FANDOM



Présentation

  • La route nationale 106, ou RN106, est une route nationale française qui relie actuellement Nîmes à Balsièges, près de Mende.
  • Cet axe joue un rôle majeur de desserte de plusieurs villes cévenoles. A ce titre, il bénéficie de nombreux travaux d'aménagement, dont la construction d'une voie express entre Alès et Nîmes.

Historique

Généralités

  • A sa création, en 1824, elle est décrite comme étant la route de Nismes à Moulins par Le Puy. Elle rencontre à Saint-Gérand la route n°7, de Paris à Antibes. La partie depuis Langogne jusqu'au Puy appartient à la route n°88, de Lyon à Toulouse; ensuite une partie à la sortie de la ville du Puy , appartient à la route n°102, de Viviers à Clermont. Une autre partie depuis Cusset appartient à l'embranchement dirigé de la Palisse à Vichy, et compris dans le développement de la route n°7. Elle succède alors à la Route impériale 126.
  • On fait état d'une antenne en 1933 connue sous le vocable Annexe de Vichy et le numéro RN106A qui correspondait à l'Avenue de Lyon. Elle comportait une autre antenne, la RN106B, créée à l'occasion de changements de tracé en 1944.
  • À l'origine, la RN106 reliait donc Nîmes à Saint-Gérand-le-Puy, via Thiers et Vichy. Elle suivait partiellement le parcours de l'ancienne Voie Régordane. Elle effectuait un long tronc commun avec les RN88 et RN102 entre Nolhac et Pradelles (Langogne avant la rectification de la RN88 par Chapeauroux).
  • Tout au long du XIXe Siècle, d'importants travaux ont été réalisés entre Pradelles et Alès afin de rendre plus roulant cet axe (15 août 1860 entre Concoules et Villefort). En effet, l'itinéraire antique coupait au plus court dans un relief très marqué, ce qui imposait de fortes pentes. Dans son ouvrage "Attelages et charrois au Moyen-Age", Marcel Girault dénombre pas moins de 650 virages sur l'itinéraire rectifié (sic) entre Pradelles et Alès. Parallèlement, la longueur de la route augmente très sensiblement et passe de 86 à 106 km (+ 23 %). Entre Génolhac et Concoules, la distance double même. Ce que cet itinéraire gagne alors en viabilité, il le perd en performance et sa marginalisation est totale à l'ère de l'automobile triomphante.
  • Suite à la réforme de 1972, le tronçon Alès - Saint-Gérand-le-Puy a été déclassé en D906, à l'exception de la section Vichy - Creuzier-le-Neuf récupérée par la nouvelle RN209.
  • La RN106 devient alors en 1978 la route de Nîmes à Saint-Chély-d'Apcher, N. 9, en récupérant entre Alès et Florac l'ancienne RN107Bis et entre Florac et Saint-Chély-d'Apcher l'ancienne RN107, le tronçon Nîmes - Alès subsistant seul de la route d'origine.
  • La section comprise entre Saint-Chély-d'Apcher et Mende est finalement déclassée en 2006 en D806.

Aménagements

  • Des aménagements considérables ont été réalisés par les Conseils Départementaux concernés après le déclassement, visant notamment à dévier des agglomérations importantes et à récupérer l'itinéraire originel du début du XIXe Siècle, plus direct.
  • Tous ces aménagements neufs ont été dénommés D906 par continuité, les anciens tracés ont été renommés différemment.
  • Dans le détail :
    • Dans l'Allier : voir l'article consacré au Contournement de Vichy.
    • Dans le Puy-de-Dôme (tracé d'origine) : voir l'article consacré à la D906 (63).
    • Dans la Haute-Loire (tracé d'origine) : voir l'article consacré à la D906 (43).
    • Entre Langogne et Alès (tracé d'origine) :
      • Rectification entre Bouchâtel et Luc : 13 février 2014.
      • Rectification des virages et des dénivelés de Laveyrune : 1951.
      • Rectification des virages de La Bastide et passage par le col du Thort : 1989.
      • Rectification des virages du Chassezac à Albespeyres : 1984.
      • Rectification du tracé pour éviter la retenue de Villefort : 1964.
      • Rectification et déviation de Concoules : 2014.
      • Créneau de dépassement du Col de Portes : 2011.
      • Déviation de la Mine de Mercoirol (au niveau de Laval-Pradel) : 1990.
    • Entre Saint-Chély-d'Apcher et Alès (tracé après 1978) :
      • Déviation de Rimeize : 2002.
      • Rectification de Pont-des-Estrets : novembre 1994.
      • Rectification de Malavieillette : janvier 1996.
      • Rectification de Can de la Roche : juillet 2015.
      • Rectification au Nord du Col de Montmirat : janvier 1996.
      • Rectification entre Molines et Rouffiac : décembre 2009.
      • Déviation de Florac : 1976.
      • Rectification entre Florac et le Col de Jalcreste : décembre 1998 (travaux échelonnés sur plusieurs années).
      • Rectification du Ravin de Poumas : 20 juillet 2000.
      • Déviation de Cassagnas : 1978.
      • Rectification entre le Col de Jalcreste et Saint-Privat-de-Vallongue : 2002.
      • Créneau de dépassement de Saint-Privat-de-Vallongue : juillet 1994.
      • Requalification de la traversée du Collet-de-Dèze : avril 1994.
      • Créneau de dépassement au Sud des Salles-du-Gardon : juin 1974.
      • Déviation de Cendras : 1980.
      • Déviation du Faubourg de Rochebelle à Alès : 1962 (pont sur le Gardon dès 1960, section non classée dans la voirie nationale).
      • Suppression du passage à niveau d'Alès : 1945.
      • Rocade Est d'Alès : voir Rocade d'Alès (sous statut départemental, la traversée de la ville restant curieusement classée dans la voirie nationale).
    • Entre Alès et Nîmes (tracé actuel) :
      • Voie express Alès - Nîmes : voir ci-après.
      • Créneau de dépassement entre Vézénobres et Ners : 1971.
      • Suppression du passage à niveau entre Ners et Boucoiran : 1971.
      • Première déviation de La Calmette : 1973.
      • Créneaux de dépassement et recalibrage entre La Calmette et Nîmes : 1971.
      • Rocade Ouest de Nîmes : voir Boulevard Périphérique de Nîmes.

Futur

RN106 - Logo
  • La RN106 est en cours de mise en 2x2 voies de Nîmes à Alès. Les travaux récemment achevés sont les suivants :
    • Aménagement de la RN106 entre La Calmette (D114C) et le Mas de l’Oume (D225). Ils ont débuté en septembre 2014 et devraient s’achever courant 2016. La chaussée sera à 2x1 voies dénivelées, élargissables par la suite. Un échangeur complet supprimera le très accidentogène carrefour du Mas de l'Oume, tout en maintenant la continuité de l'itinéraire principal.
    • Aménagement et sécurisation du carrefour du Paratonnerre à Nîmes. Cet ouvrage vient en complément de la sécurisation des carrefours de la Cigale et Camplanier opérée en 2001. Déclaré d’utilité publique le 25 mars 2008 après de nombreuses vicissitudes administratives et politiques, le chantier a débuté le 8 avril 2013. Après la réalisation des contre-allées (été 2013) puis la construction du pont (fin 2013 à septembre 2014), la RN106 a été rétablie sous le pont le 2 septembre 2014. Le chantier s'est achevé officiellement en mars 2015 avec un retard de plusieurs mois sur le calendrier prévu, avec une inauguration le 1er juin. Il permet de supprimer un dangereux carrefour à niveau situé au sommet d'une côte. L'ouvrage offre des accès dénivelés permettant de maintenir la continuité de l'axe principal. Un balcon paysagé sera aménagé sur la RN106 partiellement couverte. Il est à noter que les emprises autorisent ultérieurement une mise à 2x2 voies qui n'est pas étrangement pas programmée en dépit du trafic très intense (30 000 véhicules/jour) que la RN106 accueille sur une seule chaussée non sécurisée à cet endroit.
  • Deux projets restent à programmer :
    • Aménagement de la RN106 sur place à 2x2 voies entre le Mas de l’Oume (D225) et les Hauts de Nîmes (D907). Il inclura également le doublemment de la chaussée entre La Calmette (D114C) et le Mas de l’Oume (D225). Ce chantier est durablement retardé à cause de coupes budgétaires, le trafic s'écoulant pour l'heure sur une chaussée hétérogène avec, selon les sections, 2, 2+1 ou 2x2 voies. Seul le carrefour à niveau du Mas de l'Oume a été dénivelé en 2016.
    • Aménagement du Grand Contournement Ouest de Nîmes. Longue de 12 km environ, cette infrastructure déviera toute l'agglomération de Nîmes par l'Ouest, entre les Hauts de Nîmes (D907) et Milhaud (A9/N113). Une partie de l'itinéraire (entre l'A9 et la D40) sera concédée et à péage. Il permettra d'enlever une bonne part du trafic de la rocade Ouest de Nîmes actuelle qui sature quotidiennement pendant plusieurs heures. Le Contournement Ouest de Nîmes a été inscrit dans le Dossier de Voirie d’Agglomération de 1999. Un arrêté de prise en considération préfectoral daté du 20 juillet 2005 a défini un périmètre d’étude inscrit sur les plans d’occupation des sols et plans locaux d’urbanisme des communes de Nîmes, Caveirac et Milhaud. Les études ont été reprises en 2008 par le Ministère de l’Écologie, du Développement Durable et de l’Énergie. Des comités techniques se sont réunis en 2009 et 2010 avec l’ensemble des acteurs locaux (communautés d’agglomération de Nîmes et Alès, ville de Nîmes, ville d’Alès, communes de Caveirac et Milhaud, Conseil Régional Languedoc-Roussillon, Conseil Départemental du Gard, Agence d’Urbanisme, Autoroutes du Sud de la France, Chambres de Commerces et d’Industrie, Schéma de Cohérence Territoriale, Direction Départementale des Territoires et de la Mer du Gard, Agence Régionale de la Santé, Direction Régionale des Affaires Culturelles Languedoc-Roussillon,... ). Un dossier de comparaison des variantes dans lequel un parti d’aménagement et plusieurs tracés sont envisagés a été proposé en 2011 aux services du Ministère en charge des transports. Depuis cette date, des études complémentaires permettent progressivement d’affiner les variantes de tracé pour optimiser l’intégration dans le site et les raccordements, en particulier avec l'A9, mais le dossier piétine faute de financement. Un protocole d’intention signé par les présidents du CD30 et des deux agglomérations a été transmis au Ministre des transports en juillet 2013 dans l’objectif de soutenir le projet. Celui-ci a été finalement inscrit au contrat de Plan Etat-Région (CPER) 2014-2020 pour 10 M€ sur les 160 M€ que coûterait ce projet.
  • Lors de l'ouverture des tronçons en 2x2 voies, les anciens tronçons sont déclassés en RN2106 pour remise en état avant leur départementalisation en D936 (constaté entre Boucoiran et Alès dès 2002, en 2008 pour le tronçon entre la Calmette et Boucoiran).

Description

  • Le premier tronçon, de Nîmes à La Calmette, est particulièrement dangereux (tracé sinueux, sections de dépassements à trois voies, fortes pentes et croisements d'autres routes qui sont dangereux). Un radar automatique a été installé au bas de la descente du Col de Barutel avant le carrefour meurtrier de Dions.
  • De La Calmette à Alès, la route est tracée dans la plaine alluviale du Gardon et le tracé "historique" (avant la mise en 2x2 voies) était assez sensible aux inondations automnales liées aux épisodes cévenols. Une première déviation de La Calmette a été mise en service en 1973.
  • Au niveau de Brignon, lieux dit "La Réglisserie", la route longe une ancienne usine de bonbons Haribo. Après Ners, le point de vue est magnifique, à droite, sur le village médiéval de Vézénobres accroché au flanc de la colline.
  • Jusqu'à présent, la RN106 traverse la ville d'Alès en longeant le Gardon. Cependant, l'ouverture du dernier maillon du Contournement Nord-Est d'Alès début 2008 permet désormais de contourner intégralement la sous-préfecture gardoise. L'actuel contournement (D60) construit et entretenu par le Conseil Départemental du Gard sera vraisemblablement intégré dans le réseau routier national dans un futur proche.
  • Au delà d'Alès, le tracé devient celui d'une route de montagne, sinueux et étroit. Seuls au Sud de La Grand-Combe sont aménagés 3 km de portion à 3 voies. Un radar automatique y a implanté en 2005. Les alentours du Col de Jalcreste ont été aménagés à la fin des années 90 en rognant les emprises de l'ancienne voie ferrée de Sainte-Cécile-d'Andorge à Florac. Florac, ville d'accueil du Parc National des Cévennes est déviée. Entre Florac et Balsièges, la montée (descente) périlleuse du Col de Montmirat génère un transfert non-négligeable du trafic via Ispagnac.

Trafic

RN106 - Boucoiran-Ners

La RN106 entre Boucoiran et Ners. © G.E.

  • La RN106 est l'axe principal de liaison entre Alès (et plus généralement les Cévennes) et Nîmes. En raison de l'interconnexion des bassins d'emploi, le trafic est très important entre ces deux villes avant et après les heures de bureau, malgré la très nette amélioration de la desserte ferroviaire d'Alès.
  • Elle constitue également, via Alès, un des principaux points d'accès aux Cévennes. En période estivale ainsi que durant l'automne, elle reçoit un trafic important en liaison avec le sud du département du Gard et les Bouches-du-Rhône. Ce trafic, concentré sur les fins de semaine, est lié aux activités de loisirs verts (résidences secondaires, promenade, cueillette).
  • Au delà d'Alès, l'essentiel du trafic est généré par les activités liées aux loisirs verts. On peut cependant noter un faible trafic de liaison entre Alès, Florac et l'A75.
  • Concernant le trafic de marchandises, sur sa partie sud lozèrienne, cette voie est principalement empruntée par des camions des eaux de Quézac, du fioul et des carburants, et du bois ou dérivés, à destination notamment de la papeterie de Tarascon.
  • Depuis l'ouverture de l'A75, le tronçon le plus septentrional (de Mende à Saint-Chély-d'Apcher) présentait un trafic inférieur à 1.500 véhicules par jour et ne jouait plus un rôle prépondérant pour la desserte de la préfecture de la Lozère, ce qui a entraîné son déclassement en 2006.

Tracés historiques

Chargement de la carte...
Légende de la carte
En rouge Tracé actuel.
En rouge clair Tracé cédé à la RN88 en 1978.
En orange Tracé déclassé en 2006, et sections déclassées localement après déviation.
En jaune Tracé déclassé en 1973, et sections déclassées localement après déviation avant 2006 sur la branche déclassée en 2006.
En jaune clair Tracé aménagé par les départements après le déclassement.
En vert Tracé cédé à la RN209 en 1978 (déclassé en 2006).
En vert clair Tracé cédé à la RN106B en 1944 (déclassé en 1973).
En bleu ciel Tracé déclassé en 1944.
En violet Troncs communs avec d'autres routes.
En gris clair Ancien tracé au niveau de Villefort avant 1963, immergé après la construction du barrage.
Pour plus d'informations sur les sources cartographiques, consulter cet article.
La carte ne s'affiche pas ? Merci d'éditer l'article et de le sauvegarder sans aucune modification.

Balsièges - Nîmes (actuel)

  • Lozère (48) - N106
    • N88 D986 Balsièges Logo Rivière Le Lot ID16a Dolmens
    • Saint-Bauzile Rouffiac
    • ID16a Château de Montialoux
    • Logo Rivière Le Bramon
    • Saint-Etienne-du-Valdonnez Molines Logo Rivière Le Bramon
    • Col Col de Montmirat (1046 m) ID19 
    • Nozières
    • Le Cantonnet-Haut
    • Ispagnac Faux D31
    • Logo Rivière Le Tarn D998
    • Florac ID16a Maison de la Congrégation de la Présentation de Bourg-Saint-Andéol, Château D16 D907
    • Montvaillant ID16a Château Logo Rivière La Mimente
    • La Salle-Prunet
    • Saint-Julien-d'Arpaon ID16a Château D20
    • Logo Rivière La Mimente
    • Cassagnas
    • D984 Col Col de Jalcreste (832 m) + Ligne de partage des eaux Ligne de partage des eaux entre Océan Atlantique et Mer Méditerranée.
    • Saint-Privat-de-Vallongue
    • Le Collet-de-Dèze

Saint-Chély-d'Apcher - Mende (1973 à 2006)

RN106 3

Panneau Michelin sur la RN106
© IJO3007.

  • Lozère (48) - D806
    • C207 A75  Sortie verte 34 
    • Saint-Chély-d'Apcher ID16a Tour du Donjon D809
    • Rimeize Logo Rivière Le Chapouillet D987
    • Pont des Estrets Logo Rivière La Truyère D7
    • Serverette Logo Rivière La Mézère D4 D5
    • Les Laubies Logo Rivière La Truyère
    • Saint-Amans ID19  D3 D999
    • Rieutort-de-Randon Logo Rivière La Colagne
    • Chastel-Nouvel
    • Mende Logo Rivière Le Lot ID16a Cathédrale, Centre Ancien N88 N1106

Saint-Gérand-le-Puy - Alès (avant 1973)

RN106 - Plaque murale à Vichy

Plaque murale de direction sur l'ancienne RN106 à Vichy.
© dark_green67

  • Allier (03) - D906E
    • Vichy ID16a Thermes, Hôtels et Villas XIX-XXe, Castel Franc, Couvent des Célestins D2209 (ex-N9A avant 1973)
    • Abrest D126
    • Saint-Yorre ID16b Sources
RN106

Poteau Michelin de 1928, toujours en place près de Ris (63), indiquant la direction de la RN106. © Stéphane Nicolas.

  • Puy-de-Dôme (63) - D906
    • Pont-de-Dore D212 D224 D906 D2089
    • Néronde-sur-Dore
    • Courpière Logo Rivière Le Couzon ID16a Eglise Carolingienne D7 D58 D223
    • Piboulet D42
    • Giroux-Vieux Logo Rivière La Faye
    • Saint-Gervais-sous-Meymont D225
    • Olliergues ID16a Château, Église (Peintures Murales XVe), Pont Médiéval D37
    • D40
    • Vertolaye D67 D268A
    • D67
    • Cleurette
    • Ambert Logo Rivière La Dore ID16a Église Saint-Jean XVe, Mairie Ronde, Dolmen, Maison de la Fourme d'Ambert D106 D996
    • Aubignat D56
    • Marsac-en-Livradois
    • Les Quatre-Routes D205
    • Arlanc ID16a Château, Eglise XIIe D300 D906
63 Mayres (Le Procureur) ex-N106 (2)

Plaque de cocher située quelques kilomètres au Sud d'Arlanc. © Dark_green67

  • Haute-Loire (43) - D906
    • La Chaise-Dieu ID16a Abbaye Saint-Robert (Danse Macabre) D20 D499
    • Sembadel-Gare D13
    • Félines D498
    • Estables
    • La Monge
    • Bellevue-la-Montagne ID19  D1
    • Pugnier
    • Touzet
    • Col Col de la Croix de l'Arbre (1004 m)
    • Saint-Geneys-près-Saint-Paulien
    • Saint-Paulien ID16a Église Romane, Musée Gallo-Romain D13
    • Borne N102
    • Tronc commun Tronc commun avec les N102 et N88, jusqu'à La Ribeyre.
D906 - Borne Km 16

Vieille borne kilométrique sur la RN106 vers La Garde-Guérin. © G.E.

N106 - Villefort

Ancienne plaque de cocher au croisement des RN101 et RN106 à Villefort. © G.E.

  • Lozère (48) - Voie Régordane - D906
    • Logo Rivière L'Allier
    • La Bastide-Puylaurent ID16a Église D4 D6
    • Ligne de partage des eaux Ligne de partage des eaux entre Océan Atlantique et Mer Méditerranée.
    • Col Col du Thort (1120 m)
    • Prévenchères
    • Logo Rivière Le Chassezac
    • Zen logo La Garde-Guérin ID16a Castrum, Tour, Église ID16b Gorges du Chassezac ID19 
    • ID19 
    • Villefort ID16a Église XIXe, Barrage, Chapelle Saint-Loup D51 D901
    • Col Collet de Villefort (656 m)
  • Gard (30) - Voie Régordane - D906
    • Concoules Logo Rivière La Connes
    • Génolhac ID16a Église XIIe, Tour du Château D998
    • Pont de Rastel
    • ID16a Pont Logo Rivière Le Luech
    • Chamborigaud ID16a Château
    • Le Paulin
    • La Tavernoles
    • La Canebière
    • Portes
    • Col Col de Portes (557 m) ID16a Château ID19 
    • L'Affenadou D59
    • Le Pontil
    • Le Pradel D128
    • Saint-Julien-les-Rosiers
    • Saint-Martin-de-Valgagues D904
    • Alès ID16a Cathédrale, Châteaux D6 D16 D60 D904 D916 D981 D6110

Voie express Alès-Nîmes

RN106 - Diffuseur Mas de l'Oume

Diffuseur de Dions sur la RN106 au Sud de La Calmette. (c) M.E.

RN106 - Carrefour du Paratonnerre

Carrefour du Paratonnerre sur la RN106 à Nîmes. (c) G.E.

Historique

Déclarations d'Utilité Publique

  • 03 05 1995 : Section Alès - Boucoiran-Nord (D60 - fin provisoire)
  • 02 04 1999 : Section Boucoiran-Sud - Les Hauts-de-Nîmes (sortie 4 - D907)
  • 25 03 2008 : Carrefour du Paratonnerre (Nîmes)
  • 11 08 2008 : Diffuseur de Boucoiran (sortie 4)

Mises en service

  • xx xx 1990 : Section Boucoiran-Nord - Boucoiran-Sud (fin provisoire - sortie 4)
  • 10 09 1998 : Section Alès - Boucoiran-Nord (D60 - fin provisoire)
  • 17 01 2008 : Section Boucoiran-Sud - La Calmette-Nord (sorties 4 à 3)
  • 20 08 2008 : Diffuseur de Boucoiran (sortie 4)
  • 26 10 2011 : Section La Calmette-Nord - La Calmette-Sud (sortie 3 - fin provisoire)
  • 02 09 2014 : Diffuseur du Paratonnerre (Nîmes)
  • 04 03 2016 : Diffuseur du Mas de l'Oume (sortie 2)
  • xx xx 2025 : Section La Calmette-Sud - Mas de l'Oume (fin provisoire - sortie 2)
  • xx xx 2025 : Section Mas de l'Oume - Les Hauts-de-Nîmes (sortie 2 - D907)
  • xx xx 2030 : Section Les Hauts-de-Nîmes - Milhaud (D907 - A9)

Itinéraire

  • Section en service
    • AB25  D60 Alès, Mende, Aubenas, Avignon, Montélimar, Montpellier, Panneau Itinéraire Bis Paris, Panneau Itinéraire Bis Clermont-Ferrand
    • C107 N106 Début de Voie Express
    •  Sortie verte 6  (Vézénobres) : Villes desservies : Vézénobres, Saint-Hilaire-de-Brethmas, Deaux - Futur Grand Contournement Est d'Alès
      • CE7 Aire de repos : Future aire de repos
    •  Sortie verte 5  (Pont-de-Ners) D982 : Villes desservies : Ners, Maruéjols-lès-Gardon, Lédignan, Anduze
    •  Sortie verte 4  (Boucoiran) : Villes desservies : Boucoiran, Uzès (demi-échangeur)
    •  Sortie verte 3  (La Calmette) : Villes desservies : La Calmette, Saint-Mamert, Uzès
    •  Sortie verte 2  (Mas de l'Oume) : Villes desservies : La Calmette, Dions
    • C108 N106 Fin provisoire de Voie Express
  • Actuel Boulevard Périphérique Est de Nîmes
    •  Sortie verte   D926 L'Eau Bouillie (sens Nîmes-Alès)
    •  Sortie verte   Bois des Espeisses (en projet)
    •  Sortie verte   La Cigale (sens Nîmes-Alès)
    •  Sortie verte   D999 Route de Sauve, Nîmes-Centre
    • A17   Valdegour
    • AB25  A17   D40 Sommières
    • A17   Pissevin
    • AB25  C207 A9 Avignon, Montpellier C207 A54 Arles, Marseille N113 Lunel, Montpellier D6113 Arles, Avignon, Montélimar, Beaucaire-Tarascon, Panneau Itinéraire Bis Montpellier

Sites SARA

Lien externe

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.