FANDOM




Présentation

  • La route nationale 102, ou RN102, est une transversale routière qui relie l'Auvergne à la Vallée du Rhône, entre Lempdes-sur-Allagnon (A75) et Montélimar (RN7).
  • Depuis sa création, cette route est composée de 2 sections encadrant la RN88 : la première entre Lempdes et Le Puy-en-Velay, la seconde entre La Sauvetat et Montélimar (à l'exception du contournement Nord-Est du Teil où la D86 prend brièvement le relai, créant une rupture du réseau routier national).
  • Bien que reliant 2 importants bassins versants, celui de l'Allier à celui du Rhône, la RN102 est fondamentalement une route de moyenne montagne avec ses cols (Fix-Saint-Geneys, 1.116 m et la Chavade, 1.266 m) et ses vallées (Ardèche). Le point le plus élevé de la route atteint les 1.325 m entre La Fayette et l'Auberge de Peyrebeille. En hiver, la chaussée est fréquemment fermée lors d'épisodes neigeux dans les Monts du Devès et d'Ardèche. La Côte de Mayres qui s'étend sur 12 km entre le Col de la Chavade (1.266 m, ligne de partage des eaux Atlantique-Méditerranée) et la ville du même nom dans la vallée (575 m) présente des virages dangereux avec des pentes à 10 %, sans voie de détresse.
  • La route en elle-même est plutôt bien entretenue et roulante dans sa partie altiligérienne alors que du côté ardéchois des efforts de modernisation s'avèrent nécessaires compte-tenu du relief. La route connaît ainsi un important trafic de Poids Lourds sur l'axe "Centre-Auvergne-Rhône-Provence" qui ont toujours du mal à se croiser dans la Côte de Mayres en dépit des travaux de modernisation récents.

Historique

Généralités

  • Il semble que la RN102 se superpose le long de son tracé historique (y compris la section commune avec la RN88) avec différentes voies romaines dont la Voie Bollène, la Voie Régordane, la Via Domitius et les voies des Helviens (Alba-la-Romaine). Une borne milliaire romaine est visible à Pont-de-Labeaume devant l'église et deux Ponts Romains se dressent toujours à Réjus (près de Pont-de-Labeaume) et Neyrac-les-Bains. A Alba-la-Romaine, la ville antique a été mise à jour récemment et valorisée (théâtre, forum). Le pont romain de Viviers sur l'Escoutay a été restauré.
  • En Haute-Loire, Brioude est une illustre cité auvergnate où fut enterré l'empereur romain Avitus et le Puy-en-Velay un des quatre points de départ française des Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle. En Ardèche, l'Auberge de Peyrebeille, dite Auberge Rouge, fut une étape redoutée dans le temps lorsque les aubergistes assassinaient leurs clients égarés à cause de la burle. A Pont-de-Labeaume, le fier Château de Ventadour, en reconstruction depuis plus de 30 ans, affiche vaillamment sa silhouette. A Aubenas, le Château des Montlaur est le plus important vestige des réalisations de cette famille qui a fortifié la Vallée de l'Ardèche.
  • La route du Col de la Chavade a été construite au XVIIIe siècle par les États Généraux du Languedoc, plusieurs fois sérieusement endommagée par le gel, restaurée par Napoléon Ier et enfin stabilisée sous Louis XVIII. La décision définitive par le Roi de construire cette "grande route de la poste" par Thueyts et Mayres ne fut prise qu'en 1759 et les premiers travaux mis en adjudication la même année. Le pont de Rolandy et celui de Gueule-d'enfer à Thueyts furent livrés en 1762. Avant cette date, entre Aubenas et Le Puy le "Grand chemin royal" du Bas-Vivarais au Velay passait par Montpezat, le Col du Pal, le Béage et Le Monestier-sur-Gazeille. Il avait été amélioré dans les années 1737-1740 avec la construction de "solides ponts de pierre" à La Baume (aujourd'hui Pont-de-Labeaume) et Veyrières qui étaient praticables par tout temps et qui permettaient d'éviter le passage difficile par Meyras et les vieux ponts dangereux de Réjus et du Barutel. Cependant, le profil très accidenté de ce grand chemin royal ne le rendait pas apte au roulage de voitures de poste et il était utilisé principalement par des convois muletiers. L'essor du roulage au XVIIIe siècle a conduit à rechercher un autre itinéraire, ce qui a conduit au déclin progressif des villes traversées qui vivaient essentiellement de la route (dans les années 1830, Meyras, Montpezat et Le Béage comptaient chacune entre 2.000 et 2.500 habitants et Montpezat rivalisait même, un temps, avec Aubenas).
  • A sa numérotation en 1824, la route nationale 102 est décrite comme étant la route de Viviers à Clermont par Le Puy. Elle s'embranche à la sortie de Viviers sur la route n° 86, de Lyon à Beaucaire, et va joindre à Lempde la route n° 9, de Paris à Perpignan. La partie depuis Pradelles jusqu'au Puy appartient à la route n° 88, de Lyon à Toulouse. Elle succède alors à la route numérotée Route impériale 122.
RN102 2

Plaque de cocher à Labégude (07).
© Lloyd_cf 2009

  • La route est plusieurs fois rectifiée sur des secteurs complexes comme entre Saint-Georges-d'Aurac et Borne et entre La Pierre-Plantée et Lanarce.
  • En 1933, on lui adjoint une annexe, la N102A, entre Pradelles et Peyrebeille, qui reprend un itinéraire direct abandonné 50 ans auparavant.
  • Une N102B sera par la suite aménagée en 1939 à Aubenas.
  • La vague de départementalisation de 1973 a affecté la RN102 qui a été amputée de sa section entre Landos et la Ribeyre au profit de la RN88. L'ancienne RN102A a été également reconvertie en RN102 qui a du coup abandonné son ancien tracé entre la Ribeyre et Lanarce, déclassé en D108 (clin d'œil de l'histoire, la RN102 retrouve à cet endroit son tracé originel antérieur à la rectification de 1883). Plus au Sud, entre Alba-la-Romaine et Viviers, le tracé a été déclassé en D107 et la RN102 dessert désormais le Teil et Montélimar jusqu'à la RN7 en empruntant en partie l'ancien tracé de la RN540.
  • La RN102 devient donc en 1978 la route de Montélimar, N. 7, à Lempdes, N. 9.
  • Son tracé n'est pas affecté par la réforme de 2005 qui le lasse en l'état.

Construction

  • Section Brioude - Vieille-Brioude : Le Pont de Vieille-Brioude ouvre en avril 1832. Il remplace un ancien ouvrage du XVème Siècle effondré le 27 mars 1822. Pendant les périodes d'indisponibilité de l'ancien pont, le trafic s'écoulait par les gués et ponts provisoires situés au niveau de La Bageasse. L'intégralité de l'itinéraire entre Brioude et Vieille-Brioude est rectifié en 1834.
  • Section Saint-Georges-d'Aurac - Borne, déclarée d'utilité publique le 12 novembre 1841. Elle remplace la grande route de communication d'Auvergne à Montpellier par Le Puy, construite au plus court par la Province d'Auvergne à partir de 1732. Cet itinéraire plus long et tortueux, abandonné dans les années 1970 au profit de l'itinéraire initial par suite de nouvelles rectifications, est mis en service progressivement : 1842 entre Luc et Fix, 1845 entre Fix, Coubladour et Borne, 1846 entre Saint-Georges-d'Aurac et Luc et entre Borne, la RN106 et "La Maison du Maréchal".
  • Côte Sainte-Anne au Puy-en-Velay : 1838 (inclut un pont à Saint-Laurent détruit par une crue en 1846 et reconstruit en 1848).
  • Section Pradelles - Lanarce - Col de la Chavade par l'Auberge de Peyrebeille. Cet itinéraire historique, toujours classé dans la voirie nationale, est viabilisé définitivement dans les années 1820 entre Pradelles et La Fayette (évitant au passage la traversée de Pradelles), en septembre 1840 entre La Fayette et Peyrebeille et en 1835 entre Peyrebeille et la Chavade (ces deux dernières sections ayant été ébauchées sous le Ier Empire pour remplacer de vieux chemins ruraux).
  • Section Pradelles - Lanarce par Pradelles et Lespéron, déclarée d'utilité publique le 16 août 1883. Elle détourne la RN102 du plateau ardéchois au profit de la Vallée de l'Espezonnette, en reprenant au passage une section de la RN106. Elle est construite en 3 étapes : Lanarce - Lavillatte en 1887, Lavillatte - Lespéron en 1896, et Lespéron - La Ribeyre en 1899. L'ancien tracé qui passait près de l'Auberge de Peyrebeille était quant à lui déclassé à l'achèvement de la rectification. En 1933, ce délaissé est réintégré au réseau routier national en tant que RN102A. Il sera réintégré à la RN102 en 1978.
  • Section Col de la Chavade - Mayres (dite Côte de Mayres). Cette section a été aménagée entre 1764 et 1780 par l'ingénieur O'Farrell. Fortement endommagée par les intempéries et par un manque d'entretien pendant la Révolution Française, elle est reconstruite sous le Ier Empire et la Restauration.
  • Pont de Mayres : 1786.
  • Pont Peyrou : 1841.
  • Pont de la Mothe : 1786.
  • Traversée de Barnas : 1861.
  • Section Barnas - Chaudons : 1840.
  • Pont de Rolandy : 1857.
  • Section Pont de Labeaume - Romégier : 1845.
  • Section Romégier - Malpas : 1841 (pont de Salindre terminé en 1839, parachèvement en 1842).
  • Section Lavilledieu - Villeneuve-de-Berg : 1847.
  • Section Saint-Jean-le-Centenier - Le Buis-d'Asp : 1839-1840.
  • Section Le Buis-d'Aps - Le Pont des Dames : 1860.
  • Section Longeavous - Viviers : 1848.

Aménagements

  • Laissée en déshérence jusque dans les années 1970, le parcours de la RN102 bénéficie d'aménagements conséquents et réguliers depuis un demi-siècle désormais. L'objectif n'est pas de construire une voie express (sauf au Nord-Ouest de Brioude), mais plutôt d'améliorer la sécurité, de fiabiliser les temps de parcours et de dévier certains secteurs problématiques.
RN102 - Contournement de Brioude par l'Est - DUP - Novembre 1992

Plan du Contournement de Brioude par l'Est tel qu'il a reçu une DUP en Novembre 1992. A noter que la totalité des points d'échanges est dénivelée dans ce projet. (c) G.E.

  • Entre l'A75 et Brioude, une voie express se met en place très progressivement :
    • Déviation d'Arvant et liaison Arvant - Largelier en projet à 2x2 voies pour une réalisation vers 2022. Ce tronçon supprimera le dangereux passage à niveau d'Arvant et déviera ce village. Il sécurisera un secteur très accidentogène et permettra de relier sans carrefours à niveau Lempdes à Brioude. La liaison avec l'A75 sera cependant interrompue par un carrefour giratoire dont la conception n'est pas optimisée.
    • Déviation de Largelier en service à 2x2 voies depuis le 22 décembre 2005. Il s'agit en réalité de la seconde phase de la déviation de Brioude.
    • Déviation de Brioude et Vieille-Brioude en service depuis juin 1998. A noter que le tracé de cette déviation a été très discuté (par l'Est ou l'Ouest) et que la réalisation finale ne comporte que deux voies et plusieurs carrefours à niveau problématiques pour l'écoulement du trafic alors que le projet initial prévoyait une dénivellation totale des échanges afin d'optimiser les temps de parcours.
  • Une rectification et un créneau de dépassement sont mis en service entre La Chomette et Le Marcet dans les années 1960.
  • Rectification entre Saint-Georges-d'Aurac, Fix-Saint-Geneys et Limandre : la route actuelle reprend majoritairement le tracé défini défini par les États du Languedoc et abandonné pour un itinéraire étroit, sinueux mais moins pentu suite à l'ordonnance royale du 12 novembre 1841. Cet itinéraire est mis en service en 1971, sauf la section entre Sainte-Eugénie-de-Villeneuve et Fix-Saint-Geneys qui ouvre l'année suivante.
  • La déviation de Coubladour par le Sud est aménagée en 1977 pour offrir une jonction directe avec la Route départementale française D906 (43) mise en service au même moment. Ce dernier axe constitue en réalité un contournement Sud-Ouest du Puy-en-Velay qui shunte la RN102. Cette section pourrait d'ailleurs être classée dans la voirie nationale en échange du parcours actuel.
  • Le dangereux passage à niveau de Borne est supprimé le 28 juin 2017, sans que ne soit dévié le village du même nom.
  • Le passage du plateau ardéchois ne bénéficie d'aucun aménagement particulier. Des dispositifs anti-congères sont installés en période hivernale, ce qui n'empêche pas la fermeture de la route plusieurs jours par an.
  • La côte de Mayres fait l'objet de nombreux travaux depuis des décennies pour assurer sa maintenance, limiter les conséquences des sorties de routes et offrir des créneaux de dépassement. Cette section reste malgré tout dangereuse, voire périlleuse, alors qu'elle écoule un important trafic interrégional qui ne dispose d'aucune échappatoire. Certains ouvrages d'art ne permettent toujours pas des croisements sécurisés.
  • Entre Mayres et Lalevade-d'Ardèche, les aménagements sont limités en raison de la configuration étroite de la vallée de l'Ardèche. Seule une requalification légère (et poussive) de la traversée des nombreux villages et hameaux a été entreprise à partir de 2004.
  • Le secteur de Rolandy a bénéficié de plusieurs travaux. Le créneau de dépassement de Rolandy est mis en service en 1994. En juin 2006, le pont sur l'Ardèche est élargi pour permettre de sécuriser les croisements. L'aménagement des virages d'accès à l'ouvrage est terminé en décembre 2006, les finitions étant achevées en mars 2007.
  • Le créneau de Fabras est réalisé en deux phases : 2009 (sécurisation du carrefour) et 2011 (créneau).
  • La déviation de Labégude est construite en deux temps : 18 décembre 2000 au Sud et 31 mars 2004 au Nord. Dans un secteur contraint, elle reprend le tracé d'emprises ferroviaires déclassées. Un carrefour giratoire mal configuré vient interrompre la continuité de la déviation entre deux tranchées couvertes.
  • Au niveau d'Aubenas, les aménagements sont à présent terminés :
    • Un premier barreau de liaison est mis en service au Nord-Ouest en 1970 pour délester l'hyper-centre d'Aubenas. Cependant, cette déviation n'était que partielle.
    • C'est l'ouverture du Tunnel de Baza en 1996 qui permet de contourner Aubenas suite au déclassement et à la réutilisation de l'emprise ferroviaire qui desservait jusqu'alors la ville.
    • Enfin, en 2002, la section entre Aubenas et Saint-Didier-sous-Aubenas est élargie sur place à 2x2 voies entre deux carrefours giratoires. Celui de la Z.A. de Ponson-Moulon contribue à perturber gravement les flux de circulation en ne priorisant pas le trafic de la RN102 sur un secteur très chargé. Bien que les remontées de files soient courantes jusque dans le Tunnel de Baza et présentent un danger manifeste, aucun aménagement n'est prévu pour supprimer ce carrefour.
  • Le Pont de Ville situé à Labeau a connu une histoire particulière. Une grande rectification est en effet engagée entre Aubenas et Villeneuve-de-Berg en 1810-1811 et poursuivie pendant la Restauration. Elle reste inachevée en l'absence d'un pont sur l'Ardèche (remplaçant un gué et un bac). La construction du pont (initialement à péage) est engagée le 31 mai 1830 et achevée le 14 juillet 1831. Ce pont à haubans et en bois est remplacé en 1936 par une structure métallique qui donne des signes de fatigue en mai 1993. Il est détruit le 4 janvier 1995 et la nouvelle structure est inaugurée le 10 juillet 1995.
  • La montée de Jastres est élargie dans les années 1970 tandis que la mise à 3 voies de la section à l'ouest de Lavilledieu est effective en 1995.
  • La déviation à 3 voies de la section comprise entre Villeneuve-de-Berg et Lavilledieu mise en service en 3 phases :
    • Carrefour giratoire de Saint-Germain au printemps 2007.
    • Rectification et créneau de dépassement entre les giratoires de Saint-Germain et de Montfleury le 11 mars 2008.
    • Rectification entre le giratoire de Montfleury et la déviation de Villeneuve-de-Berg le 11 juillet 2008.
  • Déviation de Villeneuve-de-Berg en service en 1989.
  • Rectification de virages à l'Ouest de Saint-Jean-le-Centenier en service en 1974.
  • Déviation de Saint-Jean-le-Centenier en service en 1993.
  • Créneaux de dépassement et rectifications ponctuelles entre Saint-Jean-le-Centenier et Le Buis-d'Aps : section Ouest en 1984, section Centre le 13 juillet 1985, section Est en 1986.
  • La déviation du Teil est en projet pour une réalisation après 2020. Le choix d'un passage par le Nord facilite la desserte de Montélimar. Cependant, il ne contribue pas à améliorer l'accès à l'autoroute A7 qui sera plus long et toujours délicat en l'absence d'un nouveau pont sur le Rhône au Sud de Montélimar.
  • Suppression du passage à niveau du Teil : 1946.
  • Pont du Teil : 30 janvier 1931, reconstruit en 1949. Réparation des câbles entre 2007 et 2009, avec fermeture totale du pont pour cause de vétusté.
  • Pont de Montélimar : 1956.
  • Pénétrante Ouest de Montélimar le long du Roubion en service depuis 1963.

Futur

  • Il est prévu depuis 1993 une mise en voie express de la liaison entre Brioude et l'A75. La déviation d'Arvant doit ouvrir en premier vers 2020, suivie ultérieurement de la déviation des Combes pour rejoindre Largeler.
  • La section de la D906 située entre Coubladour et Le Fangeas devrait être classée dans la voirie nationale en remplacement de l'actuelle RN102 suite à l'ouverture du Contournement du Puy-en-Velay. Un échange de domanialité est en cours de préparation.
  • Une déviation doit être construite au Teil, à l'Ouest de Montélimar, afin d'absorber le trafic de transit dans cette commune et de supprimer les bouchons quotidiens du soir. La mise en service aura lieu après 2020.

Tracés historiques

Chargement de la carte...
Légende de la carte
En rouge Tracé actuel.
En orange Sections déclassées localement après déviation.
En jaune Tracé déclassé en 1973.
En vert Tracé cédé à la RN88 en 1978.
En bleu ciel Tracé de l'ancien Grand Chemin Royal du Bas-Vivarais en Auvergne jusqu'au milieu du XVIIIe siècle.
En violet Tronc commun avec la RN88.
En blanc Ancien parcours du Grand Chemin Royal avant 1740.
Pour plus d'informations sur les sources cartographiques, consulter cet article.
La carte ne s'affiche pas ? Merci d'éditer l'article et de le sauvegarder sans aucune modification.

Lempdes - Landos (actuel)

  • Haute-Loire (43) - N102
    • C207 A75 E11  Sortie verte 20 
    • Lempdes-sur-Allagnon ID16a Église XIe, Château D5 D909
    • Arvant D17
    • Largelier Logo Rivière Le Vendage D14 D912
    • Logo Aeroport Aérodrome de Brioude-Beaumont
    • Brioude ID16a Basilique Saint-Julien XII-XIVe D12 D19 D20 D588 D912
    • Vieille-Brioude Logo Rivière L'Allier D16 D585 D912
    • ID19 
    • La Chomette
    • Le Marcet
    • Logo Rivière La Lidenne
    • D56
    • Saint-Georges-d'Aurac
    • D114 VC
    • Sainte-Eugénie-de-Villeneuve
    • Col Col de Fix (1116 m)  Pente 5,5 %
    • Fix-Saint-Geneys ID16a Église XIIe D40 VC
    • Limandre
    • Coubladour D906
    • Borne Logo Rivière La Borne D906
    • Bleu
    • Polignac ID16a Forteresse Médiévale, Église XIIe D136
    • Espaly-Saint-Marcel ID16b Orgues Basaltiques ID16a Sanctuaire Saint-Joseph D13
    • Le Puy-en-Velay ID16a Nombreux Monuments D103 D589 D590
    • Tronc commun Tronc commun avec la N88.
    • Les Baraques du Puy
    • Le Fangeas D906
    • Costaros
    • La Sauvetat D88
    • Col Col du Rayol (1240 m)
    • La Pierre-Plantée N88 (ex-N102) N102 (ex-N102A) D500

Pradelles - Lanarce (avant 1883 et depuis 1973)

Pradelles - Lanarce (de 1883 à 1973)

Lanarce - Alba-la-Romaine (actuel)

RN102 - Borne milliaire

Borne milliaire romaine sur la RN102 à Pont-de-Labeaume.
© G.E.

  • Ardèche (07) - N102
    • Lanarce D108
    • Ligne de partage des eaux Ligne de partage des eaux entre Océan Atlantique et Mer Méditerranée.
    • Col Col de la Chavade (1266 m)  Pente 6,5 % D239
    • Logo Rivière L'Ardèche
    • ID19 
    • Le Vieux-Mayres ID16a Château des Montlaur
    • Mayres
    • ID16a Pont ID19 
    • La Mothe
    • Barnas
    • Le Bouix
    • Chaudons ID16a Château de Chadenac
    • Thueyts ID16b Coulée basaltique ID16a Château de Blou, Ponts
    • Neyrac-les-Bains ID16b Mofette
    • Pont-de-Labeaume Logo Rivière L'Ardèche ID16a Château de Ventadour, Borne Milliaire D5 D536
    • Lalevade-d'Ardèche D19
    • Labégude D578 D578B
    • Aubenas ID16a Château, Vieille Ville D104 D118 VC
    • Tunnel Tunnel de Baza
      RN102 - Plaque de cocher à Lavilledieu

      Plaque de cocher à Lavilledieu (07).
      © G.E. 2011

    • Saint-Didier-sous-Aubenas Logo Rivière L'Ardèche
    • ID16a Oppidum de Jastres
    • Lavilledieu Logo Rivière L'Auzon D103
    • Logo Rivière La Gladuegne
    • Villeneuve-de-Berg ID19  Vue sur Mirabel D902
    • Airederepos Airedeservice Saint-Jean-le-Centenier
    • Buis-d'Aps N102 D107

Alba-la-Romaine - Montélimar (depuis 1973)

Alba-la-Romaine - Viviers (avant 1973)

  • Ardèche (07) - D107
    • Buis-d'Aps N102
    • Alba-la-Romaine ID16a Ville Gallo-Romaine, Château de La Roche
    • Saint-Thomé Les Crottes
    • Saint-Alban
    • Logo Rivière L'Escoutay
    • Viviers ID16a Pont Romain, Ville Médiévale, Cathédrale D86 D86I

Diaporama - La RN102 Sud

  • La RN88 et la RN102 à hauteur de La Pierre-Plantée, près de Pradelles. © G.E.
  • Paysage hivernal sur le Plateau Ardéchois. © G.E.
  • L'ancienne bifurcation des RN102 (au premier plan) et RN102a (au second plan) à Lanarce. © G.E.
  • La ligne de partage des eaux du Col de la Chavade sur la RN102. © G.E.
  • La RN102 à la hauteur du Col de la Chavade. © G.E.
  • Tunnel sous Aubenas : Portail Nord. © radars-auto.com / Ptittech
  • Tunnel sous Aubenas : Portail Sud. © G.E.

Liens internes

Sites Sara

Sites externes