ chiffre 7), à l'Est de l'E15 (→ chiffre 1) et est la 3e route à répondre à cette définition avec l'E711 et l'E712.

  • Cependant, cette numérotation ne tient pas compte du type de route qu'elle emprunte (autoroute, route nationale, route régionale ...). Elle ne tient pas non plus compte de la présence du relief (montagne, mer, océan ...) qui peut interrompre la continuité de la route. Elle est basée sur un quadrillage du continent. Le système européen issu de l'AGR de 1975 s’inspire en cela du modèle américain.

Extensions du réseau

  • Les principales modifications des routes européennes proviennent d'une extension vers l'Est, au niveau des pays de la Communauté des États Indépendants (CEI) et de la Turquie. Les extensions sont également effectuées dans la partie asiatique de la Russie.

Amendements

  • Les pays membres de l'AGR peuvent proposer des amendements pour redéfinir des routes européennes nouvelles, supprimer des sections (voire des routes entières), ou encore modifier des villes repères. Ils peuvent également s'opposer à un amendement.

  • On remarque cependant qu'il y a des pays traversés par des routes européennes qui n'ont pas adhéré à l'AGR, mais qui peuvent proposer des amendements par le biais d'un pays membre.

  • En 1950, des pays ont adhéré à l'AGR. Cependant la refonte du réseau proposé par l'AGR de 1975 a conduit tous les pays à revoir leur positionnement sur leur adhésion à l'AGR de 1975, effectif à partir de 1983.

  • Depuis 1983, des amendements relatifs à l'annexe I de l'AGR ont eu lieu régulièrement environ une fois par an jusqu'au début des années 2010. Ils permettent d'actualiser sur le terrain les liaisons routières à vocation internationales.

Liste complète des routes européennes

Voir aussi

Articles Connexes

Liens Sara

Liens externes