FANDOM


Autoroute S9 (Ancien numéro)
Autoroute de dégagement Sud-Est
Localisation
PaysFrance
RégionProvence-Alpes-Côte d'Azur
Caractéristiques principales
NomAutoroute des Calanques
ItinéraireMarseille - A50
Longueur16 km
Historique
Premières études1963
Abandon1975

Caractéristiques du projet

  • La S9 ou S09 était un projet autoroutier de la ville de Marseille qui visait à relier le quartier de Marseille-Mazargues à l'autoroute A50 au Pas de Belle-Fille situé sur les hauteurs de Cassis.
  • L'intérêt de ce projet était de rallier au plus court Marseille à Toulon et d’offrir une alternative aux autoroutes A52 et B52, plutôt destinée au trafic vers/depuis Aix-en-Provence, Nîmes et Lyon.
  • Il desservait au passage le Massif des Calanques en doublant la RN559, axe difficilement aménageable sur place.

Localisation

Chargement de la carte...

Histoire du projet

Schéma directeur d'aménagement et d'urbanisme de l'agglomération marseillaise - 1973.jpg

Schéma directeur d'aménagement et d'urbanisme de l'agglomération marseillaise de 1973. © AGAM

  • L'histoire de ce projet remonte à l'entre-deux-guerres. Lorsque la RN559 est classée dans la voirie nationale en 1933, elle reprend le tracé du chemin de grande communication n°1. Celui entre dans Marseille par Le Cabot et Sainte-Marguerite. Les travaux effectués pendant la seconde guerre mondiale permettent de rectifier ce tracé urbain étroit et sinueux par l'actuelle Avenue de Lattre de Tassigny (construite pour l'occasion) et le Boulevard Michelet. Le classement dans la voirie nationale de la nouvelle Sortie Sud de Marseille est effectif en 1948.
  • Le projet de créer une nouvelle infrastructure plus capacitaire destinée à remplacer le passage délicat du Col de la Gineste est envisagé dans l'immédiat après-guerre. Il est inscrit dans le PUD de 1959. Les études sont engagées au début des années 1960 alors que les travaux de l'actuelle A50 étaient lancés.
  • La mise en service fort attendue de l'autoroute Est de Marseille en 1962-1963 ne soulage pas la RN559 qui voit passer en 1964 un trafic journalier moyen de 7.000 véhicules entre Marseille et Cassis et de 4.000 véhicules entre Cassis et le Pas de Belle-Fille. L'étude "Bouches-du-Rhône 1985" laisse craindre le pire à une époque où l'équipement automobile des Français se développe très rapidement. Ainsi, la saturation de l'A50 est alors prévue à brève échéance tandis qu'un trafic quotidien supérieur à 35.000 véhicules est attendu sur la RN559.
  • La décision est donc prise de créer une autoroute de dégagement à 2x3 voies apte à accueillir 55.000 véhicules par jour. Simultanément, la ville de Marseille envisage de transformer l'avenue du Prado et le boulevard Michelet en voie express entre Castellane et Mazargues.
  • L'avant-projet sommaire est établi le 8 avril 1965 par l'ingénieur en chef des ponts et chaussées. Il est transmis le 4 juin 1965 au directeur départemental de l'équipement. Le 19 août 1965, celui-ci porte un coup d'arrêt au projet en pointant plusieurs difficultés : aménagements touristiques et accès aux Calanques, aménagements concomitants du réseau viaire avoisinant, relief difficile, ouvrages d'art nombreux. Compte-tenu de la réalisation de l'autoroute Est de Marseille, il privilégie un simple doublement de la RN559. Cependant, les emprises sont préservées à l'arrivée sur Marseille et l'échangeur n°8 de l'actuelle A50 est configuré pour recevoir éventuellement S9.
  • Le projet est conservé dans le SDAU de 1969 mais il n'est pas classé parmi les priorités du moment comme le prolongement de l'Autoroute Nord, la L2 ou encore l'autoroute de dégagement Nord-Est.

L’abandon

  • Les discussions autour du POS de 1978 seront finalement fatales à l'autoroute des Calanques. Le 17 juillet 1975, les réservations sont supprimées de tous les schémas d'urbanisme suite à une délibération de la municipalité de Marseille. Cette décision marque le début d'une série d'abandons et de reconversions de projets d'autoroutes en boulevards urbains.
  • S9 accumulait il est vrai un trop grand nombre de contraintes : urbanisation à Marseille (dont la traversée d'un cimetière), fort dénivelé pour atteindre le Col de la Gineste, nombreux ouvrages d'art exceptionnels (viaducs, tunnels), enjeux environnementaux critiques liés au Massif des Calanques...
  • Le projet est remplacé par un doublement sur place de la RN559. Cet axe est finalement déclassé en 1981. Finalement, la D559 sera simplement recalibrée, sans élargissement. Cassis n'est toujours pas déviée à ce jour et les quartiers Sud de Marseille restent difficiles d'accès faute de réalisation de la L2 qui devait passer initialement à Mazargues et rejoindre le littoral à La Pointe-Rouge.

Ce qu'il en reste

  • Il ne reste quasiment aucun vestige de S9 car ses emprises ont été abandonnées il y a plus de 35 ans.
  • Seule la configuration de l'échangeur n°8 de l'actuelle A50 laisse deviner l'emplacement de la jonction avec S9.

Documentation

  • Les documents ci-dessous sont extraits du dossier d'APS (1965) de l'Autoroute de dégagement Sud-Est de Marseille. Toutes les photos : (c) G.E.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard