FANDOM



Présentation

  • La route nationale 91, ou RN91, est une route nationale française qui reliait, jusqu'en 2006, Vizille (RN85), au Sud-Est de Grenoble, à Briançon (RN94).
  • La RN91 est un axe stratégique qui assure en saison le monopole de la desserte d'importantes et renommées stations alpines : Vaujany, l'Alpe-d'Huez, les Deux-Alpes, La Grave et Serre-Chevalier. Les Massifs de Belledonne, de l'Oisans et des Ecrins (Parc National) sont longés tout au long du parcours.
  • Cet axe a connu une longue histoire depuis l'Antiquité où il reliait déjà Grenoble à Briançon et à l'Italie. Détruit par les nombreux aléas naturels, il a été plusieurs fois reconstruit et les travaux se poursuivent toujours de nos jours afin de lui donner des caractéristiques propres à écouler un important trafic régional et saisonnier.
  • Plusieurs secteurs ont historiquement posé des problèmes géologiques et hydrologiques. Les Ruines de Séchilienne sont une source de danger permanent tandis que les anciens lacs de l'Oisans (désormais asséchés) ont causé par leur création et leur rupture de très lourdes pertes humaines et matérielles au Moyen-Âge (catastrophe du 14 septembre 1219). La création du Barrage du Chambon a mis fin au passage d'un redoutable verrou mais au prix de la création d'un itinéraire en zone géologique instable. Des éboulements et autres chutes de pierre menacent toujours la continuité de l'itinéraire, de même que, parfois, les rudes conditions hivernales au Col du Lautaret.

Historique

Généralités

  • La RN91 reprend le tracé d'une ancienne voie romaine dont on voit des vestiges à Rochetaillée (passage à flanc de rocher) et Bons (porte romaine et chaussée antique). La route de l'Antiquité évite les fonds de vallée propices aux crues pour en épouser les flancs.
  • La nature du relief en fait un chemin essentiellement muletier, sauf à ses extrémités. Pour autant, cet itinéraire a toujours été fréquenté comme en témoignent la présence de nombreux hameaux et villages sur le parcours, ainsi que celle d'un très ancien hospice au col du Lautaret. les guerres d'Italie et de Religion favorisent un entretien continu d'autant que l'axe est régulièrement endommagé par les calamités naturelles.
  • Une route moderne est esquissée à partir de l'arrêt du Conseil d’État du 22 avril 1679 qui prévoit la création d'une route du Dauphiné à Pignerol (actuelle Pinerolo en Italie, ancienne forteresse française jusqu'en 1696). Cet axe est stratégique car les autres cols des Alpes sont aux mains de puissances étrangères (Autriche, Savoie et Sardaigne). Il est réalisé de 1680 à 1713 mais n'est que partiellement carrossable.
  • L’intérêt stratégique de la route disparaît progressivement et elle n'est maintenue que pour des enjeux commerciaux et industriels. La Révolution et les guerres napoléoniennes lui redonnent une vocation en tant qu'itinéraire potentiellement le plus rapide entre Grenoble et l'Italie, via le Col de Montgenèvre. Cependant, les passages du Simplon, du Mont-Cenis et du Montgenèvre via Gap lui sont préférés en raison de leur accès plus facile.
  • Un projet, dit Dausse, du nom de l'ingénieur des Ponts et Chaussées de l'Isère qui le conçoit en 1797 est proposé pour réhabiliter la route. Présenté à Napoléon, il est approuvé le 24 février 1804. Dans les faits, les travaux ne concerneront que le difficile passage des gorges de l'Infernet avec le percement, remarquable pour l'époque, de deux galeries souterraines (celle des Commères existe encore jusque à côté du tunnel moderne). Les travaux sont ensuite ralentis et interrompus faute de crédits.
  • A sa création officielle, en 1824, la RN91 est décrite comme étant la route de Grenoble à Briançon. Elle s'embranche à Vizille, sur la route n°85, de Lyon à Antibes. Elle succède alors à la Route impériale 110 créée en 1811.
  • En dépit du classement en route royale qui confirme le classement précédent de route impériale, les travaux d'aménagement sont bloqués par l'Armée. En effet, à cette époque, la frontière au Col du Montgenèvre est totalement fermée et coupée physiquement par un fossé. La France ne souhaitant pas construire d'axe militaire, son trafic international passe par la Savoie et le Col du Mont-Cenis.
  • Les travaux reprendront activement à partir de la Monarchie de Juillet pour donner à la RN91 son aspect actuel. Ils permettront de construire des sections en lacune, de réaménager des sections abîmées ou détruites et de reprendre des ponts créés d'abord en bois puis en pierre. De nombreuses déviations et traversées de villages seront aménagées comme à Bourg-d'Oisans, Le Freney, La Grave et Le Monêtier. Les accès au Col du Lautaret seront reconstruits des deux côtés par le Second Empire à l'Ouest et la Troisième République à l'Est avec des pentes acceptables.
  • Le détail de ces aménagements colossaux est donné dans la rubrique "historique" ci-après et au paragraphe "construction".
  • La construction de la route permet de développer de nombreuses activités commerciales et industrielles (houille blanche), puis touristiques (or blanc). Le trafic s'accroît régulièrement, avec des pointes saisonnières l'été et l'hiver.
  • De nouveaux aménagements s'avèrent nécessaires pour moderniser et donner de la capacité à la route dont le détail est donné dans la rubrique "historique" ci-après et au paragraphe "aménagements".
  • En 1978, la RN91 est définie de façon plus concise comme la route de Vizille, N. 85, à Briançon, N. 94.
  • L'itinéraire entre Pont-de-Claix et la limite des Hautes-Alpes (61 km), a fait l'objet d'un avant-projet sommaire d'itinéraire (APSI) - 1re phase, approuvé par décision ministérielle du 15 mai 1995. Le parti d'aménagement a été arrêté comme suit :
    • De Pont-de-Claix (A480) à Vizille (D5) : 2x2 voies avec carrefours giratoires ou dénivelés, là où le trafic le justifie. Cette section sera dotée du statut de route express.
    • De Vizille au barrage du Chambon, l'objectif sera d'atteindre la capacité maximale d'une route à 2 voies (1200 véhicules/h et par sens) en supprimant tous les points durs.
  • Mis à part certains aménagements localisés, dont la construction du Barrage du Chambon, ce tracé n'a pas varié jusqu'à son déclassement total en 2006.
  • Bien qu'axe majeur de liaison interrégional et international, la RN91 a été intégralement déclassée en départementale D1091, non sans que d'importants travaux aient été effectués ou soient projetés dans le cadre des plans Oisans.

Construction

  • Section Papeterie de Vizille - Le Péage-de-Vizille : 1871.
  • Section Le Péage-de-Vizille - Les Ruines-de-Séchilienne : 1851.
  • Section Les Ruines-de-Séchilienne - Séchilienne : 1838, reconstruit en 1864.
  • Pont sur la Romanche à Séchilienne-Gavet : 1827, reconstruit en 1838 et en 1876.
  • Section Le Haut-Bessey - Gavet : Après 1862.
  • Pont sur le torrent de Gavet : 1842.
  • Section Gavet - Croix de Pierre-Bessey : 1867.
  • Section Croix de Pierre-Bessey - Rioupéroux : 1840 (finitions en 1841).
  • Pont sur le torrent de Rioupéroux : 1841.
  • Section Rioupéroux (Auberge Jean-Louis) - Livet : 1849.
  • Section Livet - Pont de la Véna ou Aveynat (reconstruction sur l'autre rive de la Romanche moyennant deux nouveaux franchissements) : 1880.
  • Section Pont de la Véna ou Aveynat - Rochetaillée : 1846.
  • Section Rochetaillée - Les Sables : vers 1848.
  • Section Les Sables - Le Bourg-d'Oisans : 1844 (inclut un pont sur la Lignarre).
  • Entrée Nord de Bourg-d'Oisans : 1845.
  • Pont sur la Rive à Bourg-d'Oisans : 1840 (finitions en 1841).
  • Pont sur la Romanche à Bourg-d'Oisans : 1835, reconstruit en 1844 et en 1871.
  • Section Bourg-d'Oisans - Pont Saint-Guilherme : 1840 (finitions en 1841).
  • Pont sur la Romanche à Saint-Guilherme : 1836, reconstruit en 1867.
  • Section Pont Saint-Guilherme - Ruisseau des Commères (inclut un souterrain) : 1839.
  • Pont des Commères : 1844.
  • Section Pont des Commères - Maison Rousset (La Rivoire) : 1846 et 1847.
  • Section Maison Rousset (La Rivoire) - Galerie de l'Infernet (rectification d'un immense dos d'âne aux pentes rapides) : 1893.
  • Galerie de l'Infernet : octobre 1808.
  • Section Galerie de l'Infernet - Galerie du Chambon (inclus la reprise de la traversée du Freney-d'Oisans) : 1858.
  • Galerie de franchissement du verrou du Chambon : 1810 (destruction lors de la construction du barrage du Chambon).
  • Section Galerie du Chambon - Limite Isère/Hautes-Alpes : mise en service par section en 1840 et 1844, reconstruction en 1863. Pont sur la Romanche au Dauphin mis en service en 1837, reconstruit en 1842 et 1868. Section en très grande partie noyée lors de la construction du barrage du Chambon.
  • Section Limite Isère/Hautes-Alpe - Les Fréaux (inclut un souterrain) : 1841.
  • Pont sur le Gâ aux Fréaux : 1842.
  • Section Les Fréaux - La Grave : 1843.
  • Section La Grave - Villar-d'Arène (inclut les galeries des Ardoisières et du Coin) : 1856, achèvement par prolongement de la galerie des Ardoisières en 1859. Pont du Mauriand mis en service dès 1851.
  • Section Villar-d'Arène - Col du Lautaret : mise en service par section en 1845 et 1846, achèvement en 1850.
  • Section Col du Lautaret - Le Lauzet (inclut les galeries des Vallois et du torrent Blanc) : 1874.
  • Section Le Lauzet - Le Monêtier-les-Bains : 1859.
  • Traversée du Monêtier-les-Bains : 1876.
  • Section Le Monêtier-les-Bains - Briançon : 1836.

Aménagements

  • Déviation de Vizille : 1967 (pour les Jeux Olympiques de Grenoble de 1968).
  • Déviation de Saint-Barthélémy-de-Séchilienne : 25 juillet 1986 (suite à un éboulement massif).
  • Déviation de Séchilienne (ruines) : 3 juin 2016 (mise en service définitive le 19 juillet 2016).
  • Déviation de Séchilienne (village) : décembre 1995.
  • Créneau de dépassement de Gavet : 19 décembre 2008.
  • Déviation partielle de Gavet : 20 novembre 2006.
  • Déviation de Livet (phase 1, Est) : 29 octobre 2007.
  • Déviation de Livet (phase 2, Ouest) : 23 septembre 2013.
  • Créneau de dépassement de Livet : 11 juillet 2002.
  • Déviation du Bourg-d'Oisans : 21 décembre 2007 (traversée reprise dans les années 1960 avec un court shunt du centre-ville).
  • Nouveau tunnel des Commères : juin 1994.
  • Sécurisation de la route entre Le Bourg-d'Oisans et le Freney-d'Oisans : 2000.
  • Réalésage du tunnel de l'Infernet : 1997 (mis en service sur une chaussée étroite en 1810).
  • Grande déviation du barrage du Chambon : 27 novembre 1934 (tunnel du Chambon reconstruit et allongé, rouvert le 15 décembre 2017).
  • Sécurisation de la Combe de Malaval : en service.
  • Sécurisation de la descente de la Vallée de la Guisane : en service.
  • Déviation de Villeneuve : 4 octobre 1985.
  • Déviation de Saint-Chaffrey : 19 juillet 1985.

Grand tunnel du Chambon

  • Le grand tunnel du Chambon a été fermé le 10 avril 2015 à 15 heures dans les deux sens. L'effondrement progressif du versant de montagne sur lequel est implanté le tunnel a engendré des fissures sur la voûte du tunnel nécessitant une fermeture d'urgence. Alors que les premiers travaux sont engagés, un système provisoire de desserte est mis en place par barge sur le barrage du Chambon.
  • Une route de secours numérotée RS1091 a été mise en service sur l'autre rive du lac le 24 novembre 2015. Elle a servi d'itinéraire règlementé provisoire lors des phases de fermeture et de reconstruction du tunnel, voir tracé sur la carte ci-après.
  • Le tunnel a été reconstruit. Il réutilise l'ancien tunnel sur sa moitié Ouest, et emprunte un nouveau tracé sur la moitié Est. Le nouveau tunnel a été ouvert en configuration provisoire le 17 décembre 2016, pour la saison hivernale.
  • Pour permettre l'achèvement des travaux de finition, il a été fermé à nouveau le 6 mars 2017 et rouvert en configuration provisoire du 13 juillet au 24 juillet 2017 jour et nuit, puis du 25 juillet au 21 août 2017 de 8h à 21h. Seuls les véhicules légers et les cars étaient alors autorisés.
  • Il est mis en service en configuration définitive le 15 décembre 2017.

Futur

  • Déviation du Péage-de-Vizille : projet très avancé mais reporté de plusieurs années suite au transfert de la compétence de voirie de l’État au Conseil Départemental puis à la métropole de Grenoble qui ne fait pas de son réseau routier une priorité.
  • Déviation du Monêtier-les-Bains : projet étudié mais reporté de plusieurs années suite au transfert de la route nationale et à des coupes budgétaires.

Tracé historique

Chargement de la carte...
Légende de la carte
En rouge Tracé déclassé en 2006.
En jaune Sections déclassées localement après déviation.
En vert Tracé originel rectifié au XIXe ou au début du XXe siècle.
En blanc Tracé de la Route de Secours autour du barrage du Chambon.
En gris clair Ancien tracé abandonné en 1934 pour la mise en eau du barrage du Chambon.
Pour plus d'informations sur les sources cartographiques, consulter cet article.
La carte ne s'affiche pas ? Merci d'éditer l'article et de le sauvegarder sans aucune modification.
N91-Col du Lautaret

La RN91 au sommet du Col du Lautaret © G.E

Bornes 38N091-43

Borne de la N91, km 43 en Isère. ©R.Grodzki

Tunnel du Grand Clôt

Entrée du tunnel du Grand Clôt. © Google Maps

  • Isère (38) - D1091
    • N85 D5 D101 D524 Vizille ID16a Domaine Départemental de Vizille
    • Le Péage-de-Vizille D101
    • Logo Rivière La Romanche
    • Logo Rivière La Romanche
    • Séchilienne ID16a Ruines du Château des Alleman
    • Logo Rivière La Romanche
    • ID16b Gorges de la Romanche
    • Livet-et-Gavet Gavet
    • Livet-et-Gavet Les Clavaux
    • Livet-et-Gavet Les Clots
    • Livet-et-Gavet Les Roberts
    • Livet-et-Gavet Livet Logo Rivière La Romanche
    • Pont de la Vena Logo Rivière La Romanche
    • Rochetaillée
    • Les Sables
    • La Paute D526
    • Le Bourg-d'Oisans D211
    • Logo Rivière La Romanche
    • Les Alberges
    • Logo Rivière La Romanche
    • Le Clapier D530
    • Pente  Rampe des Commères
    • La Rivoire ID16b Gorges de l'Infernet Tunnel Tunnel de l'Infernet
    • Le Freney-d'Oisans
    • Tunnel Tunnel du Barrage du Chambon
    • Mizoën ID16a Barrage du Chambon Logo Rivière La Romanche D213
    • Tunnel Grand tunnel du Chambon
    • ID16b Cascade de la Pisse
  • Hautes-Alpes (05) - D1091
    • ID16b Combe de Malaval
    • Tunnel Tunnel du Grand Clot
    • Les Fréaux ID16b Saut de la Pucelle
    • Zen logo La Grave Logo Rivière Le Maurain
    • Tunnel Tunnel des Ardoisières
    • ID16b Source de la Guisane
    • Col Col du Lautaret (2058 m) ID16b Jardin Alpin ID19  D902
    • Le Pont-de-l'Alp
    • ID16b Vallée de la Guisane
    • Le Monêtier-les-Bains ID16a Église XVe, Fresques XVe, La Rotonde
    • La Salle-les-Alpes ID16a Église Saint-Marcellin XII-XVIe
    • Chantemerle
    • Saint-Chaffrey D994F
    • Briançon ID16a Ville Fortifiée N94

Créneaux de dépassements

Déviation de Vizille

  • Isère (38) - N85
    • B14 110 C29a 1500 m
    •  Sortie verte   N85 Gap, Vizille, Notre-Dame-de-Mesage, Laffrey, La Mure, Route Napoléon
    • B14 90 C30
    • Devient D1091
    • C29b 400 m (sens Briançon > Grenoble)
    •  Sortie verte   D101A Vizille-sud, Notre-Dame-de-Mésage, Saint-Paul-de-Mésage, ID16a Château de Vizille
    • C29b 500 m (sens Grenoble > Briançon)
    •  AB6   Dépôt D.D.E.
    • C29b 500 m (sens Briançon > Grenoble)
    •  AB6   D101 Vizille, ID16a Château de Vizille

Créneau de Livet

Créneau de dépassement près de Chamrousse

Créneau de dépassement près de Livet. © Google Maps

  • Isère (38) - D1091
    •  AB6   Livet
    • B14 90 C29a 700 m
    • Mémorial du Maquis de l'Oisans

Sites Sara

Liens externes